Page:Chiarini - Le Talmud de Babylone, vol. 1, 1831.djvu/5

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


b. Additions relatives au fatalisme, au prosélytisme et au défaut de propreté entretenu par esprit de religion, et à d’autres maximes dont on ne fait pas mention dans la Théorie du Judaïsme.
c. Allégations de tous les endroits talmudiques favorables au projet d’améliorer l’état civil et religieux du peuple Israëlite, en le fesant revenir du Judaïsme au Mosaïsme.


Lettres sacrées et profanes.

a. Critique sacrée ou renseignemens qui peuvent éclaircir les passages les plus difficiles du vieux et du nouveau Testament.
b. Phrases, sentences, paraboles, etc. propres à éclaircir le style et l’histoire de l’Évangile.
c. Règles exégétiques des deux Talmuds.
d. Archéologie orientale et occidentale.
e. Théologie des Chrétiens.
f. Liturgie de l’Église Catholique.
g. Morale du Talmud.
h. Proverbes.
i. Philosophie orientale ou Cabale.
l. Astronomie.
m. Médecine, etc.
n. Histoire naturelle.
o. Culinaire.
p. Géographie.
q. Arts et Métiers.
r. Histoire des Juifs et des premiers siècles de l’Église.
s. Questions grammaticales.
t. Mots dérivés du grec, du latin, etc. et qui confirment l’hypothèse que l’italien, le français et l’espagnol n’ont été dans l’origine que trois dialectes de la langue latine.

Si les Souverains Pontifes qui ont si souvent condamné le Talmud aux flammes avaient réussi dans le