Bible Sacy/Néhémias

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher



Chapitres   1.   2.   3.   4.   5.   6.   7.   8.   9.   10.   11.   12.   13.   Livres


NÉHÉMIAS,


OU


SECOND LIVRE D’ESDRAS.
________




HISTOIRE de Néhémias, fils de Helchias. La vingtième année du règne d’Artaxerxès Longuemain, au mois de Casleu, lorsque j’étais dans le château de Suse,

2 Hanani, l’un de mes frères, vint me trouver avec quelques-uns de la tribu de Juda, et je leur demandai des nouvelles des Juifs qui étaient restés après la captivité, et qui vivaient encore, et de l’état où était Jérusalem.

3 Ils me répondirent : Ceux qui sont restés après la captivité, et qui demeurent en la province de Judée, sont dans une grande affliction et dans l’opprobre. Les murailles de Jérusalem sont toutes détruites, et ses portes ont été consumées par le feu.

4 Ayant entendu ces paroles, je m’assis, je pleurai, et je demeurai tout triste pendant quelque temps. Je jeûnai, et je priai en la présence du Dieu du ciel,

5 et je lui dis : Seigneur, Dieu du ciel ! qui êtes fort, grand et terrible, qui gardez votre alliance, et conservez votre miséricorde à ceux qui vous aiment, et qui observent vos commandements,

6 ayez, je vous prie, l’oreille attentive et les yeux ouverts pour écouter la prière de votre serviteur, que je vous offre maintenant pendant le jour et pendant la nuit, pour les enfants d’Israël, vos serviteurs. Je vous confesse les péchés que les enfants d’Israël ont commis contre vous. Nous avons péché, moi et la maison de mon père.

7 Nous avons été séduits par la vanité et le mensonge ; et nous n’avons point observé vos commandements, vos cérémonies et vos ordonnances que vous aviez prescrites à Moïse, votre serviteur.

8 Souvenez-vous de la parole que vous avez dite à votre serviteur Moïse : Lorsque vous aurez violé ma loi, je vous disperserai parmi les peuples :

9 et alors si vous revenez à moi, si vous observez mes préceptes, et que vous fassiez ce que je vous ai commandé, quand vous auriez été emmenés jusqu’aux extrémités du monde, je vous rassemblerai de ces pays-là, et je vous ramènerai au lieu que j’ai choisi pour y établir mon nom.

10 Ceux-ci, Seigneur ! sont vos serviteurs et votre peuple, et vous les avez rachetés par votre souveraine force, et par votre main puissante.

11 Que votre oreille, Seigneur ! soit attentive à la prière de votre serviteur, et aux prières de vos serviteurs qui sont résolus de craindre votre nom ! Conduisez aujourd’hui votre serviteur, et faites-lui trouver miséricorde devant ce prince. Car j’étais l’échanson du roi.



LA vingtième année du règne d’Artaxerxès, au mois de Nisan, on apporta du vin devant le roi : je le pris et le lui servis. Alors le roi me trouvant le visage tout abattu,

2 me dit : Pourquoi avez-vous le visage si triste, quoique vous ne me paraissiez pas malade ? Il faut que vous en ayez sujet, et que vous cachiez dans votre cœur quelque chagrin. À ces paroles je fus saisi d’une grande crainte,

3 et je dis au roi : Ô roi, que votre vie soit éternelle ! Pourquoi mon visage ne serait-il pas abattu, puisque la ville où sont les tombeaux de mes pères est toute déserte, et que ses portes ont été brûlées ?

4 Le roi me dit : Que me demandez-vous ? Je priai le Dieu du ciel,

5 et je dis au roi : Si ma demande ne déplaît pas au roi, et si votre serviteur vous est agréable, envoyez-moi, je vous prie, en Judée, à la ville des sépulcres de mes pères, afin que je la fasse rebâtir.

6 Le roi et la reine, qui était assise auprès de lui, me dirent : Combien durera votre voyage, et quand reviendrez-vous ? Je leur marquai le temps de mon retour, et le roi l’agréa, et il me permit de m’en aller.

7 Je lui dis encore : Je supplie le roi de me donner des lettres pour les gouverneurs du pays de delà le fleuve, afin qu’ils me fassent passer sûrement, jusqu’à ce que je sois arrivé en Judée.

8 Je le supplie aussi qu’il me donne une lettre pour Asaph, grand maître de la forêt du roi, afin qu’il me soit permis d’y prendre du bois pour pouvoir couvrir les portes des tours du temple, les murailles de la ville, et la maison où je me retirerai. Le roi m’accorda ma demande, parce que la main favorable de mon Dieu était sur moi.

9 J’allai donc trouver les gouverneurs du pays de delà le fleuve, et je leur présentai les lettres du roi. Or le roi avait envoyé avec moi des officiers de guerre et des cavaliers.

10 Sanaballat, Horonite, et Tobie, Ammonite, serviteur du roi, ayant été avertis de mon arrivée, furent saisis d’une extrême affliction, voyant qu’il était venu un homme qui cherchait à procurer le bien des enfants d’Israël.

11 Étant arrivé à Jérusalem, j’y demeurai pendant trois jours,

12 et je me levai la nuit ayant peu de gens avec moi. Je ne dis à personne ce que Dieu m’avait inspiré de faire dans Jérusalem, et je ne pris point avec moi de chevaux, hors celui sur lequel j’étais monté.

13 Je sortis la nuit par la porte de la vallée, je vins devant la fontaine du dragon, et à la porte du fumier ; et je considérais les murailles de Jérusalem, qui étaient toutes abattues, et ses portes qui avaient été brûlées.

14 Je passai de là à la porte de la fontaine et à l’aqueduc du roi, et je ne trouvai point de lieu par où pût passer le cheval sur lequel j’étais monté.

15 Il était encore nuit quand je remontai par le torrent, et je considérais les murailles, et je rentrai par la porte de la vallée, et m’en revins.

16 Les magistrats cependant ne savaient point où j’étais allé, ni ce que je faisais, et jusqu’alors je n’avais rien découvert de mon dessein ni aux Juifs, ni aux prêtres, ni aux plus considérables d’entre le peuple, ni aux magistrats, ni à aucun de ceux qui avaient le soin des ouvrages.

17 Je leur dis donc alors : Vous voyez l’affliction où nous sommes. Jérusalem est déserte, et ses portes ont été brûlées. Venez, rebâtissons les murailles de Jérusalem, afin qu’à l’avenir nous ne soyons plus en opprobre.

18 Je leur rapportai ensuite de quelle manière Dieu avait étendu sa main favorable sur moi, et les paroles que le roi m’avait dites, et je leur dis : Venez, rebâtissons les murailles. Et ils s’encouragèrent à bien travailler.

19 Mais Sanaballat, Horonite, Tobie, Ammonite, serviteur du roi, et Gosem, Arabe, ayant été avertis de notre entreprise, se raillèrent de nous avec mépris, et dirent : Que faites-vous là ? cette entreprise n’est-elle pas une révolte contre le roi ?

20 Je répondis à cette parole, et je leur dis : C’est le Dieu du ciel qui nous assiste lui-même, et nous sommes ses serviteurs. Continuons donc à bâtir : car pour vous, vous n’avez ni aucune part, ni aucun droit à Jérusalem, et on ne vous y connaît point.



ALORS Eliasib, grand prêtre, et les prêtres, ses frères, s’appliquèrent à l’ouvrage, et ils bâtirent la porte du troupeau ; ils la consacrèrent ; ils posèrent le bois, le seuil et les poteaux, et ils en consacrèrent tout l’espace jusqu’à la tour de cent coudées, jusqu’à la tour d’Hananéel.

