Modifications

Sauter à la navigation Sauter à la recherche
aucun résumé de modification
Contenu (par transclusion) :Contenu (par transclusion) :
Il faut remarquer que pour oster le lampas , barbes & sur-dents , l’on ouvre la bouche du Cheval avec un pas d’Asne , qu’il faut envelopper à l’endroit où il appuye sur la barre, de quelque vieil linge usé, de crainte d’entamer les barres : J’ay veu
beaucoup de Chevaux avoir la bouche offensée , faute de cette precaution.
<section end=chap4 />
----
{{centré|''De la bouche blessée ou entamée.''}}{{Note latérale droite|CHAP.<br />V.}}
<section begin=chap5 />
 
{{Note latérale droite|CHAP.<br />V.}}{{Lettrine|L|3}}Ors que la bride porte trop rudement sur les barres, soit par la faute de la main du Cavalier ou autrement , les barres s’en trouvent offensées ou rompues, il faut si la blessure est petite & que l’os ne soit pas rompu , frotter cette partie avec du miel rozat, huit ou dix fois par jour.
 
Si l’os est rompu , & qu’en passant le doigt sur la blessure , on trouve quelque pointe qui vous pique, ou qu’il y ait ulcere formé, prendre un peu de coton, que l’on imbibe avec de l’esprit de Vitriol ou de l’esprit de sel , on introduit ce coton dans le trou de la barre , & on le laisse agir pendant qu’on tient la langue d’une main, & de l’autre la bouche ouverte : Car de faire tomber des gouttes d’esprit de Vitriol , ou autre sur l’ulcere, il en tomberoit facilement ailleurs , ce qui cauteriseroit peut-estre, & feroit du mal où il n’y en a pas : Le lendemain & tous

Menu de navigation