Page:Banville - Petit Traité de poésie française, 1881.djvu/29

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.





CHAPITRE II



RÈGLES MÉCANIQUES DES VERS



Un étonnement se sera élevé tout d’abord dans l’esprit du lecteur , lorsqu’il aura lu les citations de vers de toutes les longueurs que j’ai données dans le précédent chapitre. En effet, s’il acompte les syllabes des vers que je cite, il aura remarqué que souvent tel vers contient plus de syllabes que je ne lui en attribue. Ainsi j’ai donné comme vers d’une syllabe ceux-ci :


Fort
Belle
Elle
Dort.


Cependant il est évident que le mot bel-le et le mot el-le contiennent chacun, non pas une, mais deux syllabes. — J’ai donné comme vers de deux syllabes ceux-ci :


Murs, ville
Et port,
Asile
De mort.