2 Ceux de Jéricho bâtirent d’un côté auprès de lui ; et de l’autre, Zachur, fils d’Amri.

3 Les enfants d’Asnaa bâtirent la porte des poissons ; ils la couvrirent, et y mirent les deux battants, les serrures et les barres. Marimuth, fils d’Urie, fils d’Accus, bâtit auprès d’eux.

4 Mosollam, fils de Barachias, fils de Mésézébel, bâtit auprès de lui ; et Sadoc, fils de Baana, bâtit auprès d’eux.

5 Ceux de Thécua bâtirent auprès de ceux-ci ; mais les principaux d’entre eux ne voulurent point s’abaisser pour travailler à l’ouvrage de leur Seigneur.

6 Joïada, fils de Phaséa, et Mosollam, fils de Bésodia, bâtirent la vieille porte, la couvrirent, et y mirent les deux battants, les serrures et les barres.

7 Meltias, Gabaonite, et Jadon, Méronathite, qui étaient de Gabaon et de Maspha, bâtirent auprès d’eux devant la maison du gouverneur du pays de delà le fleuve.

8 Éziel, fils d’Araïa, orfèvre, bâtit auprès de lui ; et auprès d’Éziel, Ananias, fils d’un parfumeur ; et ils laissèrent ensuite cette partie de Jérusalem qui s’étend jusqu’à la muraille de la grande rue.

9 Raphaïa, fils de Hur, capitaine d’un quartier de Jérusalem, bâtit auprès de lui.

10 Jédaïa, fils d’Haromaph, bâtit auprès de Raphaïa, vis-à-vis de sa maison ; et Hattus, fils d’Asébonias, bâtit auprès de lui.

11 Melchias, fils d’Hérem, et Hasub, fils de Phahath-Moab, bâtirent la moitié d’une rue, et la tour des fours.

12 Sellum, flls d’Alohès, capitaine de la moitié d’un quartier de Jérusalem, bâtit auprès de ces deux, lui et ses filles.

13 Hanun et les habitants de Zanoé bâtirent la porte de la vallée ; ce furent eux qui bâtirent cette porte, qui y mirent les deux battants, les serrures et les barres, et qui refirent mille coudées des murailles jusqu’à la porte du fumier.

14 Melchias, fils de Réchab, capitaine du quartier de Bethacharam, bâtit la porte du fumier ; il bâtit cette porte, et y mit les deux battants, les serrures et les barres.

15 Sellum, fils de Cholhoza, capitaine du quartier de Maspha, bâtit la porte de la fontaine ; il bâtit cette porte, la couvrit, y mit les deux battants, les serrures et les barres, et refit les murailles de la piscine de Siloé le long du jardin du roi, jusqu’aux degrés par où l’on descend de la ville de David.

16 Néhémias, fils d’Azboc, capitaine de la moitié du quartier de Bethsur, bâtit proche de Sellum, jusque vis-à-vis le sépulcre de David, jusqu’à la piscine qui avait été bâtie avec grand travail, et jusqu’à la maison des forts.

17 Les Lévites bâtirent après lui : Réhum, fils de Benni, et après Réhum, Hasébias, capitaine de la moitié du quartier de Céila, bâtit le long de sa rue.

18 Leurs frères bâtirent après lui : Bavaï, fils d’Énadad, capitaine de la moitié du quartier de Céila.

19 Azer, flls de Josué, capitaine du quartier de Maspha, travailla auprès de lui, et bâtit un double espace vis-à-vis de la montée de l’angle très-fort.

20 Baruch, fils de Zachaï, rebâtit après lui sur la montagne un double espace, depuis l’angle jusqu’à la porte de la maison du grand prêtre Éliasib.

21 Mérimuth, fils d’Urie, fils d’Haccus, bâtit après lui un double espace depuis la porte de la maison d’Éliasib, jusqu’au lieu où se terminait la maison d’Éliasib.

22 Les prêtres qui habitaient les plaines situées le long du Jourdain, bâtirent après lui.

23 Benjamin et Hasub bâtirent ensuite vis-à-vis de leur maison ; et après eux Azarias, fils de Maasias, fils d’Ananias, bâtit vis-à-vis de sa maison.

24 Bennui, fils d’Hénadad, bâtit après lui un double espace depuis la maison d’Azarias, jusqu’au tournant et jusqu’à l’angle.

25 Phalel, fils d’Ozi, bâtit vis-à-vis du tournant, et de la tour qui s’avance de la haute maison du roi, c’est-à-dire, le long du vestibule de la prison ; et après lui Phadaïa, fils de Pharos.

26 (Or les Nathinéens demeuraient à Ophel jusque vis-à-vis la porte des eaux vers l’orient, et jusqu’à la tour qui s’avance au dehors.)

27 Ceux de Thécua bâtirent après lui un double espace tout vis-à-vis, depuis la grande tour qui s’avance au dehors jusqu’à la muraille du temple.

28 Les prêtres bâtirent en haut depuis la porte des chevaux, chacun vis-à-vis de sa maison.

29 Sadoc, fils d’Emmer, bâtit après eux vis-à-vis de sa maison ; et après lui Semaïa, fils de Séchénias, qui gardait la porte d’orient.

30 Hanania, fils de Sélémias, et Hanun, sixième fils de Séleph, bâtirent après lui un double espace ; et après lui Mosollam, fils de Barachias, bâtit le mur vis-à-vis de ses chambres. Melchias, fils de l’orfèvre, bâtit après lui jusqu’à la maison des Nathinéens et des merciers, vers la porte des juges et jusqu’à la chambre de l’angle.

31 Les orfèvres et les marchands bâtirent à la porte du troupeau le long de la chambre de l’angle.



MAIS Sanaballat ayant appris que nous rebâtissions les murailles, entra dans une grande colère ; et dans l’émotion où il était, il commença à se railler des Juifs,

2 et dit devant ses frères et devant un grand nombre de Samaritains : Que font ces pauvres Juifs ? Les peuples les laisseront-ils faire ? Sacrifieront-ils, et achèveront-ils leur ouvrage en un même jour ? Bâtiront-ils avec des pierres que le feu a réduites en un grand monceau de poussière ?

3 Tobie, Ammonite, qui était proche de lui, disait de même : Laissez-les bâtir : s’il vient un renard, il sautera par-dessus leurs murailles de pierre.

4 Écoutez, Seigneur notre Dieu ! dis-je alors : considérez que nous sommes devenus la fable et le mépris des hommes. Faites retomber leurs insultes sur leurs têtes, rendez-les un objet de mépris dans le lieu de leur captivité.

5 Ne couvrez point leur iniquité, et que leur péché ne s’efface point de devant vos yeux, parce qu’ils se sont raillés de ceux qui bâtissaient.

6 Nous rebâtîmes donc la muraille, et toutes les brèches en furent réparées jusqu’à la moitié ; et le peuple s’encouragea de nouveau à bien travailler.

7 Mais Sanaballat, Tobie, les Arabes, les Ammonites et ceux d’Azot ayant appris que la plaie des murs de Jérusalem se refermait, et qu’on commençait à en réparer toutes les brèches, ils entrèrent dans une étrange colère ;

8 et ils s’assemblèrent tous d’un commun accord pour venir attaquer Jérusalem, et nous dresser des embûches.

9 Nous offrîmes aussitôt nos prières à notre Dieu, et nous mîmes des gardes jour et nuit sur la muraille pour nous opposer à leurs efforts.

10 Cependant les Juifs disaient : Ceux qui sont occupés à porter sont fatigués. Il y a beaucoup de terre à ôter, et ainsi nous ne pourrons bâtir la muraille.

11 Et nos ennemis se dirent entre eux : Qu’ils ne sachent point notre dessein, afin que lorsqu’ils n’y penseront pas, nous venions tout d’un coup au milieu d’eux les tailler en pièces, et faire cesser l’ouvrage.

