Page:Meilhac et Halévy - Théâtre, VII.djvu/432

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cette page a été validée par deux contributeurs.



LE LIEUTENANT.

Oui, dans une heure… après l’appel.


CARMEN.

Je ne vous conseille pas de revenir…


LE LIEUTENANT, riant.

Je reviendrai tout de même. (Haut.) Nous partons avec vous, torero, et nous nous joindrons au cortège qui vous accompagne.


ESCAMILLO.

C’est un grand honneur pour moi ; je tâcherai de ne pas m’en montrer indigne lorsque je combattrai sous vos yeux.


REPRISE DE L’AIR
Toréador, en garde !
Et songe en combattant,
Etc.
Tout le monde sort, excepté Carmen, Frasquita, Mercédès et Lillas Pastia.

Scène III

CARMEN, FRASQUITA, MERCÉDÈS, PASTIA.



FRASQUITA, à Pastia.

Pourquoi étais-tu si pressé de les faire partir et pourquoi nous as-tu fait signe de ne pas les suivre ?


PASTIA.

Le Dancaïre et le Remendado viennent d’arriver… ils ont à vous parler de vos affaires, des affaires d’Égypte.


CARMEN.

Le Dancaïre et le Remendado ?…