Les bassins à cupule/Site de Puits Jouan

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche

Les bassins[modifier]

Dimensions des bassins
Bassin Longueur Largeur Profondeur Surface Volume
B1 2 m 3 m > 0,4 m 6 m² 2,4 m³
B2 ? ? ? 5 m² environ ?
B3 ? ? ? 4 m² environ ?
B4 2,35 m 1,65 m 0,7 m (conservée) 3,88 m² 2,7 m³
Autres caractéristiques
Bassin Couvre-joints Escalier Pente Cupule :
emplacement
Cupule :
forme
Cupule :
matériau
Dimensions
B1 ? 1 0 0
B2 ? 0 0 0
B3 ? 0 0 ? Circulaire ? D = 40 cm
B4 ? 0 0 ? Circulaire ? D = 58 cm P = 18 cm

Notes[modifier]

Tous les murs de séparation de ce qui est décrit comme une suite de “ pièces “ sont larges de quarante cm.

Le fond du bassin 1 est posé sur un hérisson fait de moellons posés de chant, liés et recouverts par une mince couche de mortier. Il était doté d’une seule marche. Ceux des bassins 2 et 3 sont faits de tegulæ posées sur un lit de sable de quarante cm et recouvertes de 5 cm de béton. Celui du bassin 1 est fait d’une couche de 20 cm de béton posée sur un double dallage : y-a-t’il eu des rehaussements du fond ? Une des cupules avait été façonnée à l’avance dans du béton puis encastrée dans le fond du bassin. Celle de B4 a un volume compris entre 16,4 litres (tronc de cône) et 47,56 litres (demi-sphère).

Une simple marche de 40 cm se trouvait dans B4.

Enfin, le puits qui donne son nom au lieu-dit est réputé intarissable.

Mobilier[modifier]

Le fouilleur a conservé une molette de porphyre “ grosse comme le poing “. Il a aussi dégagé du comblement de nombreux os de boucherie, jamais sciés, d’autres os d’oiseaux et de nombreux coquillages.

Bibliographie[modifier]

PINEAU, Emmanuel. Revue de la Saintonge et de l'Aunis, 1893, n°13, p 81-85.

Sommaire[modifier]