Abrégé du dictionnaire grec-français/Ν

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
◄  Μ
Ξ  ►

Page:Bailly - Dictionnaire Grec-Français.djvu/589 Page:Bailly - Dictionnaire Grec-Français.djvu/590 Page:Bailly - Dictionnaire Grec-Français.djvu/591 Page:Bailly - Dictionnaire Grec-Français.djvu/592 Page:Bailly - Dictionnaire Grec-Français.djvu/593 Page:Bailly - Dictionnaire Grec-Français.djvu/594 Page:Bailly - Dictionnaire Grec-Français.djvu/595 Page:Bailly - Dictionnaire Grec-Français.djvu/596 Page:Bailly - Dictionnaire Grec-Français.djvu/597 Page:Bailly - Dictionnaire Grec-Français.djvu/598 Page:Bailly - Dictionnaire Grec-Français.djvu/599 Page:Bailly - Dictionnaire Grec-Français.djvu/600 Page:Bailly - Dictionnaire Grec-Français.djvu/601 ἐοικώς, Il. (Apollon irrité) semblable à la sombre nuit || 3 en gén. obscurité, ténèbres : ωυκτὶ καλύπτειν, Il. cacher dans la nuit ou l’obscurité, c. à d. rendre invisible ; particul. la nuit de la mort, les ténèbres de la mort ; d’où les enfers, royaume de la nuit et des ténèbres [cf. lat. nox].

Νύξ, Νυκτός () la Nuit personnifiée [v. le préc.]

νύξαι, inf. ao. de νύσσω.

νύξις, εως () action de piquer [νύσσω].

νυός, οῦ () 1 bru, belle-fille ; p. ext. toute parentε par alliance || 2 jeune épouse, jeune femme [p. *σνυσός, cf. lat. nurus].

Νῦσα, ης () Nysa, n. de diverses villes de Carie, de Béotie, etc.

Νυσαῖος, α, ον, du mont Nysa en Eubée [Νῦσα].

Νυοσήϊος, α, ον, de Nysa ; Νυσήϊον ὄρος, Il. le mont Nysa, en Thrace.

Νύσιος, α, ον, de Nysa [v. le préc.].

νύσσα, ης () borne à l’extrémité de la carrière et que l’on tournait pour revenir.

νύσσω, att. νύττω (f. νύξω, ao. ἔνυξα, pf. inus. ; pass. ao. 1 ἐνύχθην, ao. 2 ἐνύγην, pf. νένυγμαι) 1 piquer, d’où frapper : τινὰ ξίφεσιν τε καὶ ἔγχεσιν. Il. qqn avec les glaives et les lances || 2 frapper, heurter : ἀσπίδα χείρεσσι, Il. un bouclier de ses mains ; άγχῶνί τινα, Od. pousser qqn du coude ; particul. pousser qqn (du coude ou autrement) pour l’avertir [R. Νυχ, égratigner ; cf. ὄνυξ].

νυστάζω (f. άξω, ao. ἐνύστασα et ἐνύσταξα, pf. inus.) laisser tomber sa tête, d’où s’assoupir, s’endormir ; fig. être nonchalant, mou, négligent [*νυστός, adj. verb. de νεύω],

νύττω, att. c. νύσσω.

νύχιος, α, ον : 1 qui vit, agit ou se fait pendant la nuit || 2 plongé dans une obscurité semblable à celle de la nuit || 3 sombre, obscur [νύξ].

νώ, nom. duel épq., ion. et dor. d’ἐγώ.

νῷ, dat. de νοῦς.

νωδός, ή, όν : 1 qui n’a plus de dents, édenté || 2 fig. émoussé [νη-, ὀδούς],

νώδυνος, ος, ον, qui apaise la douleur [νη-, ὀδύνη].

νώθεια, ας () lenteur, nonchalance, d’où lourdeur d’esprit [νωθής].

νωθής, ής, ές : 1 lent || 2 fig. qui a l’esprit lent ou lourd || Cp. -έστερος [νη-, ὠθέω].

νωθρός, ά, όν, lent, nonchalant, paresseux [νωθής].

νωθρότης, ητος () lenteur, nonchalance [νωθρός].

νῶϊ (nom.), νῶιν (gén.-dat.), épq., ion. et dor. d’ἐγώ.

νωίτερος, α, ον, notre, en parl. de deux [νῶϊ, -τερος],

νωλεμές et νωλεμέως, adv. sans interruption, avec acharnement.

νωμάω-ῶ (ao. ἐνώμησα, pf. νενώμηχα) tr. 1 partager, distribuer || 2 mouvoir habilement, manier avec habileté, brandir : φυγᾷ πόδα ν. Soph. fuir (litt. diriger sou pied en fuyant) ; νωμᾶν ὀφρύν, Eschl. rouler les yeux ; fig. en parl. de pers. ou de choses, diriger, conduire, gouverner : πᾶν ν. ἐπὶ τέρμα, Eschl. mener tout au bout, terminer tout ; ν. ὂρνιθας ἐν ὠσὶ καὶ φρεσίν, Eschl. observer avec son oreille et son esprit les oiseaux, et connaître les signes qu’ils indiquent ; κέρδεα νωμᾶν, avec et sans ἐνὶ φρεσί, Od. agiter en son âme de sages desseins [νέμω],

νῷν, contr. de νῶϊν.

νώνυμος, ος, ον, sans nom, sans gloire [νη-, ὄνομα].

νῶροψ, οπος (ὁ, ἡ) dans les loc. νώροπι γαλκῷ et νώροπα χςλκόν, Il. Od. airain éblouissant, propr. dont on ne peut supporter la vue [νη-, ὀράω, ὤψ].

νωσάμενος, νώσασθαι, part. et inf. ao. moy. ion. de νοέω.

νωτιαίος, α, ον, du dos, dorsal [νῶτος].

νωτίζω (seul. ao. ἐνώτισα) 1 tourner en arrière (propr. de manière à montrer le dos) : δράμημα, Soph. rebrousser chemin en courant, s’enfuir ; intr. s’enfuir || 2 aller sur le dos de, fig. acc. [νῶτος].

νῶτος, ου () ou νώτον, ου (τὸ) 1 dos : τὰ νώτα ou τὸ νώτον έπιστρέφειν, Hdt. ἐντρέπειν, Hdt. δεῖξαι, Plut. tourner le dos, montrer le dos, s’enfuir ; κατὰ νώτου τιν’ ἐπιγίγνεσθαι, Thc. prendre qqn à dos, par derrière || 2 fig. surface convexe, arrondie (surface de la mer, de la terre, voûte du ciel, sommet d’une montagne) [cf. lat. nates].

νωτο·φόρος, ος, ον, qui porte sur son dos ; τὸ νωτοφόρον, Xén. bête de somme [νῶτος, φέρω].

νωχελής, ής, ές, qui se meut lentement ou difficilement, lourd, lent, nonchalant || Cp. -έστερος [νη- , ὄχος],

νωχελία, ioν. νωχελίη, ης () lenteur, nonchalance [νωχελής].