12 Mais les Juifs qui demeuraient au milieu de ces gens-là étant venus à Jérusalem, et m’ayant marqué dix fois leur dessein de tous les lieux différents d’où ils venaient me trouver ;

13 je mis le peuple en haie derrière les murs tout au long des murailles de la ville, avec leurs épées, leurs lances et leurs arcs.

14 Et ayant considéré toutes choses, j’allai trouver les personnes les plus considérables, les magistrats et le reste du peuple, et je leur dis : Ne craignez point ces gens-là ; souvenez-vous que le Seigneur est grand et terrible, et combattez pour vos frères, pour vos fils, pour vos filles, pour vos femmes et pour vos maisons.

15 Mais nos ennemis ayant su que nous avions été avertis de leur entreprise, Dieu dissipa leur dessein ; nous revînmes tous aux murailles, et chacun reprit son ouvrage.

16 Depuis ce jour-là la moitié des jeunes gens était occupée au travail ; et l’autre moitié se tenait prête à combattre. Ils avaient leur lance, leur bouclier, leur arc et leur cuirasse ; et les chefs du peuple étaient derrière eux dans toute la maison de Juda.

17 Ceux qui étaient employés à bâtir les murs, et à porter ou à charger les porteurs, faisaient leur ouvrage d’une main, et tenaient leur épée de l’autre.

18 Car tous ceux qui bâtissaient avaient l’épée au côté. Ils travaillaient au bâtiment, et ils sonnaient de la trompette auprès de moi.

19 Alors je dis aux personnes les plus considérables, aux magistrats, et à tout le reste du peuple : Cet ouvrage est grand et de longue étendue, et nous sommes ici le long des murailles, séparés bien loin les uns des autres.

20 C’est pourquoi partout où vous entendrez sonner la trompette, courez-y aussitôt pour nous secourir ; et notre Dieu combattra pour nous.

21 Cependant continuons à faire notre ouvrage, et que la moitié de ceux qui sont avec nous ait toujours la lance à la main depuis le point du jour jusqu’à ce que les étoiles paraissent.

22 Je dis aussi au peuple en ce même temps : Que chacun demeure avec son serviteur au milieu de Jérusalem, afin que nous puissions travailler jour et nuit chacun en notre rang.

23 Pour ce qui est de moi, de mes frères, de mes gens et des gardes qui m’accompagnaient, nous ne quittions point nos vêtements, et on ne les ôtait que pour se purifier.



ALORS le peuple et leurs femmes firent de grandes plaintes contre les Juifs, leurs frères ;

2 et il y en avait qui disaient : Nous avons trop de fils et de filles : vendons-les, et en achetons du blé pour nous nourrir, et pour avoir de quoi vivre.

3 D’autres disaient : Engageons nos champs, nos vignes et nos maisons, afin d’en avoir du blé pendant la famine.

4 D’autres disaient encore : Faut-il que nous empruntions de l’argent pour payer les tributs du roi, et que nous abandonnions nos champs et nos vignes ?

5 Notre chair est comme la chair de nos frères, et nos fils sont comme leurs fils : et cependant nous sommes contraints de réduire en servitude nos fils et nos filles, et nous n’avons rien pour racheter celles de nos filles qui sont esclaves. Nos champs et nos vignes sont possédés par des étrangers.

6 Lorsque je les entendis se plaindre de la sorte, j’entrai dans une grande colère.

7 Je pensai en moi-même au fond de mon cœur ce que j’avais à faire. Je fis une réprimande aux principaux du peuple et aux magistrats, et je leur dis : Exigez-vous donc de vos frères les intérêts et l’usure de ce que vous leur donnez ? Je fis faire en même temps une grande assemblée du peuple contre eux,

8 et je leur dis : Vous savez que nous avons racheté, autant que nous l’avons pu, les Juifs, nos frères, qui avaient été vendus aux nations. Est-ce donc que maintenant vous vendrez vos frères, et qu’il faudra que nous les rachetions ? Quand je leur eus parlé de la sorte, ils demeurèrent dans le silence, et ils ne surent que me répondre.

9 Je leur dis ensuite : Ce que vous faites n’est pas bien : pourquoi ne marchez-vous point dans la crainte de notre Dieu, pour ne nous point exposer aux reproches des peuples qui sont nos ennemis ?

10 Mes frères, mes gens et moi, nous avons prêté à plusieurs de l’argent et du blé ; accordons-nous tous, je vous prie, à ne leur rien redemander, et à leur quitter ce qu’ils nous doivent.

11 Rendez-leur aujourd’hui leurs champs et leurs vignes, leurs plants d’oliviers et leurs maisons. Payez même pour eux le centième de l’argent, du blé, du vin et de l’huile, que vous avez accoutumé d’exiger d’eux.

12 Ils me répondirent : Nous leur rendrons ce que nous avons à eux. Nous ne leur redemanderons rien de ce qu’ils nous doivent ; et nous ferons ce que vous nous avez dit. Alors je fis venir les prêtres, et je leur fis promettre avec serment qu’ils agiraient comme j’avais dit.

13 Après cela je secouai mes habits, et je dis : Que tout homme qui n’accomplira point ce que j’ai dit, soit ainsi secoué et rejeté de Dieu loin de sa maison, et privé du fruit de ses travaux : qu’il soit ainsi secoué et rejeté, et réduit à l’indigence. Tout le peuple répondit, Amen ! et ils louèrent Dieu. Le peuple fit donc ce qui avait été proposé.

14 Pour ce qui est de moi, depuis le jour que le roi m’avait commandé d’être gouverneur dans le pays de Juda, c’est-à-dire, depuis la vingtième année du règne_ d’Artaxerxès jusqu’à la trente-deuxième, pendant l’espace de douze ans, nous n’avons rien pris, mes frères ni moi, des revenus qui étaient dus aux gouverneurs.

15 En effet ceux qui l’avaient été avant moi avaient accablé le peuple, en prenant tous les jours quarante sicles sur le pain, sur le vin et sur l’argent ; et leurs officiers les surchargeaient encore. Mais pour moi je ne l’ai point fait, parce que je crains Dieu.

16 J’ai travaillé même comme les autres aux réparations des murailles sans acheter aucun champ ; et mes gens se sont tous trouvés ensemble au travail.

17 Les Juifs même et les magistrats au nombre de cent cinquante personnes, et ceux qui venaient nous trouver d’entre les peuples qui étaient autour de nous, mangeaient toujours à ma table.

18 On m’apprêtait tous les jours un bœuf et six excellents moutons, sans les volailles. De dix en dix jours je distribuais une grande abondance de vin, et je donnais aussi beaucoup d’autres choses, quoique je ne prisse rien de tout ce qui était dû à ma charge : car le peuple était extrêmement pauvre.

19 Ô mon Dieu ! souvenez-vous de moi pour me faire miséricorde, selon tout le bien que j’ai fait à ce peuple.



MAIS Sanaballat, Tobie, Gossem, Arabe, et nos autres ennemis ayant appris que j’avais rebâti tous les murs, et qu’il n’y avait plus aucune brèche, quoique jusqu’alors je n’eusse pas fait mettre encore les battants aux portes,

2 Sanaballat et Gossem m’envoyèrent des gens pour me dire : Venez, afin que nous fassions alliance avec vous en quelque village dans la campagne d’Ono. Mais leur dessein était de me faire quelque violence.

3 Je leur envoyai donc de mes gens, et leur fis dire : Je travaille à un grand ouvrage ; ainsi je ne puis aller vous trouver, de peur qu’il ne soit négligé pendant mon absence, lorsque je serai allé vers vous.

