Mozilla.svg

Tristan (Béroul, éd. Muret)/Notes

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Texte établi par Ernest MuretE. Champion (p. 138-148).

NOTES CRITIQUES

Le manuscrit se compose de 32 feuillets de vélin numérotés. Chaque page a deux colonnes, chaque colonne 35, quelquefois 36 vers. Le tableau suivant indique le numéro du premier vers de chaque colonne dans la présente édition :

r° a r° b v° a v° b
1 2 36 71 106
2 141 176 211 246
3 281 316 352 387
4 422 457 492 528
5 564 599 634 669
6 703 738 773 809
7 845 880 915 950
8 985 1020 1055 1090
9 1125 1160 1195 1230
10 1265 1300 1335 1370
11 1405 1440 1475 1510
12 1545 1580 1614 1648
13 1683 1718 1753 1788
14 1824 1858 1893 1925
15 1960 1995 2030 2065
16 2100 2135 2170 2205
17 2240 2275 2310 2346
18 2381 2416 2451 2486
19 2521 2556 2590 2626
20 2660 2695 2730 2765
21 2800 2835 2870 2905
22 2940 2975 3010 3045
23 3080 3114 3148 3183
24 3218 3253 3288 3324
25 3360 3395 3430 3465
26 3500 3535 3570 3603
27 3640 3675 3710 3745
28 3780 3815 3850 3885
29 3920 3957 3992 4027
30 4062 4098 4133 4168
31 4203 4239 4274 4309
32 4344 4379 4414 4450

Les vers 3051-2 et 3607-8, intervertis, sont aux folios 22 v° a et 26 v° a. Majuscule ou minuscule, la première lettre de chaque vers est toujours isolée. De grandes initiales à l’encre rouge, transcrites ci-dessous par des majuscules italiques, divisent le texte en alinéas ou chapitres d’étendue fort inégale. Il y en a aux vers ci-après indiqués :

5, 69, 85, 93, 149, 163, 197, 219, 233, 265, 305, 331, 371, 447, 479, 493, 551, 569, 581, 627, 649, 673, 701, 725, 741, 827, 881, 899, 909, 939, 955, 965, 989, 1045, 1065, 1083, 1101, 1119, 1141, 1155, 1217, 1285, 1303, 1327, 1351, 1367, 1381, 1393, 1409, 1431, 1437, 1473, 1483, 1527, 1567, 1627, 1637, 1673, 1697, 1735, 1747, 1777, 1793, 1835, 1851, 1871, 1943, 1981, 2001, 2039, 2055, 2077, 2099, 2119, 2133, 2147, 2173, 2195, 2217, 2249, 2319, 2345, 2371, 2449, 2471, 2505, 2521, 2531, 2545, 2613, 2651, 2665, 2681, 2695, 2707, 2733, 2765, 2843, 2869, 2927, 2953, 3011, 3055, 3101, 3123, 3217, 3283, 3401, 3415, 3495, 3563, 3701, 3713, 3797, 3829, 3853, 3899, 3985, 4075, 4093, 4109, 4119, 4183, 4197, 4217, 4231, 4267, 4313, 4337, 4381, 4395.

L’écriture est fort indistincte : n et u, c et t sont perpétuellement confondus ou mis l’un pour l’autre. L’on peut hésiter sur la lecture de quelques noms propres (Andret ou Audret, Ganoie ou Gavoie, Gondoïne ou Goudoïne, Lancien ou Lantien, Segoçon ou Segoton). L’accent qui sert ordinairement à distinguer un i des jambages identiques de l’u, de l’n ou de l’m est parfois omis (1583 siust ou suist ? 1706 siuent ou suient ? 4102 ni uit ou muit ?), répété (il y en a deux sur les mots auilance 1956, determinez 2137), superflu (1841 raniee) ou déplacé (413 uanie, 1006 aniz, 1786 ranis, 2493 essiuez ; 4301 dmas, pour dinas, avec l’apparence d’un signe d’abréviation sur le d).

