Mozilla.svg

Trois pièces de la Guirlande de Julie

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Appendice des Poésies diverses, Texte établi par Charles Marty-Laveaux10 (p. 344-345).


II


(Voyez les pièces XXV-XXVII, p. 82-85.)
trois pièces de la guirlande de julie,
Signées C. et attribuées par plusieurs éditeurs à Corneille.


Le Lis.
madrigal.


Un divin oracle autrefois
A dit que ma pompe et ma gloire
Sur celle du plus grand des rois
Pouvoit emporter la victoire ;
Mais si j’obtiens, selon mes vœux, 5
De pouvoir parer vos cheveux,
Je dois, ô Julie adorable,
Toute autre gloire abandonner ;
Car nul honneur n’est comparable
À celui de vous couronner. 10




L’Hyacinthe.
madrigal.


D’un éternel bonheur ma disgrâce est suivie,
Je n’ai plus rien en moi qui marque mon ennui.
Autrefois un soleil me fit perdre la vie ;
Mais un autre soleil me la rend aujourd’hui.




La Fleur de grenade.
madrigal.


Dans l’empire fameux de Flore et de Pomone
Mon père a mille enfants qui portent la couronne ;

Mais préférant mon sort au leur,
J’ai mieux aimé demeurer fleur,
Avec le vif éclat dont je suis embellie, 5
Afin de m’offrir vierge à la chaste Julie.
Ô perte favorable ! ô change précieux !
Je quitte ma gloire mortelle
Pour l’immortel honneur de parer cette belle,
Et le destin des rois pour le destin des Dieux. 10