4 Ils me renvoyèrent dire la même chose par quatre fois, et je leur fis toujours la même réponse.

5 Enfin Sanaballat m’envoya encore pour la cinquième fois un de ses gens, qui portait une lettre ouverte écrite en ces termes :

6 Il court un bruit parmi le peuple, et Gossem le publie, que vous avez résolu de vous révolter avec les Juifs ; que votre dessein, dans le rétablissement des murs de Jérusalem, est de vous faire roi des Juifs ; et que dans cette même pensée,

7 vous avez aposté des prophètes, afin qu’ils relèvent votre nom dans Jérusalem, et qu’ils disent de vous : C’est lui qui est le roi de Judée. Et comme le roi doit être informé de ces choses, venez avec nous, afin que nous en délibérions ensemble.

8 Je lui envoyai un homme, et lui répondis : Tout ce que vous dites n’est point véritable ; mais ce sont des choses que vous inventez de votre tête.

9 Tous ces gens ne travaillaient qu’à nous effrayer, s’imaginant que nous cesserions ainsi de bâtir, et que nous quitterions notre travail. Mais je m’y appliquai avec encore plus de courage.

10 J’entrai ensuite en secret dans la maison de Semaïas, fils de Dalaïas, fils de Métabéel, et il me dit : Consultons ensemble dans la maison de Dieu au milieu du temple, et fermons-en les portes : car ils doivent venir pour vous faire violence, et ils viendront la nuit pour vous tuer.

11 Je lui répondis : Un homme en la place où je suis doit-il s’enfuir ? et qui est l’homme comme moi qui entrera dans le temple, et y trouvera la vie ? Je n’irai point.

12 Et je reconnus que ce n’était point Dieu qui l’avait envoyé, mais qu’il m’avait parlé en feignant d’être prophète, et qu’il avait été gagné par Tobie et par Sanaballat :

13 car il avait été payé par eux pour m’intimider, afin que je tombasse ainsi dans le péché, et qu’ils eussent toujours à me faire ce reproche.

14 Souvenez-vous de moi, Seigneur ! en considérant toutes ces œuvres de la malice de Tobie et de Sanaballat. Et souvenez-vous aussi de ce qu’a fait le prophète Noadie et les autres prophètes, pour me donner de la terreur.

15 La muraille fut enfin toute rebâtie le vingt-cinquième jour du mois d’Élul, et fut achevée en cinquante-deux jours.

16 Et nos ennemis l’ayant appris, tous les peuples qui étaient autour de nous furent frappés de terreur, et consternés au dedans d’eux-mêmes ; et ils reconnurent que cet ouvrage était l’ouvrage de Dieu.

17 Pendant tout ce temps plusieurs d’entre les principaux des Juifs envoyaient des lettres à Tobie, et Tobie leur envoyait aussi des siennes.

18 Car il y en avait plusieurs dans la Judée qui avaient juré d’être de son parti, parce qu’il était gendre de Séchénias, fils d’Area, et que Johanan, son fils, avait épousé la fille de Mosollam, fils de Barachias.

19 Ils venaient même le louer devant moi, et ils lui faisaient savoir ce que je disais ; et Tobie ensuite envoyait des lettres pour m’épouvanter.



APRÈS que les murs de la ville furent achevès, que j’eus fait poser les portes, et que j’eus fait la revue des portiers, des chantres et des Lévites,

2 je donnai mes ordres touchant Jérusalem à mon frère Hanani, et à Hananias, grand maître du palais, qui me paraissait un homme sincère et craignant Dieu plus que tous les autres, et je leur dis :

3 Qu’on n’ouvre point les portes de Jérusalem, jusqu’à ce que le soleil soit déjà bien haut. Et lorsqu’ils étaient encore devant moi, les portes furent fermées et barrées. Je mis en garde les habitants de Jérusalem chacun à leur tour, et chacun devant sa maison.

4 Or la ville était fort grande et fort étendue, et il n’y avait dedans que fort peu de peuple, et les maisons n’étaient point bâties.

5 Dieu me mit donc dans le cœur, d’assembler les plus considérables d’entre les Juifs, les magistrats et le peuple, pour en faire la revue. Et je trouvai un mémoire où était le dénombrement de ceux qui étaient venus la première fois, où était écrit ce qui suit :

6 Ce sont ici ceux de la province qui sont revenus de la captivité où ils étaient, qui après avoir été transférés à Babylone par le roi Nabuchodonosor, sont retournés à Jérusalem et dans la Judée, chacun dans sa ville :

7 Ceux qui vinrent avec Zorobabel furent Josué, Néhémias, Azarias, Raamias, Nahamani, Mardochée, Belsam, Mespharath, Bégoaï, Nahum, Baana. Voici le nombre des hommes du peuple d’Israël :

8 Les enfants de Pharos étaient deux mille cent soixante et douze ;

9 les enfants de Saphatia étaient trois cent soixante et douze ;

10 les enfants d’Aréa, six cent cinquante-deux ;

11 les enfants de Phahath-Moab, d’entre les fils de Josué et de Joab, élaient deux mille huit cent dix-huit ;

12 les enfants d’Élam, mille deux cent cinquante-quatre ;

13 les enfants de Zéthua, huit cent quarante cinq ;

14 les enfants de Zachaï, sept cent soixante ;

15 les enfants de Bannui, six cent quarante-huit ;

16 les enfants de Bébaï, six cent vingt-huit ;

17 les enfants d’Azgad, deux mille trois cent vingt-deux ;

18 les enfants d’Adonicam, six cent soixante-sept ;

19 les enfants de Béguaï, deux mille soixante-sept ;

20 les enfants d’Adin, six cent cinquante-cinq ;

21 les enfants d’Ater, fils d’Hézécias, quatre-vingt-dix-huit ;

22 les enfants d’Hasem, trois cent vingt-huit ;

23 les enfants de Bésaï, trois cent vingt-quatre ;

24 les enfants d’Hareph, cent douze ;

25 les enfants de Gabaon, quatre-vingt-quinze ;

26 les enfants de Bethléhem et de Nétupha, cent quatre-vingt-huit ;

27 les hommes d’Anathoth, cent vingt-huit ;

28 les hommes de Béthazmoth, quarante-deux ;

29 les hommes de Cariath-iarim, de Céphira et de Béroth, sept cent quarante-trois ;

30 les hommes de Rama et de Géba, six cent vingt et un ;

31 les hommes de Machmas, cent vingt-deux ;

32 les hommes de Béthel et de Haï, cent vingt-trois ;

33 les hommes de l’autre Nébo, cinquante-deux ;

34 les hommes de l’autre Élam, mille deux cent cinquante-quatre ;

35 les enfants d’Harem, trois cent vingt ;

36 les enfants de Jéricho, trois cent quarante-cinq ;

37 les enfants de Lod, d’Hadid et d’Ono, sept cent vingt et un ;

38 les enfants de Senaa, trois mille neuf cent trente.

39 Les prêtres étaient ; savoir : Les enfants d’Idaïa dans la maison de Josué, neuf cent soixante et treize ;

40 les enfants d’Emmer, mille cinquante-deux ;

41 les enfants de Phashur, mille deux cent quarante-sept ;

42 les enfants d’Arem, mille dix-sept. Les Lévites étaient :

43 Les enfants de Josué et de Cedmihel, l’un et l’autre fils

44 d’Oduïa, au nombre de soixante et quatorze. Les chantres étaient :

45 Les enfants d’Asaph, au nombre de cent quarante-huit.

46 Les portiers étaient : Les enfants de Sellum, les enfants d’Ater, les enfants de Telmon, les enfants d’Accub, les enfants d’Hatita, les enfants de Sobaï, au nombre de cent trente-huit.