Avant une consonne labiale, une nasale non abrégée terminant la syllabe est presque toujours écrite n, et cet usage a été généralisé dans la transcription du titulus. À la fin du mot, m et n, ainsi que l’attestent plusieurs rimes, n’étaient déjà plus distinguées par le poète ; mais elles devaient être encore distinctes en liaison, avant un mot commençant par une voyelle. En résolvant l’abréviation 9 en com, avant une voyelle, et sicõ en sicom, avant il (2623), je n’ai fait que me conformer à l’usage des autres éditeurs d’anciens textes français. Le scribe écrit hom (1659), pour luin pour lum (3699), en (1632), avant une voyelle, et indifféremment om (244), hom (248, 3005), hon (592) ou hõ (1880, 2852), buen pour luen (2608), avant une consonne : à tort ou à raison, toutes les formes abrégées du nominatif homo ont reçu l’n. En revanche, les formes criem, seule attestée (1012, 2422, avant des voyelles), am et aim, qu’il fallait restituer aux vers 1401 et 1404, avant les mots Yseut et o li, ont servi de norme pour la transcription des graphies criē, aux vers 1600, 2108, 3585, et aī, aux vers 407, 2327, 2416.

N, transcrite dans une copie antérieure par le titulus, est souvent omise avant une autre consonne ou à la fin d’un mot : nais (328, 1307), frocis (328) et frociz (645), doige (430), Tristra (806, 956, 1273, 1591, 2436, 2681, 4381), uit (943, 1685, 1869), brimet (997), pedre (1034), conpaignos (1192, 4059), uiet (1262), lez (1443), poonos et uerronos (1463 et 4304), dut ou dnt (1526), dais (1629, 1755), atendu (1719), acordemet (2225), ogris (2483), set pour sent, mauvaise lecture de seut (3944), gauuais (4186), et les troisièmes personnes du pluriel furet (741, 768, 2528), meinet (1364), iuret (1421), eret (1662, 1681, 1751), uindret (2482, 3472, 4020), fondet (3807), ioignet (4032), sot (2005, 4019), ot (4116). C’est donc à peine si l’on s’est écarté de la lettre du manuscrit en restituant le mot en aux vers 102, 376, 835, 2367 et 4240, après des mots terminés par e, et en substituant à plusieurs reprises à la préposition a la préposition en sous la forme an. Une consonne nasale entre voyelles est également omise dans cri[m]ent (1486) et couine pour comune (3773).

Les épels et (à côté de e), mot (multum), nus et vus (à côté de nos et vos), pus (à côté de puis), sont la résolution d’abréviations constantes. Chascun est écrit chas9 aux vers 934, 1255, 1454, 2072, 2146, 3062, 3633, 4090, 4343, et pareillement on lit chas9s au vers 1726. Les nombres cinc, set, huit, quatorze, quinze, vint sont toujours en chiffres ; un, uns, une, deus et dui, trois, quatre et cent tantôt en chiffres tantôt en toutes lettres ; troi toujours en toutes lettres.

Dans les polysyllabes, l’élision de l’e final n’est que rarement, dans les monosyllabes elle est souvent marquée par la suppression de cette voyelle, qui se traduit dans l’usage moderne par l’emploi de l’apostrophe. Comme le lecteur d’aujourd’hui est habitué à élider l’e final des polysyllabes avant un mot commençant par une voyelle, les rares hiatus ont été signalés à son attention par un tréma sur l’e prononcé. Dans les monosyllabes, au contraire, aucun e conservé ne doit être élidé, et l’on a imprimé c’ pour ce aux vers 1862 et 3263, d’ui pour de hui au vers 3447, qu’ pouraux vers 1070, 1545, 1576, 1831, 2484, 2904, 3048, 3435, 3613, 3729, 4240 et 4395. Les cas d’aphérèse de l’e et d’élision de l’i sont indiqués à leur place dans l’appareil critique.

