Bible Sacy/Michée

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche



Chapitres   1.   2.   3.   4.   5.   6.   7.   Livres


MICHÉE.
________




VOICI les paroles que le Seigneur a dites à Michée de Morasthi, qui prophétisa touchant Samarie et Jérusalem, sous le règne de Joathan, d’Achaz et d’Ezéchias, rois de Juda.

2 Peuples, écoutez tous ; que la terre avec tout ce qu’elle contient soit attentive, et que le Seigneur Dieu soit lui-même témoin contre vous ; le Seigneur qui voit tout de son temple saint.

3 Car le Seigneur va sortir du lieu saint où il réside : il descendra, et foulera aux pieds tout ce qu’il y a de grand sur la terre.

4 Sous lui les montagnes disparaîtront ; les vallées s’entr’ouvrant se fondront comme de la cire devant le feu, et s’écouleront comme des eaux qui se précipitent dans un abîme.

5 Tout ceci arrivera à cause du crime de Jacob, et des péchés de la maison d’Israël. D’où est venu le crime de Jacob, sinon de Samarie ? et quelle est la source des hauts lieux de Juda, sinon Jérusalem ?

6 Je rendrai donc Samarie comme un monceau de pierres qu’on met dans un champ, lorsque l’on plante une vigne : je ferai rouler ses pierres dans la vallée, et j’en découvrirai les fondements.

7 Toutes ses statues seront brisées, tout ce qu’elle a gagné sera brûlé par le feu, et je réduirai en poudre toutes ses idoles ; parce que ses richesses ont été amassées du prix de la prostitution, et elles deviendront aussi la récompense des prostituées.

8 C’est pourquoi je m’abandonnerai aux plaintes, je ferai retentir mes cris, je déchirerai mes vêtements et j’irai tout nu ; je pousserai des hurlements comme les dragons, et des sons lugubres comme les autruches :

9 parce que la plaie de Samarie est désespérée ; qu’elle est venue jusqu’à Juda ; qu’elle a gagné jusqu’à la porte de mon peuple, jusqu’à Jérusalem.

10 Que le bruit de vos maux ne s’étende point jusqu’à Geth : étouffez vos larmes et vos soupirs : couvrez-vous de poussière dans une maison qui sera réduite en poudre.

11 Passez, couverte de honte et d’ignominie, vous qui habitez dans un lieu si beau : celle qui est située sur les confins ne sort pas, mais est enlevée : la maison voisine qui s’est soutenue par elle-même, trouvera dans votre perte le sujet de sa douleur.

12 Elle s’est trouvée trop faible pour vous assister, et elle est elle-même plongée dans l’amertume ; parce que le mal envoyé par le Seigneur est descendu jusqu’aux portes de Jérusalem.

13 Les habitants de Lachis ont été épouvantés par le bruit confus des chariots de guerre. Lachis, vous êtes la source du péché de la fille de Sion ; parce que vous avez imité les sacrilèges d’Israël.

14 Le roi d’Israël enverra de ses gens aux princes de Geth ; mais ils n’y trouveront qu’une maison de mensonge qui les trompera.

15 Vous qui habitez à Marésa, je vous amènerai des gens qui hériteront de tous vos biens ; et ce renversement de la gloire d’Israël s’étendra jusqu’à la ville d’Odollam.

16 Samarie, arrachez-vous les cheveux ; coupez-les entièrement, pour pleurer vos enfants qui étaient toutes vos délices. Demeurez sans aucun poil comme l’aigle qui mue et se dépouille de toutes ses plumes ; parce qu’on vous a enlevé et que l’on a emmené captifs ceux qui vous étaient si chers.



MALHEUR à vous qui formez des desseins injustes, et qui prenez dans votre lit des résolutions criminelles, que vous exécutez dès le point du jour ! car c’est contre Dieu même que vous élevez la main.

2 Ils ont désiré des terres, et les ont prises avec violence : ils ont ravi des maisons par force : ils ont opprimé l’un pour lui ravir sa maison, et l’autre pour s’emparer de tous ses biens.

3 C’est pourquoi, voici ce que dit le Seigneur : J’ai résolu de faire fondre sur ce peuple des maux dont vous ne dégagerez point votre tête, et vous ne marcherez plus d’un pas superbe, parce que le temps sera très-mauvais.