47 Les Nathinéens étaient : Les enfants de Soha, les enfants d’Hasupha, les enfants de Tebbaoth,

48 les enfants de Céros, les enfants de Siaa, les enfants de Phadon, les enfants de Lébaua, les enfants d’Hagaba, les enfants de Selmaï,

49 les enfants d’Hanan, les enfants de Geddel, les enfants de Gaher,

50 les enfants de Raaïa, les enfants de Rasin, les enfants de Nécoda,

51 les enfants de Gézem, les enfants d’Asa, les enfants de Phaséa,

52 les enfants de Bésaï, les enfants de Munim, les enfants de Néphussim,

53 les enfants de Bacbuc, les enfants d’Hacupha, les enfants d’Harhur,

54 les enfants de Besloth, les enfants de Mahida, les enfants d’Harsa,

55 les enfants de Bercos, les enfants de Sisara, les enfants de Théma,

56 les enfants de Nasia, les enfants d’Hatipha.

57 Les enfants des serviteurs de Salomon étaient : Les enfants de Sothaï, les enfants de Sophereth, les enfants de Pharida,

58 les enfants de Jahala, les enfants de Darcon, les enfants de Jeddel,

59 les enfants de Saphatia, les enfants d’Hatil, les enfants de Phochereth, qui était ne de Sabaïm, fils d’Amon.

60 Tous les Nathinéens et les enfants des serviteurs de Salomon étaient au nombre de trois cent quatre-vingt-douze.

61 Or voici ceux qui vinrent de Thelméla, de Thelharsa, de Chérub, d’Addon et d’Emmer, et qui ne purent faire connaître la maison de leurs pères, ni leur race, et s’ils étaient d’Israël :

62 Les enfants de Dalaïa, les enfants de Tobie et les enfants de Nécoda, qui étaient au nombre de six cent quarante-deux.

63 Et entre les prêtres : Les enfants d’Habia, les enfants d’Accos, les enfants de Berzellaï, qui épousa l’une des filles de Berzellaï de Galaad, et qui fut appelé de leur nom :

64 ceux-ci cherchèrent l’écrit de leur généalogie dans le dénombrement, et ne l’ayant point trouvé, ils furent rejetés du sacerdoce ;

65 et l’Athersatha, ou gouverneur, leur dit, de ne point manger des viandes sacrées jusqu’à ce qu’il y eût un pontife docte et éclairé.

66 Toute cette multitude étant comme un seul homme, se montait à quarante-deux mille trois cent soixante personnes,

67 sans leurs serviteurs et leurs servantes, qui étaient sept mille trois cent trente-sept ; et parmi eux il y avait deux cent quarante-cinq chantres, tant hommes que femmes.

68 Ils avaient sept cent trente-six chevaux, deux cent quarante-cinq mulets,

09 quatre cent trente-cinq chameaux, et six mille sept cent vingt ânes.

Jusqu’ici sont les paroles qui étaient écrites dans le livre du dénombrement. Ce qui suit est l’histoire de Néhémie.

70 Or quelques-uns des chefs des familles contribuèrent à l’ouvrage. L’Athersatha, ou gouverneur, donna mille drachmes d’or pour être mises dans le trésor, cinquante fioles, et cinq cent trente tuniques sacerdotales.

71 Et quelques chefs des familles donnèrent au trésor destiné pour l’ouvrage, vingt mille drachmes d’or, et deux mille deux cents mines d’argent.

72 Le reste du peuple donna vingt mille drachmes d’or, deux mille mines d’argent, et soixante-sept tuniques sacerdotales.

73 Les prêtres et les Lévites, les portiers et les chantres, avec tout le reste du peuple, les Nathinéens, et tout Israël, demeurèrent dans leurs villes.



AU septième mois, les enfants d’Israël qui étaient dans leurs villes, s’assemblèrent tous comme un seul homme dans la place qui est devant la porte des eaux : et ils prièrent Esdras, docteur de la loi, d’apporter le livre de la loi de Moïse, que le Seigneur avait prescrite à Israël.

2 Esdras, prêtre, apporta donc la loi devant l’assemblée des hommes et des femmes, et de tous ceux qui pouvaient l’entendre, le premier jour du septième mois :

3 et il lut dans ce livre clairement et distinctement au milieu de la place qui était devant la porte des eaux, depuis le matin jusqu’à midi, en présence des hommes, des femmes, et de ceux qui étaient capables de l’entendre, et tout le peuple avait les oreilles attentives à la lecture de ce livre.

4 Esdras, docteur de la loi, se tint debout sur une estrade de bois qu’il avait faite pour parler devant le peuple : Mathathias, Seméia, Ania, Uria, Helcia et Maasia étaient à sa droite ; et Phadaïa, Misaël, Melchia, Hasum, Hasbadana, Zacharie et Mosollam étaient à sa gauche.

5 Esdras ouvrit le livre devant-tout le peuple ; car il était élevé au-dessus de tous ; et après qu’il l’eut ouvert, tout le peuple se tint debout.

6 Et Esdras bénit le Seigneur, le grand Dieu ; et tout le peuple levant les mains en haut, répondit ; Amen ! amen ! Et s’étant prosternés en terre, ils adorèrent Dieu.

7 Cependant Josué, Bani, Sérébia, Jamin, Accub, Septhaï, Odia, Maasia, Célita, Azarias, Jozabed, Hanan, Phalaïa, Lévites, faisaient faire silence au peuple, qui était debout chacun en sa place, afin qu’il écoutât la loi.

8 Et ils lurent dans le livre de la loi de Dieu distinctement et d’une manière fort intelligible, et le peuple entendit ce qu’on lui lisait.

9 Or Néhémie, qui avait la dignité d’Athersatha, ou gouverneur, Esdras, prêtre et docteur de la loi, et les Lévites qui interprétaient la loi à tout le peuple, leur dirent : Ce jour est un jour saint et consacré au Seigneur, notre Dieu ; ne vous attristez point, et ne pleurez point. Car tout le peuple entendant les paroles de la loi, fondait en pleurs.

10 Et il leur dit : Allez, mangez des viandes grasses, et buvez du vin nouveau, et faites-en part à ceux qui n’ont rien apprêté pour manger, parce que ce jour est le jour saint du Seigneur ; et ne vous attristez point : car la joie du Seigneur est notre force.

11 Or les Lévites faisaient faire silence à tout le peuple, en leur disant : Demeurez en silence, et ne vous affligez point, parce que ce jour est saint.

12 Tout le peuple s’en alla donc manger et boire, et envoya de ce qu’il avait à ceux qui n’en avaient point, et fit grande réjouissance ; parce qu’il avait compris les paroles qu’Esdras leur avait enseignées.

13 Le lendemain les chefs des familles de tout le peuple, les prêtres et les Lévites vinrent trouver Esdras, docteur de la loi, afin qu’il expliquât les paroles de la loi.

14 Et ils trouvèrent écrit dans la loi, que le Seigneur avait ordonné par le ministère de Moïse, que les enfants d’Israël demeurassent sous des tentes en la fête solennelle du septième mois ;

15 et qu’ils devaient faire publier ceci dans toutes les villes et dans Jérusalem, en disant au peuple : Allez sur les montagnes, et apportez des branches d’olivier, et des plus beaux arbres, des branches de myrte, des rameaux de palmier, et des arbres les plus touffus, pour en faire des couverts de branchages, selon qu’il est écrit.

16 Tout le peuple alla donc querir de ces branches d’arbres ; et en ayant apporté, ils se firent des couverts en forme de tentes, chacun sur le haut de sa maison, dans leur vestibule, dans le parvis de la maison de Dieu, dans la place de la porte des eaux, et dans la place de la porte d’Éphraïm ;

17 et toute l’assemblée de ceux qui étaient revenus de captivité, se fit des tentes et des couverts, et ils demeurèrent dans ces tentes. Les enfants d’Israël n’avaient point célébré ainsi cette fête depuis le temps de Josué, fils de Nun, jusqu’à ce jour-là, auquel il y eut une très-grande réjouissance.

