« Page:Calloch - A Genoux.djvu/197 » : différence entre les versions

Aller à la navigation Aller à la recherche
(→‎Page non corrigée : Page créée avec « *IÔI-: IX O lntron Varia, Cuerliiéz hemb kouziadur, Drest ol er vugalé béniget é hou lcroèclur, Reveoh eùé mélet, o mam, tlrest en 4el mammeu, Ralr drêzolï é t... »)
 
État de la page (Qualité des pages)État de la page (Qualité des pages)
-
Page non corrigée
+
Page corrigée
Contenu (par transclusion) :Contenu (par transclusion) :
Ligne 1 : Ligne 1 :
{{iwpage|br}}
*IÔI-:
-----
IX
O lntron Varia, Cuerliiéz hemb kouziadur,
Drest ol er vugalé béniget é hou lcroèclur,
Reveoh eùé mélet, o mam, tlrest en 4el mammeu,
Ralr drêzolï é ta Doué de clorreint líiil liammeu.
X
Trugèrê cliolr, men Doué, de virùilcin trugèrê.
A hous 01-Vaclelelr ; ni e strèuou en cloêrê :
Bep plé de Nendeleg get joé, e kañneemb bremen ;
Salvedigelr en doar en cles hum lrroeit en noz-men !
Miz Kalan-gouian l 908.
IX
O Notre-Dame, Vierge sans tache, -’ Par clessus tous
les enfants, votre enfant est béni, — Soyez *aussi louée, ô
mère, par dessus toutes les autres mères, "- Car par Vous,
Dieu vient briser nos liens.
X
Merci, ô mon Dieu, à tout jamais merci, Pour
votre infinie Bonté ; nous répanclrons la nouvelle : -*
Chaque année, avec joie, nous chanterons maintenant ; ’-Le
salut de la terre s’est fait cette nuit.
Mois de Décembre 1908.


{{Centré|IX}}
Il

Ô Notre-Dame, Vierge sans tache, Par dessus tous
les enfants, votre enfant est béni, — Soyez aussi louée, ô
mère, par dessus toutes les autres mères, Car par Vous,
Dieu vient briser nos liens.

{{Centré|X}}

Merci, ô mon Dieu, à tout jamais merci, Pour
votre infinie Bonté ; nous répandrons la nouvelle :
Chaque année, avec joie, nous chanterons maintenant ;
Le salut de la terre s’est fait cette nuit.

{{Droite|Mois de Décembre 1908.|3}}
33 569

modifications

Menu de navigation