Page:Graffin - Nau - Patrologia orientalis, tome 2, fascicule 2, n°7 - Les Apocryphes Coptes.djvu/51

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cette page n’a pas encore été corrigée


[TEXTE COPTE]


tué le prêtre Zacharie, fils de Barachias[1], et Jean son fils. Et voici que maintenant ils s’attaquent à celui qui est plus grand qu’eux tous, c’est-à-dire à moi. »

Lorsque Pilate entendit ces paroles, il eut très peur. Il amena Jésus au milieu du sanhédrin et dit : « Voilà l’homme que vous cherchez en ce lieu. »

Alors, ils crièrent à Pilate : « Prenez-le ! Prenez-le ! Crucifiez-le ! »

Pilate leur dit …………………………


12e FRAGMENT


Juifs — patient pour eux ; car il est patient, sachant qu’ils viendront en ses mains pour qu’il les juge.

Voici qu’un homme de la multitude dont le nom était Ananias et qui était

  1. Dans le manuscrit 129/17, f. 11 v°, on trouve un fragment intitulé : « Martyre du saint Apa Zacharie, le prêtre, le 8 du mois de thot ». Le fragment concerne la visite des mages à Hérode et le trouble du roi à ce sujet. La suite nous manque. Mais, selon une tradition, ce serait à loccasion de la mort des saints Innocents que Zacharie aurait été martyrisé pour avoir défendu saint Jean. Notre texte assimile ce Zacharie, père de saint Jean-Baptiste, au Zacharie fils de Barachias, dont le Christ a parlé deux fois. Cf. Patrol. Or., t. I, fasc. 3 : Le synaxaire arabe jacobite publié et traduit par René Basset, au huitième jour de Tout. Le Livre de la création en parle.