18 Or Esdras lut dans le livre de la loi de Dieu chaque jour de la fête, depuis le premier jusqu’au dernier. Cette solennité dura sept jours, et le huitième jour ils firent l’assemblée du peuple, selon la coutume.



LE vingt-quatrième jour de ce même mois, les enfants d’Israël s’assemblèrent étant dans le jeûne, revêtus de sacs, et couverts de terre.

2 Ceux de la race des enfants d’Israël se séparèrent de tous les enfants étrangers. Ils se présentèrent devant le Seigneur, et ils confessaient leurs péchés et les iniquités de leurs pères.

3 Et se levant sur leurs pieds, ils lisaient dans le volume de la loi du Seigneur, leur Dieu, quatre fois le jour, et ils bénissaient et adoraient par quatre fois le Seigneur, leur Dieu.

4 Josué, Bani, Cedmihel, Sabania, Bonni, Sarébias, Bani et Chanani se présentèrent sur le degré des Lévites, et ils élevèrent leur voix, et poussèrent des cris au Seigneur, leur Dieu.

5 Et Josué, Cedmihel, Bonni, Hasebnia, Sérébia, Odaïa, Sebnia, Phathahia, dirent au peuple : Levez-vous, bénissez le Seigneur, votre Dieu, de siècle en siècle. Et ils ajoutèrent : Que votre grand nom, Seigneur ! que le nom de votre gloire soit comblé pour jamais de bénédictions et de louanges !

6 Car c’est vous qui êtes le seul Seigneur, qui avez fait le ciel, et le ciel des cieux, et toute l’armée céleste ; qui avez fait la terre et tout ce qu’elle contient, la mer et tout ce qu’elle renferme. C’est vous qui donnez la vie à toutes ces créatures, et c’est vous que l’armée du ciel adore.

7 C’est vous, ô Seigneur Dieu ! qui avez choisi vous-même Abram, qui l’avez tiré du feu des Chaldéens, et qui lui avez donné le nom d’Abraham.

8 Vous avez trouvé son cœur fidèle à vos yeux, et vous avez fait alliance avec lui, en lui promettant de lui donner, à lui et à sa race, le pays des Chananéens, des Héthéens, des Amorrhéens, des Phérézéens, des Jébuséens et des Gergéséens ; et vous avez accompli vos paroles, parce que vous êtes juste.

9 Vous avez vu dans l’Égypte l’affliction de nos pères, et vous avez entendu leurs cris sur le bord de la mer Rouge.

10 Vous avez fait éclater vos merveilles et vos prodiges sur Pharaon, sur ses serviteurs, et sur tout le peuple de ce pays-là ; parce que vous saviez qu’ils avaient traité les Israélites avec orgueil et avec insolence ; et vous vous etes fait un grand nom, tel qu’il l’est encore aujourd’hui.

11 Vous avez divisé la mer devant eux : ils ont passé à sec au milieu de la mer, et vous avez précipité leurs persécuteurs au fond de ses eaux, comme une pierre qui tombe dans les abîmes.

12 Vous avez été leur guide pendant le jour par la colonne de la nuée, et pendant la nuit par la colonne de feu, afin qu’ils discernassent le chemin par où ils devaient marcher.

13 Vous êtes descendu sur la montagne de Sinaï, vous leur avez parlé du ciel, vous leur avez donné des ordonnances justes, une loi de vérité, des cérémonies saintes, et de bons préceptes.

14 Vous leur avez appris à sanctifier votre sabbat, et vous leur avez prescrit par Moïse, votre serviteur, vos commandements, vos cérémonies et votre loi.

15 Vous leur avez aussi donné un pain du ciel lorsqu’ils étaient pressés de la faim, et vous leur avez fait sortir l’eau de la pierre lorsqu’ils avaient soif ; vous leur avez dit d’entrer dans la terre, et de posséder le pays que vous aviez juré de leur donner.

16 Mais eux et nos pères ont agi avec orgueil ; leur tête est devenue dure et inflexible ; et ils n’ont point écouté vos commandements.

17 Ils n’ont point voulu les entendre, et ils ont perdu le souvenir des merveilles que vous aviez faites en leur faveur. Ils n’ont point voulu se soumettre à votre joug ; et par un esprit de révolte ils se sont opiniâtrés à vouloir retourner à leur première servitude. Mais vous, ô Dieu favorable, clément et miséricordieux, toujours patient et plein de miséricorde ! vous ne les avez point abandonnés,

18 lors même qu’ils se firent un veau d’or jeté en fonte, et qu’ils dirent, Israël, c’est là votre dieu qui vous a tiré de l’Égypte ; et qu’ils commirent de si grands blasphèmes.

19 Vous ne les avez point abandonnés dans le désert, parce que vos miséricordes sont grandes. La colonne de nuée ne les a point quittés, et n’a point cessé de les conduire pendant le jour, ni la colonne de feu pendant la nuit, pour leur faire voir le chemin par où ils devaient marcher.

20 Vous leur avez donné votre bon Esprit pour les instruire. Vous n’avez point retiré votre manne de leur bouche, et vous leur avez donné de l’eau dans leur soif.

21 Vous les avez nourris pendant quarante ans dans le désert ; il ne leur a rien manqué : leurs vêtements ne sont point devenus vieux, et leurs pieds n’ont point été foulés.

22 Vous leur avez donné les royaumes et les peuples, et vous leur avez partagé les terres par sort ; et ils ont possédé le pays de Séhon, c’est-à-dire, le pays du roi d’Hésébon, et le pays d’Og, roi de Basan.

23 Vous avez multiplié leurs enfants comme les étoiles du ciel, et vous les avez conduits en cette terre, où vous aviez promis à leurs pères de les faire entrer, afin qu’ils la possédassent.

24 Leurs enfants y sont venus, et ils l’ont possédée. Vous avez humilié devant eux les Chananéens, habitants de cette terre, et vous leur avez livré entre les mains les rois et les peuples de ce pays, afin qu’ils en fissent comme il leur plairait.

25 Ils ont pris ensuite des villes fortes ; ils ont possédé une bonne terre, et des maisons pleines de toutes sortes de biens, des citernes que d’autres avaient bâties, des vignes, des plants d’oliviers, et beaucoup d’arbres fruitiers : ils en ont mangé, ils se sont rassasiés, ils se sont engraissés, et votre grande bonté les a mis dans l’abondance et dans les délices.

26 Mais ils ont irrité votre colère : ils se sont retirés de vous, ils ont rejeté votre loi avec mépris ; ils ont tué vos prophètes, qui les conjuraient de votre part de revenir à vous ; et ils ont blasphémé votre nom avec outrage.

27 C’est pourquoi vous les avez livrés entre les mains de leurs ennemis, qui les ont opprimés : pendant le temps de leur affliction ils ont crié vers vous, et vous les avez écoutés du ciel ; et selon la multitude de vos miséricordes, vous leur avez donné des sauveurs pour les délivrer d’entre les mains de leurs ennemis.

28 Et lorsqu’ils ont été en repos, ils ont commis de nouveau le mal devant vous ; et vous les avez abandonnés entre les mains de leurs ennemis, qui s’en sont rendus les maîtres. Ils se sont ensuite tournés vers vous, et ils vous ont adressé leurs cris ; et vous les avez exaucés du ciel, et les avez délivrés souvent et en divers temps, selon la multitude de vos miséricordes.

29 Vous les avez encore sollicités de retourner à votre loi ; mais ils ont agi avec orgueil, ils n’ont point écouté vos commandements : ils ont péché contre vos ordonnances, que l’homme n’a qu’à observer pour y trouver la vie : ils vous ont tourné le dos ; ils se sont endurcis et entêtés, et ils n’ont point voulu vous écouter.

30 Vous avez différé de les punir pendant plusieurs années : vous les avez exhortés par votre Esprit en leur parlant par vos prophètes ; et ils ne vous ont point écouté ; et vous les avez livrés entre les mains des nations.

