Page:Vidocq - Mémoires - Tome 3.djvu/431

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cette page n’a pas encore été corrigée


DSI Élîîll. GI ?

produite. — Les Plutarques du pilier littéraire hm. et l’un primeur Tiger. —· Uhistoire admirable et, pourtant véridique du fameux Vidocq. -- Sa ’ mort, en 1875......., .........., ., ..... 5a Cuarrruu xxxv. Les nouvellistes de malheur. ··—e L’écho de la rue de Jérusalem et lieux eirconvoisins. — ToujoursVidocq.—Feus-les Athéniens et défunt Aristide. -·· Uostracisme et lescoquile les.-La patte du chat.—#]e fais desvoleursw-Les deux Guillotin’. ·•— Leeloaque Desnoyers. — Le chaos et la création. - Monsieur Dou-·, ble-Croche et la’cage à poulet. —· Une mise décente. —·’Le suprême bon ton. — Guerre aux / modernes. —’ Le Cadran bku de la eanaille. —: Une société bien composée. —Les orientalistes et les argonautes. -·· Les gigots des prés salés. · — Laqueue du chat. — Les pruneaux et la chahul. — Biboulet et Manon la Blonde. —L’entrée triomphale. Ã- Le petit père noir. — ’ Deux ballades. — Uhospitalitë — L’ami de L collège. en Les Ergfarits du Soleil............ 73 ’ Cuarxrnn xpxyt. OUI] habitué de la Petite-Chaise. A — Je ne suis pas trop calé. 5- Une chambre à I dévaliser. — Les oranges- du père-Masson. ····$ Le las de pierres. — Il ne faut pas se coin’pro· · mettre. — Un déménagement nocturne. ·— Le ’ voleur bon enfant. — Chacun son goût. ·— Ma première’visite à Bicêtre. — A bas Vidocq ! -·· ’ Superbe discours. - Il y a de quoi frémir.