4 En ce temps-là vous deviendrez la fable des hommes, et l’on prendra plaisir à chanter des chansons sur vous, et à vous faire dire : Nous sommes ruinés, nous sommes pillés de toutes parts : le pays qui était a nous, est passé à d’autres : nos ennemis se sont retirés ; mais de quelle sorte ? Ce n’a été qu’afin de revenir, et de partager nos terres entre eux.

5 C’est pourquoi il n’y aura plus personne d’entre vous qui ait sa part et son héritage dans l’assemblée du Seigneur.

6 Ne dites point sans cesse : Ces paroles de menace ne tomberont point sur ceux qui sont à Dieu ; ils ne seront point couverts de confusion.

7 L’Esprit du .Seigneur, dit la maison de Jacob, est-il devenu moins étendu en miséricorde qu’il n’était ? et peut-il avoir ces pensées de nous perdre qu’on lui attribue ? Il est vrai, je n’ai que des pensées de bonté, dit le Seigneur ; mais c’est pour ceux qui marchent dans la droiture du cœur.

8 Mon peuple au contraire s’est révolté contre moi : vous avez ôté aux hommes non-seulement le manteau, mais la tunique ; et vous avez traité en ennemis ceux qui ne pensaient à aucun mal.

9 Vous avez chassé les femmes de mon peuple des maisons où elles vivaient en repos ; et vous avez étouffé pour jamais ma louange dans la bouche de leurs petits enfants.

10 Allez-vous-en, sortez de votre terre, vous n’y trouverez point de repos ; parce que l’impureté dont vous l’avez souillée, l’a remplie d’une effroyable puanteur.

11 Plût à Dieu que je n’eusse point l’Esprit du Seigneur, et que je disse plutôt des mensonges ! Mais ma parole tombera sur vous comme un vin qui vous enivrera : et ce sera sur vous-même, ô Israël ! que cette parole sera accomplie.

12 Ô Jacob ! je vous rassemblerai un jour tout entier : je réunirai les restes d’Israël : je mettrai mon peuple tout ensemble comme un troupeau dans la bergerie, comme des brebis au milieu de leur parc ; et la foule des hommes y sera si grande, qu’elle y causera même de la confusion et du trouble.

13 Car celui qui doit leur ouvrir le chemin, marchera devant eux : ils passeront en troupes à la porte, et y entreront : leur Roi passera devant leurs yeux, et le Seigneur sera à leur tête.



J’AI dit encore : Écoutez, princes de Jacob, et vous chefs de la maison d’Israël : N’est-ce pas à vous de savoir ce qui est juste ?

2 Cependant vous avez de la haine pour le bien et de l’amour pour le mal ; vous arrachez aux pauvres jusqu’à leur peau, et vous leur ôtez la chair de dessus les os.

3 Ils ont mangé la chair de mon peuple ; ils lui ont arraché la peau ; ils lui ont brisé les os ; ils les ont hachés comme pour les faire cuire dans une chaudière, et comme de la chair qu’on fait bouillir dans un pot.

4 Il viendra un jour où ils crieront au Seigneur, et il ne les exaucera point : il détournera alors son visage d’eux, comme le mérite la malignité de leurs actions.

5 Voici ce que dit le Seigneur contre les prophètes qui séduisent mon peuple, qui déchirent avec les dents, et ne laissent pas de prêcher la paix ; et si quelqu’un ne leur donne pas de quoi manger, ils mettent leur piété à lui déclarer la guerre.

6 C’est pourquoi vous n’aurez pour vision qu’une nuit sombre, et pour révélation que des ténèbres. Le soleil sera sans lumiere à l’égard de ces prophètes, et le jour deviendra pour eux une obscurité profonde.

7 Ceux qui ont des visions seront confus, ceux qui se mêlent de deviner l’avenir, seront couverts de honte : ils rougiront tous, et ils se cacheront le visage lors qu’il paraîtra que Dieu aura été muet pour eux.

8 Mais pour moi, j’ai été rempli de la force, de la justice et de la vertu de l’Esprit du Seigneur, pour annoncer à Jacob son crime, et à Israël son iniquité.

9 Écoutez ceci, princes de la maison de Jacob, et vous juges de la maison d’Israël ; vous qui avez l’équité en abomination, et qui renversez tout ce qui est juste ;

10 qui bâtissez Sion du sang des hommes, et Jérusalem du fruit de l’iniquité.

11 Leurs princes rendent des arrêts pour des présents ; leurs prêtres enseignent pour l’intérêt ; leurs prophètes devinent pour de l’argent ; et après cela ils se reposent sur le Seigneur, en disant : Le Seigneur n’est-il pas au milieu de nous ? Nous serons à couvert de tous maux.

