Page:Flaubert - Par les champs et par les grèves.djvu/83

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cette page n’a pas encore été corrigée


PiRiAc. — Désert; bon air de la mer; les rues pleines de sable; pas même de filets aux portes; jolie baie avec du sable; deux ou trois barques sans mâture ni voiles, échouées silr le rivage. — Inconcevable auberge : du veau et des œufs; le soir à manger du veau et des oeufs! toujours le veau! toujours le veau! — Maire dudit endroit chez lequel nous étions adressés par M. Mérès, bonne robe de chambre, bonne tabatière, bon cabinet du solitaire, collec- tion du Moniteur, les manuels Roret, livres de droit, l’His- toire de Tbiers, un gros livre relié à clous de cuivre sur le- quel était écrit « Arrêtés et délibérations ».

Excursion à l’île. — Canot; le vieux pilote blanc, barbe longue; le matelot, le mousse; un jeune homme fils de l’entrepreneur des travaux, figure singulièrement bru- tale, tenait la barre, il a déserté; les travaux n’ont pas l’air de mordre. — Beaux rochers presque tous noirs et marbres. — Je rejouis de la mer, je repense à Trouville et à mes vacances au cottage ; comme autrefois j’ai fumé au soleil dans un trou de rocher. — Rocher en arc, avec des petites marguerites roses et blanches, il y avait sur les roches une verdure pâle comme celle qui vient aux marbres, une verdure de velours vert tirant sur le jaune; beau fucus que nous avons pris et manié, jabot, festons dentelés et remuants. — Retour vent arrière. — Odeur du suif et chanson de la mère qui endormait son enfant pendant que je bouclais nos sacs. — Le vieux mendiant paralysé à mi-chemin de Piriac; un vagabond estropié qui espère coucher dans les métairies, qui ramasse des mor- ceaux de pain; il était hier au marché de Guérande. — Sieste au soleil, sur l’herbe de la falaise. — Dans un che- min ombragé, charrette de deux bœufs avec l’enfant; ils sont entrés dans une grande ferme où l’on voit des restes de vieilles constructions; portail ruiné.

^eMesquerà Herbignac, route assez laide, montante et

descendante; la lande rousse pâle sous un ciel bleu blanc.

Grandes masses de sapins qui enclosent un parc. —

6.