Page:Graffin - Nau - Patrologia orientalis, tome 2, fascicule 2, n°7 - Les Apocryphes Coptes.djvu/31

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cette page n’a pas encore été corrigée


[TEXTE COPTE]


sujet de Jésus pour le faire roi. À cet instant Hérode leur ordonna, disant : « Celui qu’on trouvera consentant à cette chose sera mis à mort par le glaive et l’on se saisira de toutes les choses qui sont dans sa maison. »

Anne et Caïphe, les grands des Juifs, se réunirent à Carios, le grand de Tibère l’empereur. Ils établirent des paroles de mensonge et des témoignages faux, qui ne tenaient pas, contre Jésus : et cela depuis sa naissance jusqu’à la fin. Quelques-uns portaient que c’était un magicien, d’autres qu’il avait été engendré par une femme, d’autres qu’il rompait le sabbat ; d’autres qu’il détruisait la synagogue des Juifs.

À cet instant il (Carios) envoya chercher Joseph et Nicodème qui étaient, eux aussi, des grands des Juifs ; et ceux-ci ne furent pas d’accord avec eux pour leurs accusations menteuses ; mais ils dirent des paroles de bénédiction sur Jésus.

Lorsque Hérode apprit les choses faites par Joseph et Nicodème, il entreprit de les jeter en prison pour les tuer parce qu’ils n’avaient pas fait cette tromperie mauvaise : cela aurait eu lieu, s’ils n’avaient averti Carios de cette ruse d’ Hérode.

Il (Carios) réunit les grands des Juifs. Il jura devant eux, disant : « Par le