Page:Bassompierre - Journal de ma vie, 1.djvu/261

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


apres le roy me fit une proposition de faire un voyage en Allemaigne et en Lorraine, feignant y aller pour d’autres affaires ; et neammoins c’estoit pour disposer le duc de Lorraine[1] au mariage de sa fille aynée avec monsieur le dauphin. Il me permit aussy d’offrir jusques a douse mille escus de pension aux particuliers que je jugerois pouvoir ayder a cette affaire. Et pour davantage m’animer a le servir en cette occasion, il m’offrit de me marier a Mlle de Chemillié[2] qu’il venoit de desmarier d’avesques Mr de Montmorency[3], a quy il vouloit faire espouser Mlle de Vandosme sa fille[4] : il m’offrit aussy de faire restablir en ma faveur la terre de Beaupreau en duché et pairie ; mais j’estois lors tellement perdu d’amour, que je luy dis que, s’il me vouloit faire quelque grace, ce ne seroit pas par mariage, puisque par mariage il m’avoit tant fait de mal.

  1. Le duc de Lorraine, alors régnant, était Henri II. Veuf sans enfants de Catherine de Bourbon, il n’eut de sa seconde femme, Marguerite de Gonzague, que deux filles, la princesse Nicole et la princesse Claude.
  2. Jeanne de Scepeaux, comtesse de Chemillé, duchesse de Beaupreau, fille unique et héritière de Guy de Scepeaux, comte de Chemillé, duc de Beaupreau, et de Marie de Rieux ; mariée en 1609 à Henri II de Montmorency, depuis duc de Montmorency. Son mariage ayant été déclaré nul, elle épousa, le 10 mai 1610, Henri de Gondi, duc de Retz. Elle mourut le 20 novembre 1620, à l’âge de 32 ans.
  3. Voir à l’Appendice. XIV.
  4. Catherine-Henriette, légitimée de France, fille de Henri IV et de Gabrielle d’Estrées. Ce mariage n’eut pas lieu, et Catherine-Henriette épousa, en février 1619, Charles de Lorraine, duc d’Elbeuf. Elle mourut le 20 juin 1663.