Traité de la peinture (Cennini)/CXLI

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

CXLI.Comment tu dois faire une étoffe d’or, et noir ou vert, ou de quelque couleur que tu voudras sur fond d’or.

Avant de commencer à colorer, je veux te montrer à faire un drap d’or. Si tu veux faire un manteau, une jupe de femme ou un coussin de drap d’or, mets l’or avec le bol et gratte les plis du vêtement à la façon que je t’ai démontrée pour faire les fonds ; puis, si tu veux faire un drap rouge, détache sur cet or bruni les plis avec le cinabre. Si tu veux le faire obscur, emploie la laque. Si tu veux faire le rouge tirant sur le jaune, sers-toi du minium, toujours avec la tempera au jaune d’œuf. Ne frotte sur ton panneau ni trop fort ni trop souvent. Laisse sécher et donne pour le moins deux couches. Tu agiras de même pour faire vert, noir ou de quelque couleur que tu voudras. Mais si tu voulais le faire d’un bel azur d’outremer, couvre d’abord l’or avec du blanc encollé au jaune d’œuf. Quand il est sec, tempère ton bleu d’outremer avec un peu de colle et un peu de jaune d’œuf, à peine deux gouttes, mets sur le blanc deux ou trois couches de ce ton, laisse sécher. Puis, selon les plis que tu veux faire, ponce ton carton, car tu as dû dessiner d’abord sur papier, le piquer gentiment avec une aiguille, en ayant soin de tendre ce papier sur une toile ou un drap, à moins que tu veuilles piquer sur une planche d’arbre ou de tilleul, ce qui vaut mieux que la toile. Quand tu as piqué, aie de la poussière selon la couleur sur laquelle tu dois poncer. Si c’est une draperie blanche, ponce avec de la poussière de charbon liée dans un morceau de toile. Si c’est une draperie noire, ponce avec du blanc préparé de même, et sic de singulis.

Fais tes modules de manière à ce qu’elles répondent bien à chaque face.