100%.svg

Œuvres (Ferrandière)/Fables/Fable 134

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Janet et Cotelle (Première partie : Fables — Seconde partie : Poésiesp. 147).

FABLE CXXXIV.

LA TOURTERELLE ET LE PINSON.


Jeune pinson dit à la tourterelle :
Quoi ! jamais on n’entend de vous
Une chanson agréable et nouvelle ;
Tous vos accens sont plus tristes que doux :
Toujours ardens soupirs, et constance éternelle.
Moi, je chante l’amour sitôt que le printemps
M’inspire le plaisir, et rend ma voix plus belle :
Mes airs gais valent mieux que vos tons languissans.
Vous jugez mal de l’amour, répond-elle ;
Et nos goûts sont bien différens,
Vous le chantez, moi je le sens.