12 C’est pour cela même que vous serez cause que Sion sera labourée comme un champ ; que Jérusalem sera réduite en un monceau de pierres, et que la montagne où le temple est bâti, deviendra une forêt.



MAIS dans les derniers temps, la montagne sur laquelle se bâtira la maison du Seigneur, sera fondée sur le haut des monts, et s’élèvera au-dessus des collines : les peuples y accourront ;

2 et les nations se hâteront d’y venir en foule, en disant : Allons à la montagne du Seigneur, et à la maison du Dieu de Jacob : il nous enseignera ses voies, et nous marcherons dans ses sentiers ; parce que la loi sortira de Sion, et la parole du Seigneur, de Jérusalem.

3 Il exercera son jugement sur plusieurs peuples, et il châtiera des nations puissantes jusqu’aux pays les plus éloignés : ils feront de leurs épées des socs de charrue ; et de leurs lances, des instruments pour remuer la terre : un peuple ne tirera plus l’épée contre un autre peuple, et ils ne s’exerceront plus à combattre l’un contre l’autre.

4 Chacun se reposera sous sa vigne et sous son figuier, sans avoir aucun ennemi à craindre : c’est ce que le Seigneur des armées a dit de sa bouche.

5 Que chaque peuple marche sous la protection de son dieu : mais pour nous, nous marcherons sous la protection du Seigneur, notre Dieu, jusque dans l’éternité et au delà de tous les temps.

6 En ce jour-là, dit le Seigneur, je rassemblerai celle qui était boiteuse, et je réunirai celle que j’avais chassée et affligée.

7 Je réserverai les restes de celle qui était boiteuse, et je formerai un peuple puissant de celle qui avait été si affligée : et le Seigneur régnera sur eux dans la montagne de Sion, depuis ce temps jusque dans l’éternité.

8 Et vous, tour du troupeau, fille de Sion, environnée de nuages, le Seigneur viendra jusqu’à vous : vous posséderez la puissance souveraine, l’empire de la fille de Jérusalem.

9 Pourquoi donc êtes-vous maintenant si affligée ? Est-ce que vous n’avez point de roi, ni de conseiller, que vous êtes ainsi dans la douleur, comme une femme qui est en travail ?

10 Mais affligez-vous, et tourmentez-vous, ô fille de Sion ! comme une femme qui enfante ; parce que vous sortirez maintenant de votre ville, vous habiterez dans un pays étranger, et vous viendrez jusqu’à Babylone : c’est là que vous serez délivrée, et que le Seigneur vous rachètera de la main de vos ennemis.

11 Plusieurs peuples se sont maintenant assemblés contre vous, qui disent de sion : Qu’elle soit lapidée, et que nos yeux se repaissent de son malheur.

12 Mais ils n’ont pas connu quelles sont les pensées du Seigneur : ils n’ont pas compris que son dessein était de les assembler comme on amasse la paille dans l’aire.

13 Levez-vous, fille de sion, et foulez la paille : car je vous donnerai une corne de fer, je vous donnerai des ongles d’airain, et vous briserez plusieurs peuples ; vous immolerez au Seigneur ce qu’ils ont ravi aux autres, et vous consacrerez au Dieu de toute la terre ce qu’ils ont de plus précieux.



VOUS allez être pillée, ô fille de voleurs ! Ils nous assiégeront de toutes parts, ils lèveront la verge sur le prince d’Israël, et le frapperont sur la joue.

2 Et vous, Bethlehem appelée Éphrata, vous êtes petite entre les villes de Juda ; mais c’est de vous que sortira celui qui doit régner dans Israël, dont la génération est dès le commencement, dès l’éternité.

3 Après cela il les abandonnera jusqu’à ce que celle qui doit enfanter ait enfanté ; et ceux de ses frères qui seront restés se convertiront, et se joindront aux enfants d’Israël.

4 Il demeurera ferme, et il paîtra son troupeau dans la force du Seigneur, dans la sublimité de la majesté du Seigneur, son Dieu : et les peuples seront convertis, parce que sa grandeur éclatera jusqu’aux extrémités du monde.

5 C’est lui qui sera notre paix. Lorsque les Assyriens seront venus dans notre terre, et qu’ils seront entrés jusque dans nos maisons, nous susciterons contre eux sept pasteurs et huit princes,

6 qui détruiront avec l’épée la terre d’Assur, et le pays de Nemrod avec ses lances. Il nous délivrera de la violence des Assyriens, après qu’ils seront venus dans notre terre, et qu’ils auront mis le pied dans notre pays.