31 Vous ne les avez point néanmoins exterminés entièrement, et vous ne les avez point abandonnés, à cause de la multitude de vos bontés : parce que vous êtes un Dieu de miséricorde, un Dieu doux et clément.

32 Maintenant donc, ô Seigneur notre Dieu ! grand, fort et terrible, qui conservez inviolablement votre alliance et votre miséricorde, ne détournez point vos yeux de tous les maux qui nous ont accablés, nous, nos rois, nos princes, nos prêtres, nos prophètes, et nos pères, et tout votre peuple, depuis le temps du roi d’Assyrie jusqu’aujourd’hui.

33 Vous êtes juste, ô Dieu ! dans toutes les afflictions qui nous sont arrivées : parce que vous nous avez traités selon votre vérité, et que nous avons agi comme des impies.

34 Nos rois, nos princes , nos prêtres et nos pères, n’ont point gardé votre loi; ils n’ont point écouté vos commandements, ni la voix de ceux qui leur déclaraient votre volonté.

35 Lorsqu’ils jouissaient de leurs royaumes, et de cette abondance de biens dont votre bonté les faisait jouir dans cette terre si spacieuse et si fertile que vous leur aviez donnée, ils ne vous ont point servi, et ne sont point revenus de leurs inclinations méchantes et corrompues.

36 Vous voyez, Seigneur ! que nous sommes aujourd’hui nous-mêmes esclaves aussi bien que la terre que vous aviez donnée à nos pères, afin qu’ils en mangeassent le pain et le fruit qu’ils en recueilleraient ; nous sommes nous-mêmes devenus esclaves comme elle.

37 Tous les fruits qu’elle porte sont pour les rois que vous avez mis sur nos têtes à cause de nos péchés ; ils dominent sur nos corps et sur nos bêtes comme il leur plaît, et nous sommes dans une grande affliction.

38 Dans la vue donc de toutes ces choses, nous faisons nous-mêmes une alliance avec vous ; nous en dressons l’acte, et nos princes, nos Lévites et nos prêtres vont le signer.



1 Ceux qui signèrent cette alliance furent, Néhémias Athersata, fils d'Hachélaï, et Sédécias,

2 Saraïas, Azarias, Jérémie,

3 Pheshur, Amarias, Melchias,

4 Hattus, Sébénia, Melluch,

5 Harem, Mérimuth, Obdias,

6 Daniel, Genthon, Baruch,

7 Mosollam, Abia, Miamin,

8 Maazia, Belgaï, Seméia : ceux-là étaient prêtres.

9 Les Lévites étaient, Josué, fils d’Azanias, Bennui, des enfants d’Hénadad, Cedmihel ;

10 et leurs frères, Sébénia, Odaïa, Célita, Palaïa, Hanan,

11 Micha, Rohob, Hasébia,

12 Zachur, Sérébia, Sabania,

13 Odaïa, Bani, Baninu.

14 Les chefs du peuple étaient, Pharos, Phahath-Moab, Élam, Zéthu, Bani,

15 Bonni, Azgad, Bébaï,

16 Adonia, Bégoaï, Adin,

17 Ater, Hézécia, Azur,

18 Odaïa, Hashum, Bésaï,

19 Hareph, Anathoth, Nébaï,

20 Megphias, Mosollam, Hazir,

21 Mésizabel, Sadoc, Jeddua,

22 Pheltia, Hanan, Anaïa,

23 Osée, Hanania, Hasub,

24 Alohès, Phaléa, Sobec,

25 Réhum, Hasebna, Maasia,

26 Échaïa, Hanan, Anan,

27 Melluch, Haran, Baana.

28 Et le reste du peuple, les prêtres, les Lévites, les portiers, les chantres, les Nathinéens, et tous ceux qui s’étaient séparés des nations pour embrasser la loi de Dieu, leurs femmes, leurs fils et leurs filles.

29 Tous ceux qui avaient le discernement et l’intelligence donnèrent parole pour leurs frères ; et les principaux d’entre eux vinrent promettre et jurer qu’ils marcheraient dans la loi de Dieu, que le Seigneur a donnée par Moïse, son serviteur, pour garder et observer tous les commandements du Seigneur, notre Dieu, ses ordonnances et ses cérémonies ;

30 pour ne point donner nos filles à aucun d’entre les nations, et ne point prendre leurs filles pour les donner à nos fils.

31 Nous n’achèterons point, ajoutèrent-ils, aux jours du sabbat, ni dans les autres jours consacrés, ce que les nations pourront nous apporter à vendre, ni rien de ce qui peut servir à l’usage de la vie. Nous laisserons la terre libre la septième année, et nous n’y exigerons aucune dette.

32 Nous nous imposerons aussi une obligation de donner chaque année la troisième partie d’un sicle, pour tout ce qu’il faut faire à la maison de notre Dieu ;

33 pour les pains exposés devant le Seigneur, pour le sacrifice perpétuel, et pour l’holocauste éternel au jour du sabbat, aux premiers jours du mois, aux fêtes solennelles, pour les sacrifices pacifiques, et pour ceux qu’on offre pour le péché, afin que les prières soient offertes pour Israël, et qu’il ne manque rien au ministère de la maison du Seigneur, notre Dieu.

34 Nous jetâmes aussi le sort sur les prêtres, les Lévites et le peuple, pour l’offrande du bois : afin que chaque maison des familles de nos pères en fît porter chaque année en la maison de notre Dieu, au temps qui aurait été marqué, pour le faire brûler sur l’autel du Seigneur, notre Dieu, selon qu’il est écrit dans la loi de Moïse.

35 Nous promîmes aussi d’apporter tous les ans en la maison du Seigneur les prémices de notre terre, les prémices des fruits de tous les arbres ;

36 les premiers-nés de nos fils et de nos troupeaux, comme il est écrit dans la loi ; et les premiers-nés de nos bœufs et de nos brebis, pour les offrir dans la maison de notre Dieu aux prêtres qui servent dans la maison de notre Dieu.

37 Nous promîmes encore d’apporter aux prêtres, au trésor de notre Dieu, les prémices de nos aliments et de nos liqueurs, des fruits de tous les arbres, de la vigne et des oliviers, et de payer la dîme de notre terre aux Lévites. Les mêmes Lévites recevront de toutes les villes les dîmes de tout ce qui pourra venir de notre travail.

38 Le prêtre de la race d’Aaron aura part avec les Lévites aux dîmes qu’ils recevront ; et les Lévites offriront la dixième partie de la dîme qu’ils auront reçue en la maison de notre Dieu, pour être réservée dans la maison du trésor.

39 Car les enfants d’Israël et les enfants de Lévi porteront les prémices du blé, du vin et de l’huile en la maison du trésor : c’est là que seront les vases consacrés, les prêtres, les chantres, les portiers et les ministres ; et nous n’abandonnerons point la maison de notre Dieu.



LES princes du peuple demeurèrent dans Jérusalem : mais pour tout le reste du peuple, on jeta le sort, afin que la dixième partie demeurât dans cette sainte cité, et que les neuf autres habitassent dans les autres villes.

2 Et le peuple donna des bénédictions et des louanges à tous les hommes qui s’offrirent volontairement à demeurer dans Jérusalem.

3 Voici donc quels furent les princes de la province, qui demeurèrent dans Jérusalem et dans les villes de Juda. Chacun habita dans son héritage et dans ses villes ; soit le peuple d’Israël, soit les prêtres ou les Lévites, les Nathinéens et les enfants des serviteurs de Salomon.