I. Le début du poème manque. L’écriture des deux premiers feuillets est, en quelques endroits, effacée par l’humidité, et le feuillet I est assez fortement déchiré aux colonnes ro a et vo b ; par suite, les vers 9-16, 45-49, 79-82, 112-120, 149-155, 186-7, 189, 254-8 et 261 sont mutilés, illisibles ou du moins fort difficiles à lire. M. Mario Roques a réussi, le premier, à déchiffrer les vers 79-80, 149-154 et, en partie, les vers 49, 81-2, 114, 117-120, 187 et 254. — 16 Entre l’f de fist et l’a de la on ne peut rien lire. — 22 dex — 43 pus nel — 49 La première lettre illisible — 76 le suen] ia — 78 diret — 79 Sre — 90 Faire le mal et (corr. Tobler) — 102 en manque (corr. Acher) — 104 uee — 119 n’en illisible — 120 Entre Moi et or on ne peut rien lire. — 137 Tobler Onc… un sol d’eus tous ? Mais l’emploi du nominatif avec i avoir, qu’il serait aisé de remplacer par estre, peut s’expliquer ici, comme aux vers 3426 et 4175, par une syllepse. — 138 adoul — 139 pensis — 140 uis — 149 li manque — 155 n’ert illisible — 156 o batalle — 161-2 Lacune — 186 nau… (espace de quatre ou cinq lettres illisibles) el mort — 187 Entre prend et some on ne peut rien lire. — 189 vos illisible — 194 ai grant — 208 fol — 210 Corr. anort ? — 224 soit auoir (cf. 2718) — 225 li sire — 230 seie sui — 231 Que ce — 238 saint eutol ou eucol — 239 tel sainte — 243 Dex manque — 258 en l’arbr illisible — 261 Itel pitié illisible — 263 si a] nistra — 279 segoton — 284 en lie m. (cf. Tobler, p. 742) — 306 AT, C1 crui — 312 buen — 318 fuirs — 329 ceus — 338 si en (cf. 397, 2584, 3683) — 344 manque ; restitué par G. Paris. — 346 doit — 347 uel — 350 estoit — 364 au roi] a toi — 366 conpainz — 376 estre bien — 379 core — 382 a son oncle — 383 Qant Gotier — 407 tristrain — 408 par anien — 413 fole et manque — 418 ie dis lui — 419 non manque — 422 niert — 439 nementirez — 467 tristrans — 468 Nenterra… corneualans — 470 Conme] dame — 483 ie li (cf. 50-3) — 485 de la serpent — 491 a larbre (cf. 349) — 500 mespreist

509 uelle — 523 por li — 533 manque — 547 Après Tristran, un a exponctué — 555 Onche — 557 sus corrigé en sure — 603 consel pris] consis — 604 li roi — 609 mais (endormis exponctué), sofrir en marge — 610 sus .1. — 620 ne retort — 621 Nos nos t. — 624 nes (cf. 586, 609 et 614) — 629 meuergonderoit q. — 645 frociz — 647 porpensa (cf. 678) — 651 quil alle — 652 .1. deus — 657 a lui — 658 ceu] deu — 662 a lui — 665 si h. autrement — 687 saluer — 688 seiorner — 697-8 parleret a la roine parleroit a laiorner se il pooit — 716 le roi d. — 719-20 et 721-2 intervertis ; mais l’ordre est rétabli au moyen des lettres a et b. — 755 deus (corr. Gauchat) — 756 Qui es g. — 763 gegoit — 770 M, AT Du sanc — 771-2 Lacune — 775 Corr. le… le ? — 788 a mon saut — 805 a la (cf. 771) — 819 ne se uout uers — 820 por nul (cf. 2574) — 825 poqoi — 835 que tr. — 838 seras — 846 ceseroit — 857-8 intervertis — 867 quiert — 874 li banz — 878 tibois — 887 Avant sire, plus exponctué — 888 parice — 894 laisiē — 916 et sor — 921 faloise — 922 aaise — 938 a uos eisinc ; M, AT A vo seisine ; AT lors supprimé — 957 sont enligliglise — 974 l’en aportoit] la ou estoit — 975 Tristran ; C1 mestre aperceüt — 981 qui chaut — 983 le saut — 997 Nencontrez — 998 aspre] enpres

