Page:Ramayana, trad. Roussel, tome 1.djvu/34

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cette page a été validée par deux contributeurs.



SARGA VIII


DAÇARATHA PRIVÉ DE FILS


1. Ce prince puissant, juste, magnanime, se voyait avec douleur sans enfant mâle ; il n’avait point de fils pour perpétuer sa race.

2. Pendant qu’il était plongé dans ses réflexions, une idée vint à ce grand prince : Pourquoi n’offrirais-je pas un Açvamedha pour obtenir un fils ?

3. Celte résolution prise : « Il faut offrir ce sacrifice » ; le sage et vertueux prince, de concert avec tous ses fidèles ministres,

4. Dit alors, plein de gloire, à Sumantra : Ô excellent ministre, amène-moi promptement tous les Gourous et les Purohitas.

5. Sumantra, plein d’agilité, s’en alla vite et réunit tous ces personnages, arrivés à l’entière connaissance des Védas :

6. Suyajna, Vâmadeva, Jâbâli, Kâçyapa, le Purohita Vasishtha, et d’autres Brahmanes du plus grand mérite.

7. Le vertueux roi Daçaratha les ayant salués leur adressa ce langage plein de douceur, inspiré par le devoir et l’intérêt :

8. La privation d’un fils me plonge dans la douleur ; je ne puis être heureux. Alors la pensée m’est venue d’offrir, dans ce but, un Açvamedha.

9. Je désire que ce sacrifice se fasse suivant les règles. Comment réaliserai-je mon dessein ? Délibérez ici là-dessus.

10. « Très bien » dirent tous les Brahmanes, Vasishtha à leur tête, en approuvant ces paroles tombées de la bouche du souverain.

11. Pleins d’allégresse ils dirent à Daçaratha, d’une commune voix : Prépare tout ce qu’il faut et lâche le cheval.