Page:Austen - Orgueil et Prevention 2.djvu/10

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
6
Orgueil

expressions de reconnaissance qu’aurait pu inspirer un séjour de dix ans dans leur famille ; après avoir satisfait sa conscience sur ce point, il leur parlait avec transport du bonheur qu’il avait eu de se faire aimer de leur aimable voisine Mlle Lucas : « Le désir de jouir de sa douce société, continuait-il, est le seul motif qui m’ait décidé à profiter de l’agréable invitation de Mme Bennet ; et je me propose d’être à Longbourn dans quinze jours. Lady Catherine approuve beaucoup mon mariage, elle veut même qu’il soit promptement, et je ne doute point qu’un motif si puissant n’engage mon aimable Charlotte à fixer au plus tôt le jour qui me doit rendre le plus heureux des mortels. »

Le retour de M. Colins ne fut plus pour Mme Bennet un sujet de joie ; au contraire, elle était comme son mari fort disposée à s’en plaindre : pourquoi venir à Longbourn, plutôt qu’à Lucas-Lodge ? Cela était fort gênant et fort désagréable ; elle ne pouvait souffrir de recevoir des