Théorie de la musique (Danhauser, 1889)/IV/9

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Lemoine et Fils, Éditeurs (pp. 94-96).

9e Leçon.

DU MOUVEMENT.

220. Le Mouvement est le degré de lenteur ou de vitesse dans lequel doit être exécuté un morceau de musique.

221. Nous savons que les signes qui expriment des durées (notes ou silences sont entre eux une valeur relative ; que la blanche par exemple vaut la moitié de la ronde, que la noire vaut la moitié de la blanche ou le quart de la ronde, etc. mais aucun de ces signes n’a une durée absolue.

C’est le mouvement qui détermine la durée absolue de ces différents signes.

222. Il y a une grande variété de mouvements, depuis le plus lent jusqu’au plus vif.

Le mouvement est indiqué par des termes italiens que l’on place au commencement d’un morceau et au-dessus de la portée.

Les termes suivants expriment les principaux mouvements.

TERMES. ABRÉGÉ. SIGNIFICATION.
Largo Large, lent.
Larghetto Un peu moins lent que largo.
Lento Lent.
Adagio Moins lent que lento.
Andante Andte Modéré (allant).
Andantino Andino Un peu moins lent que andante.
Allegretto Alltto Un peu moins vif que allegro.
Allegro Allo Gai, vif.
Presto Pressé.
Prestissimo Presto Très pressé.
Ex. 
\relative c'' {
  \key as \major
  \time 9/8
  \tempo "Andante."
  s4.*3\bar "|."
}

223. On peut, à ces termes, en ajouter d’autres qui les modifient ou qui concernent plus particulièrement le caractère ou l’expression du morceau. Voici les principaux :

Affettuoso Affectueux.
Agitato Agité.
Brioso ou con brio Avec vivacité.
Cantabile Facile à chanter.
Con anima Avec âme
Con espressione Avec expression
Con fuoco Avec feu
Con moto Avec mouvement
Con spirito Avec esprit
Grazioso Gracieux.
Maestoso Majestueux.
Moderato Modéré.
Mosso Animé.
Risoluto Résolu.
Scherzo ou scherzando scherz. En badinant.
Sostenuto Soutenu.
Tempo giùsto Mouvt juste, précis.
Vivace Vivement.
Vivo Vif.
Exemple.

\relative c'' {
  \key d \major
  \time 3/4
  \tempo \markup {All\super o Mod\super to}
  s2.\bar "|."
}

\relative c'' {
  \key bes \major
  \time 6/8
  \tempo \markup {And\super te maestoso}
  s2.\bar "|."
}

224. À l’aide des adverbes suivants, ou peut obtenir de nouvelles modifications.

Poco Peu.
Poco a poco Peu à peu.
Un poco più Un peu plus.
Più Plus.
Molto più Beaucoup plus.
Non molto Pas trop.
Non tanto Pas autant.
Non troppo Pas trop.
Assai Beaucoup, assez.
Molto Beaucoup.
Quasi Presque.
Exemple.

\relative c'' {
  \tempo \markup {And\super ino quasi All\super tto}
  s1\bar "|."
}

\relative c'' {
  \time 2/4
  \tempo \markup {All\super o non troppo.}
  s2\bar "|."
}


225. Toutes ces indications ne peuvent cependant désigner un mouvement avec exactitude, car la même indication s’applique quelquefois à des mouvements divers. Pour interpréter fidèlement une œuvre, l’exécutant devrait donc posséder un sentiment juste du style de l’auteur, pénétrer en quelque sorte sa pensée, si on n’avait inventé un instrument qui indique avec précision les plus petites différences de vitesse.

DU MÉTRONOME.

226. Cet instrument est le métronome. Perfectionné par Maëlzel, il est d’un usage presque général aujourd’hui.

En voici une description sommaire :

Derrière la tige d’un balancier supportant un contrepoids mobile, et mis en mouvement par un mécanisme intérieur, se trouve une échelle numérotée. La division de celle échelle est basée sur le nombre d’oscillations que le balancier doit accomplir en une minute ; ainsi :

En plaçant le contrepoids à la hauteur du No 60, le balancier accomplit 60 oscillations à la minute, et par conséquent chacune de ces oscillations dure une seconde.

En abaissant le contre-poids au No 120, le balancier accomplit 120 oscillations à la minute, et chacune de ces oscillations dure une demi-seconde.

227. L’indication métronomique se place à la suite du terme de mouvement, elle s’exprime par une figure de note, (pointée ou non pointée), suivie d’un numéro dont elle est séparée par un double trait horizontal.

Exemple.

\relative c'' {
  \key es \major
  \time 6/8
  \tempo \markup {All\super o mod\super to.} 4.=108
  es8 bes g bes g es
  f4. bes8 bes4.~
  bes4^"etc."
}

La figure de note est celle qui doit avoir une durée égale à celle d’une oscillation.

Le numéro indique la hauteur à laquelle le contre-poids mobile doit être placé afin que le balancier exécute par minute le nombre voulu d’oscillations. [1]

228. L’observation exacte du mouvement a une très grande importance dans l’interprétation d’une œuvre musicale. Un morceau exécuté trop vite ou trop lentement perdrait son allure, son véritable caractère, et l’intention du compositeur serait ainsi dénaturée.

EXERCICE.

Indiquez la durée absolue de chacune des mesures suivantes.


\relative c'' {
  \time 3/4
  \tempo \markup {And\super te sustenuto.} 4=84
  s2. \bar "||"
}

\relative c'' {
  \time 12/8
  \tempo \markup {And\super te non troppo.} 4.=60
  s4.*4 \bar "||"
}

\relative c'' {
  \time 4/4
  \tempo \markup {All\super o maestoso.} 4=120
  s1 \bar "||"
}

\relative c'' {
  \time 2/2
  \tempo \markup {All\super o mod\super to .} 2=80
  s1 \bar "||"
}

\relative c'' {
  \time 2/2
  \tempo \markup {All\super o con brio.} 4.=60
  s4. \bar "||"
}
  1. Ainsi l’exemple précédent signifie que le contre-poids mobile étant placé en regard du numéro 108 de l’échelle numérotée, le balancier exécutera 108 oscillations par minute, et que la noire pointée aura une durée égale à celle des oscillations.