7 Les restes de Jacob seront au milieu de la multitude des peuples comme une rosée qui vient du Seigneur, et comme des gouttes d’eau qui tombent sur l’herbe, sans dépendre de personne, et sans attendre rien des enfants des hommes.

8 Et les restes de Jacob seront parmi les nations et au milieu de la multitude des peuples comme un lion parmi les autres bêtes de la forêt ; et un lionceau parmi les brebis, qui passe au travers du troupeau, qui le foule aux pieds, et ravit sa proie, sans que personne puisse la lui ôter.

9 Votre main s’élèvera au-dessus de ceux qui vous combattent, et tous vos ennemis périront.

10 En ce jour-là, dit le Seigneur, je vous ôterai vos chevaux, et je briserai vos chariots de guerre.

11 Je ruinerai les villes de votre pays, et je détruirai tous vos remparts : j’arracherai d’entre vos mains tout ce qui servait à vos sortilèges, et il n’y aura plus de devins parmi vous.

12 J’exterminerai du milieu de vous vos idoles et vos statues ; et vous n’adorerez plus les ouvrages de vos mains.

13 J’arracherai les grands bois que vous avez plantés ; je réduirai vos villes en poudre ;

14 et je me vengerai dans ma fureur et dans mon indignation, de tous les peuples qui ne m’ont point écouté.



ÉCOUTEZ ce que le Seigneur m’a dit : Allez, soutenez ma cause devant les montagnes, et faites entendre aux collines votre voix.

2 Montagnes, écoutez la défense du Seigneur, écoutez-la, vous qui êtes les fondements de la terre. Car le Seigneur veut entrer en jugement avec son peuple, et se justifier devant Israël.

3 Mon peuple, que vous ai-je fait ? en quoi vous ai-je donné sujet de vous plaindre ? Répondez-moi.

4 Est-ce à cause que je vous ai tiré de l’Égypte, que je vous ai délivré d’une maison d’esclavage, et que j’ai envoyé pour vous conduire, Moïse, Aaron et Marie ?

5 Mon peuple, souvenez-vous, je vous prie, du dessein malicieux que Balac, roi de Moab, avait formé contre vous, de ce que lui répondit Balaam, fils de Béor, et de ce que j’ai fait pour vous entre Sétim et Galgala ; et reconnaissez combien le Seigneur est juste et plein de bonté.

6 Qu’offrirai-je au Seigneur qui soit digne de lui ? Fléchirai-je les genoux devant le Dieu très-haut ? Lui offrirai-je des holocaustes, et des veaux d’un an ?

7 L’apaiserai-je en lui sacrifiant mille béliers, ou des milliers de boucs engraissés ? Lui sacrifierai-je pour mon crime mon fils aîné, et pour mon péché quelque autre de mes enfants ?

8 Ô homme ! je vous dirai ce qui vous est utile, et ce que le Seigneur demande de vous : c’est que vous agissiez selon la justice, que vous aimiez la miséricorde, et que vous marchiez en la présence du Seigneur, avec une vigilance pleine d’une crainte respectueuse.

9 Le Seigneur parle à la ville avec une voix puissante : et ceux qui craindront votre nom, ô Dieu ! seront sauvés. Écoutez-le donc, ô tribus ! mais qui est-ce qui recevra avec soumission cette parole ?

10 Les trésors de l’iniquité sont encore dans la maison de l’impie comme un feu qui la consume : et la fausse mesure dont il se sert, est pleine de la colère de Dieu.

11 Puis-je, dit le Seigneur, ne pas condamner la balance injuste, et le poids trompeur du sac ?

12 C’est par ces moyens que les riches de cette ville sont remplis d’iniquité : ses habitants usent de déguisement et de mensonge, et leur langue est dans leur bouche comme un instrument de tromperie.

13 C’est donc pour cela, c’est pour vos péchés que j’ai commencé à vous frapper d’une plaie mortelle.

14 Vous mangerez, et vous ne serez point rassasié ; vous serez pénétré de confusion et de maux : vous prendrez entre vos bras vos enfantspour les sauver, et vous ne les sauverez point : si vous en sauvez quelques-uns, je les livrerai encore au tranchant de l’épée.

15 Vous sèmerez, et vous ne recueillerez point ; vous presserez les olives, et vous ne vous servirez point de l’huile qui en sortira ; vous foulerez les raisins, et vous n’en boirez point le vin.

