100 percent.svg

Sur la route (Bruant)/J’m’en fous

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Sur la Route : chansons et monologuesAristide Bruant (p. 123-126).


J’M’EN FOUS


Dans l’temps j’faisais d’la politique
Et j’étalais mes opinions :
Ej’criais : Viv’la République !
Et j’gueulais dans les réunions.
Et, mêm’ quéqu’fois — (ej’peux ben l’dire)
M’arrivait d’m’aller m’fout’des coups
Avec les blous’s blanches d’l’Empire…
            Maint’nant, j’m’en fous !


Ça vous semble drôle, j’m’en doute,
Qu’un homme aussi distingué qu’moi,
Un homme aussi comme i’faut s’foute
Ed’la République et du roi ?
Ben, voilà… C’est pus mon affaire…
Et qu’on gueule : À bas les filous !
Vive l’Sénat ou l’Ministère !
            Maint’nant, j’m’en fous !

J’m’en lav’ les pieds comm’ Ponc’-Pilate,
Maint’nant je n’m’occup’ pus de rien,
Quéqu’ça peut m’foute à moi qu’ça s’gâte
Ou qu’les affair’ a marchent bien ?
Aussi qu’on r’fasse l’plébiscite,
Qu’on foute l’pays sans’ ssus d’ssous…
Ou l’gouvernement en faillite,
            Maint’nant, j’m’en fous !

Avril, 1896.