1003 par quoi est — 1019 depeciez ; corr. desmenbré (cf. 1710) ? — 1020 aurez — 1022 ocient — 1030 auoc (corr. Acher ; cf. 2174, 2867) — 1035 soi que toi — 1036 Selea l. — 1039 sait — 1041 Corr. descoper ou desmenbrer (cf. 1019) ? — 1048 Et manque — 1053 AT, C1 ont — 1055-6 Lacune ; entendez : « Si jamais je [me plains de mon sort]… » (P) — 1074 sesfroierent — 1083 Dmenee, par une erreur du rubricateur : on voit encore dans la marge l’a du copiste. — 1106 en uos ballie (corr. Acher). — 1107 ne] nes — 1109 ne quier — 1116 lohierreigne (cf. Gaufrei de Monmouth, Historia regum Britanniae, l. VIII, ch. XI, où l’Irlande est appelée longinquum regnum) — 1128 quant… ne sout — 1135 Je ne ; j’ manque (cf. Mussafia, p. 304) — 1138 le fruit — 1147 uestue — 1148 cosue — 1164 Lacune — 1167 ainz nen — 1171 ceste prise — 1174-5 Lacune — 1175 et qui — 1183 Ge ten saura — 1187 Qui ensauroit — 1190 luiains — 1198 cors] drap — 1201 uini auoit — 1202 et granz solaz — 1205 lescouellier — 1209 ces — 1212 uerrez si d. — 1227 genz — 1241 mains] amis biffé et remplacé par mains — 1257 nen ost — 1265 Li contor d. que y. — 1266 M, P firent tuer — 1283 enpenes — 1287 fiert] sont — 1290 au but — 1296 P avroient ? — 1301 et 1302 dormir se uot — 1303 font — 1311 nan — 1318 ma soi — 1325 du ] de — 1326 par soi — 1336 Sen uint — 1343-4 intervertis — 1343 as] iai — 1344 senrist — 1354 sot le tertrier — 1356-7 Lacune — 1361 testornent — 1379-80 intervertis — 1382 Que ele — 1384 Qel maime — 1386 bele — 1392 souz penitance — 1398 lordelugement — 1403 de tot auoit — 1420 et saciez — 1424 let] lez — 1438 a a — 1441 berseret — 1443 beaus isneaus non — 1444 husganz — Entre 1444 et 1445 P supposait une lacune de quelques vers, dans lesquels Tristan devait être désigné comme le maître du chien. — 1451 Guignout — 1467 Tobler a son barnage ? — 1468 croit — 1474 li roi — 1486 li chien crient — 1498 Tobler Encontrë, au sens de « trace, piste » ?

