Page:Aymar de Saint-Saud - Armorial des prélats français du XIXe siècle (1906).djvu/22

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
Mgr Gros. - Saint-Dié.
Figuration emblématique des saints sacrements
ESSAI
SUR
les Armoiries et les Dignités
Prélatices Françaises
AU XIXe SIÈCLE
PREMIÈRE PARTIE
ARMOIRIES EN GÉNÉRAL

Les armoiries sont des emblèmes qui servent de signe distinctif à une famille, à une personnalité civile ou ecclésiastique, au titulaire d’une dignité. De ce qu’elles sont un signe de convention, servant le plus souvent à désigner la noblesse, il ne faut certes pas en conclure qu’elles soient l’indice exclusif d’uue personne noble. Si tous les nobles ont des armoiries, toutes les armoiries ne sont pas portées par des nobles. Cela est si vrai que des bourgeois, des marchands, de modestes magistrats, des prêtres, prirent de tout temps des armoiries, sans parler des communautés, des corporations, des villes. Il est des pays où, de nos jours encore, les chanoines d’un chapitre (Lorette, par exemple) se parent tous d’écussons.