Page:Sophocle, trad. Leconte de Lisle, 1877.djvu/265

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cette page n’a pas encore été corrigée




ISMÈNÈ.

J’ai commis ce crime, si celle-ci l’avoue pour sa part. J’ai participé au fait et au crime.


ANTIGONÈ.

La justice ne consent point à cela, car tu n’as point voulu agir et je n’ai rien fait en commun avec toi.


ISMÈNÈ.

Mais je n’ai point honte, dans ton malheur, de partager ta destinée.


ANTIGONÈ.

Aidès et les ombres savent qui a fait cela. Je n’aime pas qui ne m’aime qu’en paroles.


ISMÈNÈ.

Je te supplie, sœur, de ne point dédaigner que je meure avec toi pour avoir rendu de légitimes devoirs au mort.


ANTIGONÈ.

Tu ne mourras pas avec moi et tu n’auras point l’honneur que tu n’as pas mérité. C’est assez que je meure.


ISMÈNÈ.

Comment la vie peut-elle m’être douce sans toi ?


ANTIGONÈ.

Demande-le à Kréôn, puisque tu t’es inquiétée de lui.