Page:Vidocq - Mémoires - Tome 3.djvu/432

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cette page n’a pas encore été corrigée


UIÉ. TÀILI · ’ P

— Potage sappaise. #- On ne me tuera pas... ::2 Crurxwan xxxvu. L’utilité d’un bon estomac.’ L’occurence suspecte. — La procession des ballots. -··Les Hirondelles de la Grève. — La commodité d’un iiacre. — Les fredaines de ces messieurs. — Le garçon de chantier. — Il n’y a plus de jîat du tout. — Madame Bras, ou la marchande, scrupuleuse. — Annette ou la bonne femme. ·— Onne mange pas toujours., — Le premier qui fut roi. — ’Pïdocq enjbncé, ’pièce nouvelle, dont le dernier acte se passe au corps · de - garde. — Je joue le rôle I de Vidocq. — Représentation à mon bénéfice. — Applaudissements unanimes. —.

’ La Pomme rouge. — Le Grand casuel. —=- ’ Uinspection des papiers. — Je fais évader un p voleur. — Le vétéran qui prend un potage.’ L’auteur du Pied-do-Mouton. — Les bas et les madras accusateurs. — J’ai perdu ma pièce de cinq francs. — Le soufilet et le marchand de A vin. — Je suis. arrêté. - La ronde du commissaire. — Ma délivrance. — La· chute du

’bandeau. — V idocq fergfbnceur reconnu dans Vidocq.l’enfgneé. — Souhaitez-vous un bon. conseil ? ·— Gare à la caboclie............... 1 22 o Cnsrrrnn xxxvm. Allons à Saint-Cloud. — ; Uasç pirant mouchard.—Le système des diversions, ou les trompeuses amorces. — Une visite matinale. —·· Le désordre d’une chambre à cou-