Page:Rostand - Cyrano de Bergerac.djvu/26

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



Cyrano.

Silence !


Le parterre, en délire.

Silence !Hi han ! Bêê ! Ouah, ouah ! Cocorico !


Cyrano.

Je vous...


Un page.

Je vous...Miâou !


Cyrano.

Je vous...Miâou !Je vous ordonne de vous taire !
Et j’adresse un défi collectif au parterre !
– J’inscris les noms ! - Approchez-vous, jeunes héros !
Chacun son tour ! Je vais donner des numéros ! -
Allons, quel est celui qui veut ouvrir la liste ?
Vous, Monsieur ? Non ! Vous ? Non ! Le premier duelliste,
Je l’expédie avec les honneurs qu’on lui doit !
– Que tous ceux qui veulent mourir lèvent le doigt.

(Silence.)

La pudeur vous défend de voir ma lame nue ?
Pas un nom ? - Pas un doigt ? - C’est bien. Je continue.

(Se retournant vers la scène où Montfleury attend avec angoisse.)

Donc, je désire voir le théâtre guéri
De cette fluxion. Sinon...

(La main à son épée.)

De cette fluxion. Sinon...Le bistouri !


Montfleury.

Je...


Cyrano, descend de sa chaise, s’assied au milieu du rond qui s’est formé, s’installe comme chez lui.

Je...Mes mains vont frapper trois claques, pleine lune !
Vous vous éclipserez à la troisième.


Le parterre, amusé.

Vous vous éclipserez à la troisième.Ah ? ...