1503 a ma ou an la (avec une l très courte) — 1504 et apris — 1509 lipart… clarele (cf. clanbre 4317) — 1511 li blans — 1524 cest trallier — 1530 tenti — 1535 sont en esfroi — 1538 esmaie — 1543 laqueue la que role ; P Le chief drece, la queue crole — 1544 con de ; Ci con les joes (cf. Acher, p. 722) — 1552 et chien — 1553 a h. hai — 1574 sa bste pnt — 1576 que uns — 1582 cele trace — 1583 ne — 1584 nentornast lefaut — 1586 la criast 1598 iepast — 1606 bois (entrer rayé) berser — 1607 Corr. afustez (cf. 4373) ? — 1626 isnel ne r. — 1629 dais — 1630 rains — 1631 répété après 1632, mais exponctué — 1642 li bois — 1643 pendre (cf. 1376, 1557-8, 1887, etc.) — 1650 ne sent — 1654-5 Lacune — 1660 li chiens a. par — 1661 li naïf] du pais (cf. 3279-80) — 1662 eschis — 1677-8 Röttiger : amedui-estui, « cachette » ? — 1678 Suchier (Altfranzösische Grammatik, §§ 24 a, I, et 30 c) : recoi, « lieu retiré, solitaire, caché » ; cf. v. 3312 et Introduction, p. x. — 1682 por qui — 1693 soz. I. arbre — 1698 de lauenture — 1706 li cerf — 1711 li chief — 1726 Fu puis chacie — 1728 et pus u gaut — 1729 a la — 1737 de sa — 1748 esfree — 1750 talent — 1756 M a touché — 1764 quil ensire — 1767 Maistierres est de la — 1783 Le texte est altéré, sans doute par suite d’une lacune ; cf. 1798-9. — 1785 ne se sent — 1790 lou — 1794 giue — 1796 Lacune — 1800 me uel — 1807 Yseut manque — 1812 des con le — 1814 li rois gentiz (cf. 2046) — 1827 .i. rain (cf. 2034 et 2041) — Entre 1834 et 1835, un vers surnuméraire : en ot mene le bon destrier — 1846 sot (que exponctué) se — 1850 cort a] nest pa — 1856 P i cort ? — 1873 Soiz… toz — 1877 qui ait — 1879-80 intervertis — 1883 si mescoute — 1889 Se gel — 1892 Gel ui poie ensenble o lui — 1902 seron — 1910-12 répétés entre 1905 et 1906 — 1935 sor] sanz — 1939 Cha(s)tons, avec une s exponctuée — 1945 la cortoifi(s)e, avec s exponctuée — 1946 tristran — 1962 si fie — 1971 a son forfet — 1974 Gas9igne — 1985 sentorne — 1999 deseuro(i)t, avec i exponctué

2009 neust — 2021 Que ancois que il sesuellont — 2029 Or li — 2032 Vns granz de uoirre ai ie ; AT d’ermine (cf. 2075) ; Mussafia, C1 de vair — 2034 li rois… branche corrigé en blanche — 2038 le chief vbos ou lbos — 2060 lor uint (corr. Gauchat) — 2075 le gant — 2091 AT, C1 par li — 2117 d. uoist — 2122 que demorer — 2124 li rois — 2126 li roi — 2138 loucuendris (cf. 2159) — 2139 bolli — 2142 enprima — 2146 los men fui — 2170 onclers chiers — 2171 ne fuse… mesfez — 2177 autres terres — 2178 querres — 2192 qui’st] quest — 2196 Souent (sa exponctué) regrete — 2206 ma poison — 2217 grant (enor exponctué) error — 2242 le soufrist — 2249 Toine, par une erreur du copiste, dont on voit encore le t dans la marge. — 2253 soufrance — 2255 Toz dis — 2260 an] a — 2269 el chief de son b. — 2276 la ioie (corr. Gauchat) — 2283 Manderon a nostre — 2284 bries — 2297 dura — 2310 en orlenois (cf. 2868) — 2314 Sire m. o. est (cf. 2240) — 2317 supprimé dans AT — 2318 Lacune — 2321 « ne se saint » point — 2322 se plaint — 2324 ia ior — 2328 amis — 2332 que li ot — 2335 laisiez — 2336 pechiez — 2346 P S’aus ? — 2362 de lui — 2367 que uilanie — 2377 par le — 2380 an ot] auoit — 2391 vus] pus — 2402 de uos — 2403 Lacune — 2408 de pise (cf. 2246) — 2411 mis, restitué par Gauchat, et beau (cf. 181, 3357) manquent — 2413 en moi — 2419 ami latende — 2423 quant] que — 2433 li tent — 2449 Qanuit — 2456 meruelle — 2458 tres que enz en — 2468 senestrier — 2484 que il pooit — 2487 Qant (e exponctué) il le — 2491 li soir — 2492 Tres quaet eus — 2495 P les vit  ? — 2495-6 Lacune (AT 2494-5) — 2496 fu pas pole

