Page:Von Moltke - La Guerre de 1870.djvu/119

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cette page n’a pas encore été corrigée


BATAILLE DE SEDAN. A Hi Dès 5 heures du matin, le prince Georges de Saxe ‘ avait porté en avant, dans cette direction, une avant-garde de sept bataillons, depuis Douzy. Ils refoulèrent les Français hors de la localité, se portèrent sur la Platinerie et le pont qui se trouve en cet endroit, et occupèrent, malgré le feu très vif de l’ennemi, les maisons situées de l`autre côté du ruisseau de Givonne, qu'ils mirent immédiatement en état de défense. On établit les communications avec les Bava- rois, et la batterie d’avant-garde prit position sur le bord oriental de la vallée; mais, pour le moment, il était impos- sible d’envoyer de l`i11fanterie au secours de cette troupe, qui s’était si audacieusement avancée. Le maréchal de Mac-Mahon avait été, à 6 heures du ma- tin, blessé par un éclat d’obus. Il avait désigné le général Ducrot pour lui succéder comme général en chef, sans tenir compte des droits de deux généraux commandant un corps d’armée, plus anciens que celui-ci. Prévenu à -7 heures, le général Ducrot donna les ordres nécessaires pour concentrer, à cé moment—là encore, l`armée à Illy, afin de commencer aussitôt la retraite sur Mézières. Il avait déjà envoyé a Daigny la division de Lartigue, du l" corps, afin de couvrir le passage; les divisions Lacre- telle et de Vassoigne avaient reçu l'o1·dre de prendre l`ofTensive contre les Saxons, afm de donner aux autres corps le temps voulu pour effectuer leur retraite. Les divi- sions quivse trouvaient en deuxième ligne se mirent im- médiatement en marche dans la direction du nord. Mais le ministre de la guerre avait envoyé a l’armée lc général de Wimptfen, qui venait d’ètre rappelé d’Afrique, avec la mission de remplacer le général de Failly à la tête l. Commandant en chef du XlI° corps (saxon). (N. d. T.)