100%.png

Tes phases, ô Palais, sont toutes accomplies

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche


Les Perles rouges : 93 sonnets historiquesBibliothèque-Charpentier (p. 174-175).


LXXXVII


POT-POURRI


Tes phases, ô Palais, sont toutes accomplies.
Char, un caillot de flamme empourpre tes moyeux ;
Bulbe, un rejet de fleur expire à tes caïeux ;
Parc, tes bosquets sont froids comme des abbayes.

Temple, voici venir, après vespres, complies.
Tes orémus sont morts, fanés, tes camaïeux ;
Et sur le Tapis Vert que foulaient nos aïeux
Des marchands de plaisirs débitent leurs oublies.


De ta blessure ouverte où frissonne le foin
Comme un revenez-y de soufre et de benjoin
Perpètre une senteur tendre et nauséabonde.

Lulli pleure en dièse, et Mozart en bémol ;
Et sur le tain lépreux de ton eau moribonde,
Meurt nostalgiquement l’ombre d’un tournesol.