Page:Anonyme - Rondeaux et autres poésies du XVème.djvu/90

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
18
RONDEAUX
xxi

[1]

VAILLANT


JE le voys bien selon les vers, (fol. 13 v°)
Que mes amours ne sont pas netes,
Et si congnois bien aux planetes
Tous voz[2] faulx tours qui sont divers.

5Se vous pensés qu’ilz soient couvers,
Par Dieu, point n’y fault de lunetes :
Je le voys [bien selon les vers,
Que mes amours ne sont pas netes.]
De tout mon veul j’é le revers,
10Ne n’ay[3] coulleurs fors de[4] brunetes :
A vous aymer se sont sornetes,
Car, sans avoir les yeulx ouvers,
Je le voys [bien selon les vers,
Que mes amours ne sont pas netes,
15Et si congnois bien aux planetes
Tous voz faulx tours qui sont divers.]


  1. xxi Ce rondeau se trouve aussi deux fois dans le ms. fr. 1719 de la Bibl. nat., fol.37 et 126.
  2. ms. fr. 1719 (1) les.
  3. ms. fr. 1719 (1) et ms. fr. 1719 (2) Et nay.
  4. ms. fr. 1719 que de