Page:Glatigny - Vers les saules, 1870.djvu/41

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cette page n’a pas encore été corrigée


Scène viii. 29 Marcel. Que fais-je en somme? Une chose ordinaire. Pontchar train, foudroyé. Quoi ^ la cour à ma femme ^ et vous!... sang et tonnerre! Marcel, sans récouter. Donc^ madame, vos yeux ont de charmants refiets. Tels brillent, dans les deux embrasés, les palais Où le rouge Phébus remise sa berline. Vous avei une grâce adorable et féline; Vos mains sont d’un enfant; j’adore votre front, Ciel pur que les soucis Jamais n’obscurciront ; Vos douces lèvres sont pareilles aux grenades, Une abeille y viendrait guider ses promenades. N’est-ce pas qu’il est doux, quand on a tout cela. Les yeux où. le soleil lui-même étincela. Le charme, la beauté, la voix pure et sonore. De se l’entendre dire ainsi qu’... Pontchartrain, cdaunt. Eléonore ! Marcel. De se l’entendre dire ainsi quà vos genoux, Madame, je le dis.