100%.png

Anthologie japonaise ; poésies anciennes et modernes/Zak-ka/L’homme

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche

L’HOMME

𛂁 𛂁



𛁈 𛁈






Hito-va siro, hito-va isi-gaki, hito-va hori
Nasake-va mi-kata, ada-va teki nari[1].


L’homme est la véritable forteresse, l’homme est la muraille, l’homme est le fossé ;

Le bienfait, c’est l’ami ; le méfait, c’est l’ennemi.

Cette pièce a été composée par un guerrier japonais nommé Take-da Daï-zen-no Daï-bu Haru-nobu A-son, qui vécut sous les règnes de Nara II et de Oho-ki-matsi. Il tomba malade au milieu d’un camp, la troisième année de l’ère impériale Genki (1572), et mourut l’année suivante à l’âge de cinquante-trois ans.

みかた mi-kata signifie « un ami, un partisan. »

  1. Yei-yû san-ziû-rokŭ ka-sen, p. 29.