Page:Œuvres de Blaise Pascal, IV.djvu/31

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cette page n’a pas encore été corrigée


nous sommes bornés à relever avec les variantes de texte proprement dit les divergences de ponctuation ou d’orthographe qui pouvaient avoir quelque portée pour l’interprétation du texte. Sur les indications de M. Maire, bibliothécaire à la Sorbonne, et grâce au concours obligeant qu’ont bien voulu nous prêter M. Rudler, professeur à l’Université de Londres, et Mrs G. Spiller, nous avons pu mettre à profit la collation des recueils princeps faite par Basse 1 .

Afin de faciliter la tâche du lecteur, nous avons, dans le dernier volume de cette série (T. XI), composé un double Index : le premier donnera la liste des noms de personnes, depuis les Pères de l’Église, qui se trouvent cités dans les Provinciales et dans les écrits qui s’y rattachent; le second, la liste des textes empruntés aux auteurs du XVIIe siècle ou du premier quart du XVIIIe siècle, qui sont cités dans notre édition, soit en partie, soit en totalité.

Nous avons dressé le tableau chronologique des événements intéressant Pascal qui se sont succédé depuis la naissance d’Etienne Pascal jusqu’à la mort de Gilberte Perier.

Enfin, dans ce volume qui complète notre édition, nous avons réuni des Additions et des Corrections aux séries précédemment publiées. Beaucoup de corrections, particulièrement pour le texte des Pensées, sont dues à l’amitié de M. Michaut, maître de conférences à la Sorbonne ; d’autres nous ont été adressées de la façon la plus touchante et la plus désintéressée par des lecteurs inconnus ; quelques-unes nous ont été fournies par la collation que M. Félix Gazier a pu faire à Gray des recueils Guerrier.

Un changement notable est intervenu : dans la place et dans l’interprétation d’une pièce une hypothèse due à Chéruel nous a permis de corriger d’une façon plus sûre

_____________________________________________________________

1. Voir Albert Maire, Sur le recueil, soi-disant perdu, des lettres Provinciales de Pascal, apud Revue du Mois, 10 décembre 1913, p. 698.