Page:Verne - Une ville flottante, 1872.djvu/152

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


de son père. Voilà tout, et je n’aurais jamais espéré un retour impossible ; mais puisque votre générosité va jusqu’à vouloir délivrer mon père prisonnier, puisque vous voulez tout tenter pour le sauver, soyez assuré de ma vive reconnaissance, et laissez-moi vous donner la main ! »

James ne savait que dire ni quelle contenance garder ; il se mordait les lèvres ; il n’osait prendre cette main que lui tendait la jeune fille. Il voyait bien que Crockston l’avait « compromis », afin qu’il ne lui fût pas possible de reculer. Et cependant, il n’entrait pas dans ses idées de concourir à la délivrance de Mr. Halliburtt et de se mettre une mauvaise affaire sur le dos. Mais comment trahir les espérances conçues par cette jeune fille ? Comment refuser cette main qu’elle lui tendait avec un sentiment si profond d’amitié ? Comment changer en larmes de douleur les larmes de reconnaissance qui s’échappaient de ses yeux ?

Aussi le jeune homme chercha-t-il à répondre évasivement, de manière à conserver sa liberté d’action et à ne pas s’engager pour l’avenir.

« Miss Jenny, dit-il, croyez bien que je ferai tout au monde pour… »

Et il prit dans ses mains la petite main de Jenny ; mais à la douce pression qu’il éprouva, il sentit son cœur se fondre, sa tête se troubler ; les mots lui manquèrent pour exprimer ses pensées ; il balbutia quelques paroles vagues :

« Miss… miss Jenny… pour vous… »

Crockston, qui l’examinait, se frottait les mains en grimaçant et répétait :

« Ca arrive ! ça arrive ! c’est arrivé ! »

Comment James Playfair se serait-il tiré de cette embarrassante situation ? Nul n’aurait pu le dire. Mais heureusement pour lui, sinon pour le Delphin, la voix du matelot de vigie se fit entendre.

« Ohé ! officier de quart ! cria-t-il.

— Quoi de nouveau ? répondit Mr. Mathew.

— Une voile au vent ! » James Playfair, quittant aussitôt la jeune fille, s’élança dans les haubans d’artimon.


V

les boulets de l’iroquois et les arguments de miss jenny.


La navigation du Delphin s’était accomplie jusqu’alors avec beaucoup de bonheur et dans de remarquables conditions de rapidité. Pas un seul navire ne s’était montré en vue avant cette voile signalée par la vigie.

Le Delphin se trouvait alors par 32° 15′ de latitude et 57° 43′ de longitude à l’ouest du méridien de Greenwich, c’est-à-dire aux trois cinquièmes de son parcours. Depuis quarante-huit heures, un brouillard qui commen-