Page:Gourmont - Pendant l’orage.djvu/50

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


LEUR MISSION

2 décembre 1914.

Il ne faut pas confondre Hugo de Claparède, professeur de droit à Genève, avec Edouard Claparède, le directeur des Archives de psychologie, dont je ne connais pas les sympathies, mais dont je doute qu’elles puissent, en tout cas, s’exprimer d’une façon aussi maladroite. Donc Hugo de Claparède se fit emboîter et rabrouer, l’autre jour, à Genève, par son auditoire, pour avoir parlé de la « mission des armées allemandes ». Qu’y a-t-il donc dans la cervelle de ce protestant hargneux ? N’a-t-il pas encore pardonné à l’ancienne France d’avoir forcé jadis ses ancêtres à émigrer à Genève ? Sa rancune lui aurait-elle crevé, sur le cœur, au moment même où tout lui commandait au moins la réserve, sinon le silence ? Et puis, quelle maladresse de s’en aller parler, à Genève, pays neutre et qui aurait pu être envahi, de la mission des armées allemandes qui ont traité comme l’on sait la Belgique ! Si M. Hugo de Claparède réprouve toute solidarité de son pays avec la