Addition à la suite de l’histoire de la roulette

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Hachette (p. 167-168).


ADDITION[1] À LA SUITE DE L’HISTOIRE DE LA ROULETTE


À Paris le 20. Janvier 1659.


Depuis que cette piece a esté faite, j’ay publié mon Traitté de la Roulette ; et le premier jour de Janvier j’en envoyay le commencement à cette mesme personne dont j’ay parlé dans cét Escrit, afin qu’il y vist le calcul du cas que j’avois proposé, et où il s’estoit trompé ; sur quoy il n’a pas manqué de dire que c’estoit justement ainsi qu’il avoit reformé le sien, et il s’est hazardé de plus de faire davantage et d’envoyer les calculs de quelques autres cas dans une feuille imprimée du 9. Janvier, où il asseure qu’elle est toute conforme au manuscrit qu’il en avoit donné depuis long temps à des gens de creance, pour servir de preuve qu’il avoit tout trouvé sans moy. Mais outre que, quand ses calculs seroient justes, cela luy seroit maintenant inutile apres la lumiere que ce que je luy ay envoyé luy a pû donner, il se trouve de plus que ceux de ses calculs que je viens d’examiner en les recevant sont tellement faux que cela est visible à l’œil, et entr’autres le centre de gravité du solide autour de l’axe, qu’il place tout contre le quart de l’axe. Il ne donne pas moins mal à propos la distance entre l’axe et le centre de gravité du demy solide de la partie superieure de la Roulette autour de l’axe. De sorte que cette piece qu’il dit estre si conforme à son manuscrit, et laquelle il vient de produire pour soustenir sa pretention, est ce qui luy ferme absolument la bouche, et qui montre le mieux le besoin qu’il avoit de voir mes solutions et mes methodes, que je luy ay toutes envoyées maintenant, sur lesquelles il luy sera aussi facile de corriger encore ses nouvelles fautes apres l’Avis que je luy en donne, et de trouver les veritables calculs, qu’il luy seroit inutile de se les attribuer desormais.

  1. Quoique portant une date différente, cette addition se trouve dans la même plaquette que la Suite de l’Histoire de la Roulette, au bas de la dernière page.