2503 bries… il a gerpi — 2507 duromenz — 2508 ius sonent — 2512 qui en — 2514 li roi — 2528 lit furet li escrit (cf. 2620) — 2531 leue premierz — 2532 oiez — 2536 Facent — 2542 Sel — 2558 fui iusque enhorlande — 2566 los entra en ton (barne biffé) reigne — 2569 uoudroit (gage doner exponctué) Blasme leuer (sur une autre ligne) — 2572 armes et cheual — 2573 Qi onques — 2574 uers lui — 2577 Jugier] adont — 2579 moi laisier (corr. Acher) — 2580 ardre — 2582 Nos] Vos — 2583 gnt — 2593 P si lor ? Mais li s’entend d’Ivain, que Tristan a vivement présent à la mémoire. — 2599 a plain — 2600 manque — 2604 s’or] fort — 2608 Se buen — 2618 cel manque — 2622 Qest por — 2627-8 Lacune (AT 2628-9) — 2632 cornoz — 2634-5 Lacune — 2637 que] a. — 2642 le bief — 2655 lestrait (cf. 2438 et 2452) — 2661 Repenra la — 2664 li rois qui a — 2670 r. asoudeier — 2678 de uos et deus — 2683 poi lai souferte — 2684 fors trete — 2700 ce mert — 2708 a u] et .I. — 2719 con que ; P çou que cil ? — 2735 Apres — 2736 et porpre — 2737 blans chailil — 2740 atornez — 2749 Oi auez — 2755 Tuit quatre tel — 2759 quies — 2772 ot] et soz — 2776 li roi — 2780 Lamastes — 2783 porroit — 2796-7 Lacune (cf. 2716-20) — 2797 que ie r. — 2799 face tost — 2814 ou lois — 2815 AT, C1 Get (cf. Acher, p. 724) — 2821-2 Lacune — 2822-7 (AT 2833-40) et 2828-36 (AT 2824-32) à intervertir ? — 2822 li trois qui ert de m. — 2824 gisent — 2825-6 intervertis — 2827-8 Lacune — 2836-7 Lacune — 2839 con] et ; danemi avec un p corrigé en m — 2847 P cil de  ? — 2863 cort segeten sueffre — 2865 saus — 2866 chaus — 2866-7 Lacune — 2871 C1 s’or le — 2875 le trait — 2877 uairs et ioiaus — 2888 sor avec un signe d’abréviation sur l’r — 2908 consel — 2918 tant cuer — 2925 C1 vois an Gavoie (cf. 2631) — 2926 AT, C1 riche roi (cf. 3631) — 2938 C1 li dui — 2947-8 Lacune — 2948 uos foi — 2959 enfanz — 2960 tristranz — 2966 de lui — 2968 pertendue (cf. 2183) — 2973 Si uont — 2974 si baron — 2983 lautel — 3000 uee

