100%.png

Anthologie japonaise ; poésies anciennes et modernes/Hyakou-nin-is-syou/Passion cachée

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche

PASSION CACHÉE

















Sinoburedo iro-ni ide-ni keri wa-ga koï-va,
Mono-ya omô-to hito-no tô made[1].



Quoique je m’efforce de cacher ma passion, à tous mes traits se trahit mon amour,
Au point que chacun me demande à quoi je pense…

Ces vers sont très-appréciés des Japonais, comme poésie amoureuse. Ils sont extraits du recueil intitulé Siû-ï-siû et ont été composés par Taïra-no Kane-mori, écrivain qui florissait dans les années Ten-ryakŭ (947 à 956), sous le règne de Mura-kami Ten-ô, soixante-deuxième empereur du Japon.

  1. Hyakŭ-nin-is-syu, pièce xl ; Hito-yo gatari, vol. IV, fo 15 ; Sika-zen-yô, p. 15.