Page:Austen - Orgueil et Préjugé (Paschoud) 2.djvu/23

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cette page n’a pas encore été corrigée


fait demander pour une affaire importante. J’apprends que Mr. Collins, vous a fait de sérieuses propositions, est-ce vrai ? Elisabeth répondit affirmativement.

— Et cette offre de mariage, vous l’avez rejetée ?

— Oui Monsieur.

— Très-bien. À présent venons au fait ; votre mère insiste pour que vous l’épousiez : n’est-ce pas vrai, Mistriss Bennet ?

— Oui, ou bien je ne la reverrai jamais.

— Vous avez une triste alternative devant vous Elisabeth dès ce jour vous devez devenir étrangère à l’un ou à l’autre de nous deux, votre mère ne veut jamais vous revoir, si vous n’épousez pas Mr. Collins, et moi je ne vous reverrai jamais si vous l’épousez.

— Elisabeth ne put s’empêcher de rire à cette conclusion qui avoit si peu