3003 le jor] li roi — 3005 Nen fist — 3009 et .XX. — 3011 sacente — 3012 lez…lez .I. — 3016 premierement — 3021 hais — 3025 son terrin — 3026 li franc — 3029 Qui o tr. auoit — 3043-4 Lacune — 3045-50 et 3051-2 intervertis — 3047 son escondire — 3056 cort not — 3057 lie reter — 3072 taise — 3073 et il est fort (corr. Acher) — 3074 Nauet — 3085 barbon — 3088 soz. I. (corr. Acher) — 3090 li rois — 3095 fins — 3097 nus — 3102 vit son neuo tost les destot — 3113 Consentir (cf. 3118) — 3115-6 intervertis — 3121 Cest — 3138 Corr. Godoïnes ? — 3139 et dan alain que fu — 3140 li troi — 3152 set… son estre — 3162 Tobler a eschariz — 3165 li dit — 3168 froidis — 3170 sa color (cf. Tobler, p. 742) — 3171 Acher Entre… Si l’on n’accepte pas cette correction, il faut supposer une lacune entre ce vers et le précédent. — 3177 qui] si — 3178 C1 si s’aseüre — 3188-9 Lacune — 3193 rien des (cf. Mussafa, p. 304, et Tobler, p. 743) — 3220 par quel — 3220 Seie lenfaz — 3224-5 Lacune — 3227 met — 3231 apres (estre biffé) eure — 3240 destraignement — 3242 Corr. cel (cf. 3234 et 3255) ? — 3245 se il… deiude — 3246 u. loi de iuice — 3249 li roi — 3266 eure — 3268 an]a — 3271 herite — 3272 aquite — 3280 a .III. nais (cf. 1661-2) — 3286 et de sa mesnie le plus — 3294 que il set bien m. — 3296 je solle — 3300 osai — 3302 par noz — 3306 jl set — 3312 Avant en, rai biffé — 3313 par soi — 3324 C1 Li dui ; flans fournirait une meilleure rime, mais Gottfried de Strasbourg fait rimer (18713-4) Isôt als blansche mains avec Kâedin li frains. — 3340 ai — 3354 boces m. — 3365 puie] plez — 3365-6 intervertis — 3375 Vez — 3384 deuant corrigé en dedanz — 3389 et il — 3396 soient tuit — 3404 tant arequis — 3406 voiant] uolez — 3422 de tele loiaute — 3426 frācier (cf. Loth, pp. 70-71) ; corr. Ireis ? — 3437 requier — 3441 soit — 3447 en pris — 3448 len font — 3450 euil — 3454 sanz paradis — 3455 ueut quillarara — 3457 Gauvains sest — 3462 est plus felons — 3464 a .i. fangai — 3470 a.i. — 3480 jannenbraz — 3483 et dit… filz dinan — 3484 dinoalan — 3487 dirai que il me — 3494 de roi ioant

3506 de lui — 3518 qui est si lonc — 3526 Quil m. — 3527 de parlomenz — 3531 l’a un] senble li — 3537 departiz — 3538 beaus amis — 3544 des alentez — 3545 P pot ja ? — 3546 P, AT l’espié d’acier (allusion, selon Golther, p. 51, à l’épisode des faulx, raconté par Eilhart d’Oberg et dans le roman en prose) — 3558 don — 3560 celui — 3575-3606 et 3607-8 intervertis — 3579-80 Corr. dist-bris ? — 3582 Quil nen f. s. et s. — 3583 bien] ie — 3587 Sel — 3588-9 Lacune — 3589 uos aiez, avec une s écrite au-dessus, d’une écriture très fine — 3596 Ne de uiel — 3628 fui (corr. Gauchat) — 3634 que nus nen (cf. 3645) — 3637 corlain — 3638 li plus — 3643 gras (corr. Mussafia et Tobler) — 3647 corbel — 3651 de (q exponctué) .XIIII. — 3653 de franc orine — 3664 hast de nus alegier — 3674 sen ist — 3678 f. de lesperon — 3680 il p. estre e. — 3683 Quil na — 3694 uerra parler — 3696 ele auoit — 3699 puet luin — 3701 les p. nest seuez — 3710 et mens — 3714 o soi — 3725 riches — 3731 an ot] auoit — 3733 l malades — 3735 se répété — 3738 Fait dras ; Acher Frois  ? — 3751 fremet (corr. Mussafia) — 3752 gief — 3757 dom — 3760 anz .i. arrement — 3773 lacouine — 3783 uient orendroit (cf. l’art. Andret de l’index) — 3797 La rime semble exiger la forme wallonne et lorraine faigne. — 3800 qas leues — 3818 P Le vos di bien, que bien le sai  ? — 3823 flatele ou flacele — 3835 aresnement — 3839 donolen — 3843 li b. li let tot degrez — 3849 pt le mal dagres — 3850 poacres — 3851 enpiriez — 3864 li dras — 3872 posenadoise (corr. Tobler) — 3877 lui] lie — 3892 la pointure — 3919 par soz — 3922 bocu (cf. 3624 et 3716) — 3927 lui — 3930 Tor la ton uis — 3932 li degret — 3935 sor] soz — 3942 manque — 3944 set — 3945 et 3946 de soz — 3949 supprimé dans AT — 3950 Lacune — 3957 il] li — 3960 la li — 3963 frorz — 3966 saloier nest pas petite — 3974 lit si soit pastor ; Acher si soit passor ou soit passeor  ? — 3975 qui port — 3976 si que — 3978 mesire ; Gauchat Trové argent  ? — 3992 dune — 3999 Coste silie — 4000 targe

