Page:Graffin - Nau - Patrologia orientalis, tome 2, fascicule 2, n°7 - Les Apocryphes Coptes.djvu/27

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cette page n’a pas encore été corrigée


[TEXTE COPTE]


Après que Jésus eut dit ces choses, il cria, disant : « Lazare ! viens dehors ! »

À cet instant la montagne tourna comme une roue. Les morts ressuscitèrent et sortirent à cause de la voix de Jésus qui avait appelé : « Lazare ! viens dehors. »

À cet instant Lazare vint dehors, enveloppé de bandelettes et la face liée d’un suaire. Sa tête était attachée par des kuria.

Jésus dit : « Déliez-le et laissez-le aller. »

Lorsque Lazare vit Jésus debout devant la porte de son tombeau, il se prosterna, il l’adora. Il cria, disant : « Sois béni, Jésus à la voix duquel tremble l’Amenti (l’enfer égyptien, séjour des morts) et qui m’as appelé, toi dont tous ceux qui sont dans l’Amenti désirent voir la lumière de sa divinité ; sois béni, toi dont la voix est résurrection, parce que c’est toi qui jugeras le monde entier. »

Voilà ce que disait Lazare à Jésus et la multitude courait pour le voir.