16 Vous avez gardé avec soin les ordonnances d’Amri : vous avez imité en toutes choses la maison d’Achab, et vous avez marché sur leurs traces. C’est pourquoi je vous abandonnerai à votre perte ; je rendrai vos habitants l’objet de la raillerie des hommes, et vous serez couvert de l’opprobre que mérite un peuple rebelle à son Dieu.



MALHEUR à moi ! parce que je suis réduit à cueillir des raisins à la fin de l’automne, après que la vendange a été faite : je ne trouve pas à manger une seule grappe, et j’ai désiré en vain quelques-unes de ces figues les premières mûres.

2 On ne trouve plus de saints sur la terre ; il n’y a personne qui ait le cœur droit : tous tendent des pièges pour verser le sang ; le frère cherche la mort de son frère.

3 Ils appellent bien le mal qu’ils font : le prince exige : le juge est à vendre : un grand fait éclater dans ses paroles la passion de son cœur ; et ceux qui l’approchent la fortifient.

4 Le meilleur d’entre eux est comme une ronce, et le plus juste est comme l’épine d’une haie. Mais voici le jour qu’ont vu les prophètes, voici le temps où Dieu vous visitera dans sa colère : vous allez être détruits.

5 Ne vous fiez point à votre ami ; ne vous reposez point sur celui qui vous gouverne : tenez fermée la porte de votre bouche, et ne vous ouvrez pas à celle-là même qui dort auprès de vous.

6 Car le fils traite son père avec outrage ; la fille s’élève contre sa mère, la belle-fille contre sa belle-mère : et l’homme a pour ennemis ceux de sa propre maison.

7 Mais pour moi, je jetterai les yeux sur le Seigneur ; j’attendrai Dieu, mon Sauveur, et mon Dieu écoutera ma voix.

8 Ô mon ennemie ! ne vous réjouissez point de ce que je suis tombée : je me relèverai après que je me serai assise dans les ténèbres ; le Seigneur est ma lumière.

9 Je porterai le poids de la colère du Seigneur, parce que j’ai péché contre lui, jusqu’à ce qu’il juge ma cause, et qu’il se déclare pour moi contre ceux qui me persécutent : alors il me fera passer des ténèbres à la lumière ; je contemplerai sa justice.

10 Mon ennemie me verra alors, et elle sera couverte de confusion, elle qui me dit maintenant : Où est le Seigneur, votre Dieu ? Mes yeux la verront, et elle sera foulée aux pieds comme la boue qui est dans les rues.

11 En ce jour-là vos masures seront changées en des bâtiments ; en ce jour-là vous serez affranchis de la loi qui vous avait été imposée.

12 En ce jour-là on viendra do l’Assyrie jusqu’à vous, et jusqu’à vos villes fortes, et de vos villes fortes jusqu’au fleuve, depuis une mer jusqu’à l’autre mer, et depuis les montagnes jusqu’aux montagnes.

13 Et la terre cependant sera désolée à cause de ses habitants, pour les punir de leurs desseins criminels.

14 Ô Seigneur ! paissez et conduisez avec votre verge votre peuple, le troupeau de votre héritage, désolé comme ceux qui habitent seuls dans une forêt : paissez-le au milieu du Carmel. Les troupeaux iront paître en Basan et en Galaad, comme ils y allaient autrefois.

15 Je ferai voir des merveilles à mon peuple, comme lorsque je vous tirai de l’Égypte.

16 Les nations les verront devant leurs yeux, et elles seront confondues avec toute leur puissance : les peuples mettront leur main sur leur bouche, et leurs oreilles deviendront sourdes.

17 Ils mangeront la poussière comme les serpents ; ils seront épouvantés dans leurs maisons comme les bêtes qui rampent sur la terre : ils trembleront devant le Seigneur, notre Dieu, et ils vous craindront.

18 Ô Dieu ! qui est semblable à vous, qui effacez l’iniquité, et qui oubliez les péchés du reste de votre héritage ? Le Seigneur ne répandra plus sa fureur contre les siens, parce qu’il se plaît à faire miséricorde.

19 Il aura encore compassion de nous : il détruira nos iniquités, et il jettera tous nos péchés au fond de la mer.

20 Ô Seigneur ! vous accomplirez vos paroles sur Jacob ; vous ferez miséricorde à Abraham, selon que vous l’avez promis avec serment à nos pères depuis tant de siècles.


◄   Jonas sommaire Nahum   ►