75%.png

Simplon, Saint-Gothard et Lukmanier/Avant-propos

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche


AVANT-PROPOS


L’intérêt spécial et très-naturel que je porte, comme citoyen du Valais, à l’établissement d’un chemin de fer par le Simplon, m’a fait souvent déplorer l’indifférence dont il semble l’objet de la part d’États et de Compagnies qui en retireraient cependant les profits les plus directs.

J’avais d’abord pensé que les préférences si retentissantes accordées à d’autres passages des Alpes et principalement à celui du Lukmanier, sans même qu’on ait pris la peine d’en comparer sérieusement les tracés avec celui du Simplon, étaient justifiées par des avantages hors ligne, tant sous le rapport de la construction que sous celui des relations commerciales. Un examen plus attentif et surtout les études si intéressantes publiées, l’année dernière, par M. l’ingénieur E. Flachat, m’ont détrompé. C’est ce qui m’engage à livrer à la publicité ce petit écrit.

Pour lui assurer une autorité que mon nom seul serait impuissant à lui procurer, comme aussi pour rendre hommage à la vérité, je me hâte de déclarer que les données techniques et économiques qui en font tout le mérite m’ont été fournies avec autant de gracieuseté que de désintéressement par M. E. Flachat, dont la compétence en ces matières ne sera contestée par personne.


Paris, juin 1861.