Mozilla.svg

Évangile d’une grand’mère/30

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Librairie de L. Hachette et Cie (p. 85-86).

XXX

JÉSUS CHOISIT SES APÔTRES.



Grand’mère. Jésus se retira ensuite sur une montagne où il passa la nuit en prières, comme il faisait souvent.

Louis. Mais pourquoi priait-il et qui priait-il, puisqu’il était lui-même le bon Dieu et tout-puissant ?

Grand’mère. Il était Dieu certainement, mais Dieu-homme. N’oublie pas qu’il était venu sur la terre sous la forme d’homme, pour que toute sa vie nous servît d’exemple ; et que comme homme, il voulait prier et honorer Dieu son Père pour nous montrer comment nous devions le prier et l’honorer. De plus, Notre-Seigneur, vrai homme en même temps que vrai Dieu, priait véritablement comme nous. Il adorait Dieu son Père, agenouillé et les mains jointes comme nous ; il rendait hommage au bon Dieu ; et dans ses prières, dont personne ne pourra jamais comprendre l’excellence, il demandait toutes les grâces dont le monde a et aura besoin. Ayant prié toute la nuit, il appela ses disciples quand il fit jour et il en choisit parmi eux douze, auxquels il donna le nom d’Apôtres.

Jeanne. Qu’est-ce que cela veut dire, Apôtre ?

Grand’mère. Apôtre veut dire envoyé. Jésus les nomma ainsi parce qu’il voulait les envoyer prêcher dans d’autres pays, chez d’autres peuples, pour le faire connaître et pour faire connaître ses commandements. Ces douze Apôtres étaient :

Simon, que Jésus nomma Pierre, Jacques, fils de Zébédée, Jean, frère de Jacques, André, Matthieu, Jude, Philippe, Thomas, Simon le Cananéen, Barthélemy, Jacques, fils d’Alphée, Judas Iscariote qui le trahit.

Henri. S’il devait le trahir, pourquoi l’a-t-il choisi pour Apôtre ?

Grand’mère. Au moment où Notre-Seigneur l’avait choisi, Judas était très-bon et très-zélé ; il devint mauvais plus tard, parce qu’il négligea les grâces dont Notre-Seigneur l’avait comblé, qu’il aima l’argent et qu’il devint avare et intéressé. En le choisissant pour apôtre, Jésus-Christ voulait nous faire voir que même les meilleurs doivent toujours veiller sur eux-mêmes et toujours combattre leurs mauvais instincts sous peine de devenir méchants comme l’est devenu Judas Iscariote.