Page:Austen - Orgueil et Préjugé (Paschoud) 2.djvu/9

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cette page n’a pas encore été corrigée


tellement envie de rire à Elisabeth, qu’elle ne put pas profiter de la petite pause, qu’il venoit de faire, pour prendre la parole ; il continua ainsi.

— Mes raisons pour me marier sont : 1.° que je trouve convenable, que tout ecclésiastique, qui est à son aise comme je le suis, donne dans sa paroisse l’exemple du mariage, 2.° que je suis convaincu, qu’il ajoutera beaucoup à mon bonheur. 3.° J’aurois dû peut-être mettre cette raison, la première : c’est le conseil, et la recommandation particulière, de la très-noble dame que j’ai l’honneur d’appeler ma patronne. Deux fois elle a eu la condescendance de me faire connoître son opinion sur ce sujet, et même sans que je le lui eusse demandé, et la dernière fois c’étoit positivement le samedi soir, avant que je quittasse Hunsford, entre deux parties de quadrille pen-