« Dictionnaire raisonné de l’architecture française du XIe au XVIe siècle/Mâchicoulis » : différence entre les versions

Aller à la navigation Aller à la recherche
+
(+)
Nous y reviendrons tout à l'heure.
 
<span id="Avignon14">Il est nécessaire, avant de nous occuper de ces sortes de mâchicoulis,
de parler de ceux des remparts d' [[Dictionnaire raisonné de l’architecture française du XIe au XVIe siècle - Index communes A#Avignon|Avignon]], élevés vers le milieu du
XIV<sup>e</sup> siècle, et qui présentent certaines particularités dignes d'attention,
comme, par exemple, les retours d'équerre sur les tours, les consoles
d'angle, les mâchicoulis ressautants, etc. Les mâchicoulis des
remparts d' [[Dictionnaire raisonné de l’architecture française du XIe au XVIe siècle - Index communes A#Avignon|Avignon]] n'ayant jamais été destinés à être couverts et étant
surmontés d'un simple crénelage, afin d'éviter la bascule les constructeurs
ont donné aux encorbellements un assez grand nombre d'assises de
mâchicoulis ressautent ainsi que l'indique le figuré L; chaque marche <i>m</i>
est percée de son mâchicoulis (voyez le profil P fait sur la ligne <i>r h</i>).
On voit au palais des Papes, à [[Dictionnaire raisonné de l’architecture française du XIe au XVIe siècle - Index communes A#Avignon|Avignon]], des mâchicoulis obtenus au
moyen de grands arcs qui reposent sur des contre-forts. Ces
mâchicoulis

Menu de navigation