4001 uoil(e) avec e exponctué — 4002 Tot ait — 4003 Que sa — 4017 noires ou uoires — 4022 au fers — 4023 garnement — 4044 Entre leuer et sus, rature — 4046 destre sor — 4049 Gran — 4063 connoison — 4065 eus si les prenons — 4066 Quies nos…prendre — 4071 estroit ; AT C1 Au pas — 4077 Lacune — 4078 Qui la — 4079-80 La répétition du mot herberges à la rime fait soupçonner quelque corruption ou une lacune. — 4081 corbel — 4082 de lonc — 4083 logie auoit totes — 4086 i ont uestue — 4087 place corrigé en preee — 4089 an] a — 4095 Sa priueē maisnie maine — 4098 uoteures — 4099 de laine i out ce fu en graine — 4100 e. cel drap de laine — 4101 Mlt i ot…riche ator — 4102 Nus m uit…cort — 4103 Maistre — 4107 de lenseigne — 4111 traine — 4112 fu — 4115 P a ferm esté  ? — 4116 ot corner — 4125 a paile — 4132 autres ceres — 4135 le pailes — 4145 Ne doit trouer — 4146 feroit — 4171 as tort — 4172 fous] f(el)ons, avec el exponctué — 4183 Quit — 4186 fait gauuais — 4187 le proisie — 4202 cist] cest — 4204 tuit celes — 4206 sor some (corr. Mussafia) — 4208 esporez — 4214 Lacune — 4219 en iure — 4225 Fors du roi et — 4229 entre les gnez — 4232 lunes ou limes ou liuies a. — 4233 li roi — 4235 auon (oie biffé) veue — 4240 n’en] ne — 4242 Quil maintenist (cf. 2690) — 4246 lui — 4252 ie uos asur — 4255 Nis nūe (la barre d’une encre plus pâle) — 4285 son deduiz (le z incertain) — 4285-6 Lacune — 4286 malpertis — 4294 Enuit uerrez uenir par — 4298 cil — 4300 Quil se — 4307 leuratin — 4313-4 Lacune — 4314 petit fenestre (cf. 4321, 4322 et 4328) — 4317 clanbre — 4322 ni aut nus — 4324 agucete — 4330 a lui — 4331 Se il si tenpnz… iarde — 4339 a la — 4359 an] a — 4372 C1 granz — 4394 a fort — 4396 Corr. Goudouïnes ? — 4398 par la] ala — 4401 Que doalan…enporte — 4407 sennet — 4413 ot] et — 4422 Li ber] aucer (probablement par corruption de antrer, répété du vers précédent) — 4432 tristran — 4443 AT, C1 sa tente — 4446 Lacune — 4454 temorde ou remorde — 4465 que cest — 4472 lors atornera uers (le roi barré) la paroi — 4475 de lui — 4485 Ce dernier vers est la réclame du cahier suivant, perdu avec tout le reste du poème ; le mot confession (AT con ferus…) a été déchiffré par M. Couderc.