4 Voici ceux des enfants de Juda et des enfants de Benjamin qui demeurèrent à Jérusalem : Des enfants de Juda, il y eut Athaïas, fils d’Aziam, lequel était fils de Zacharie, fils d’Amarias, fils de Saphatias, fils de Malaléel. Des enfants de Pharès,

5 il y eut Maasia, fils de Baruch, fils de Cholhoza, fils d’Hazia, fils d’Adaïa, fils de Joïarib, fils de Zacharie, fils de Silonite :

6 tous les enfants de Pharès qui demeurèrent dans Jérusalem, étaient au nombre de quatre cent soixante-huit, tous hommes forts et courageux.

7 Voici quels étaient les enfants de Benjamin : Sellum, fils de Mosollam, fils de Joëd, fils de Phadaïa, fils de Colaïa, fils de Masia, fils d’Éthéel, fils d’Isaïa ;

8 et après lui, Gebbaï, Sellai ; faisant neuf cent vingt-huit hommes :

9 Joël, fils de Zechri, était leur chef ; et Judas, fils de Sénua, avait après lui l’intendance sur la ville.

10 Ceux d’entre les prêtres étaient, Idaïa, fils de Joarib, et Jachin ;

11 Saraïa, fils d’Helcias, fils de Mosollam, fils de Sadoc, fils de Mérajoth, fils d’Achitob, qui était prince ou intendant de la maison de Dieu ;

12 et leurs frères, occupés aux fonctions du temple, au nombre de huit cent vingt-deux. Adaïa aussi, fils de Jéroham, fils de Phélélia, fils d’Amsi, fils de Zacharie, fils de Pheshur, fils de Melchias ;

13 et ses frères, les princes des familles, faisant en tout deux cent quarante-deux ; comme aussi Amassaï, fils d’Azréel, fils d’Ahazi, fils de Mosollamoth, fils d’Emmer ;

14 et leurs frères, qui étaient des hommes très-puissants, au nombre de cent vingt-huit : leur chef était Zabdiel, l’un des grands et des puissants d’Israël.

15 Ceux d’entre les Lévites étaient, Seméia, fils d’Hasub, fils d’Azaricam, fils d’Hasabia, fils de Boni ;

16 et Sabathaï et Jozabed, intendants de tous les ouvrages qui se faisaient au dehors pour la maison de Dieu, et princes des Lévites.

17 Et Mathania, fils de Micha, fils de Zébédéi, fils d’Asaph, qui était le chef de ceux qui chantaient les louanges du Seigneur, et qui publiaient sa gloire dans la prière ; et Becbécia, le second après lui d’entre ses frères ; et Abda, fils de Samua, fils de Galal, fils d’Idithum.

18 Tous les Lévites qui demeurèrent dans la ville sainte, étaient au nombre de deux cent quatre-vingt-quatre.

19 Les portiers étaient, Accub, Telmon, et leurs frères qui gardaient les portes du temple, au nombre de cent soixante et douze.

20 Le reste du peuple d’Israël, et les autres prêtres et Lévites, demeurèrent dans toutes les villes de Juda, chacun dans son héritage.

21 Les Nathinéens demeurèrent aussi dans Ophel ; et Siaha et Gaspha étaient chefs des Nathinéens.

22 Le chef établi sur les Lévites qui demeuraient à Jérusalem, était Azzi, fils de Bani, fils d’Hasabia, fils de Mathanias, fils de Micha. Des enfants d’Asaph, il y avait des chantres occupés au ministère de la maison de Dieu :

23 car le roi David avait prescrit tout ce qui les regardait, et l’ordre qui devait être observé tous les jours parmi les chantres.

24 Et Phathahia, fils de Mésézébel, des enfants de Zara, fils de Juda, était commissaire du roi pour toutes les affaires du peuple.

25 Et pour ce qui est des autres demeures où ils s’établirent dans tout le pays, les enfants de Juda demeurèrent dans Cariath-arbé et ses dépendances, dans Dibon et ses dépendances, dans Cabséel et dans ses villages,

26 dans Jésué, dans Molada et dans Bethphaleth,

27 dans Hasersual, dans Bersabée et ses dépendances,

28 dans Siceleg, dans Mochona et ses dépendances,

29 dans Remmon, dans Saraa, dans Jérimuth,

30 dans Zanoa, dans Odollam et dans leurs villages, dans Lachis et ses dépendances, dans Azéca et ses dépendances : et ils demeurèrent depuis Bersabée jusqu’à la vallée d’Ennom.

31 Quant aux enfants de Benjamin, ils demeurèrent depuis Géba, dans Mechmas, Haï, Béthel et ses dépendances,

32 dans Anathoth , Nob, Anania,

33 Asor, Rama, Géthaïm,

34 Hadid, Séboïm, Néballat, Lod,

35 et dans Ono, la Vallée des ouvriers.

36 Et les lévites avaient leur demeure dans les partages de Juda et de Benjamin.



Voici les prêtres et les Lévites qui montèrent à Jérusalem avec Zorobabel, fils de Salathiel, et avec Josué : Saraïa, Jérémie, Esdras,

2 Amaria , Melluch, Hattus,

3 Sébénias, Rhéum, Mérimuth,

4 Addo, Genthon, Abia,

5 Miamin, Madia, Belga,

6 Sémeïa, et Joïarib, Idaïa, Sellum, Amoc, Helcias,

7. Idaïa : c’étaient là les principaux d’entre les prêtres qui furent avec leurs frères du temps de Josué.

8 Les lévites étaient Jésua, Bennui, Cedmihel, Sarébia, Juda, Mathanias, qui présidaient avec leurs frères aux saints cantiques ;

9 Becbécia et Hanni, avec leurs frères, chacun appliqué à son emploi.

10 Or Josué engendra Joacim ; Joacim engendra Éliasib ; Éliasib engendra Joïada ;

11 Joïada engendra Jonathan, et Jonathan engendra Jeddoa.

12 Voici quels étaient du temps de Joacim les prêtres et les chefs des familles sacerdotales : Maraïa l’était de celle de Saraïa ; Hananias l’était de celle de Jérémie ;

13 Mosollam l’était de celle d’Esdras ; Johanan l’était de celle d’Amarias ;

14 Jonathan l’était de celle de Milicho ; Joseph l’était de celle de Sébénias ;

15 Edna l’était de celle de Haram ; Helci l’était de celle de Maraïoth ;

16 Zacharie l’était de celle d’Adaïa ; Mosollam l’était de celle de Genthon ;

17 Zéchri l’était de celle d’Abia ; Phelti l’était de celles de Miamin et de Moadia ;

18 Sammua l’était de celle de Belga; Jonathan l’était de celle de Sémaïa ;

19 Mathanaï l’était de celle de Joïarib ; Azzi l’était de celle de Joïada ;

20 Célaï l’était de celle de Sellaï ; Héber l’était de celle d’Amoc ;

21 Hasébia l’était de celle d’Helcias ; Nathanaël l’était de celle d’Idaïa.

22 Quant aux lévites qui étaient du temps d’Éliasib, de Joïada, de Johanan , et de Jeddoa, les noms des chefs de familles et des prêtres ont été écrits sous le règne de Darius, roi de Perse.

23 Les chefs des familles des enfants de Lévi ont été écrits dans le livre des Annales, jusqu’au temps de Jonathan, fils d’Éliasib.

24 Or les chefs des Lévites étaient Hasébia, Sérébia, et Josué, fils de Cedmihel ; et leurs frères, qui devaient chacun en leur rang chanter les louanges et relever la grandeur de Dieu, suivant l’ordre prescrit par David, l’homme de Dieu, et observer également chacun à son tour tous les devoirs de leur ministère.

25 Mathania, Becbécia, Obédia, Mosollam, Telmon, Accub, étaient les gardes des portes, et des vestibules de devant les portes du temple.

26 Ceux-là étaient du temps de Joacim, fils de Josué, fils de Josédec, et du temps de Néhémias, gouverneur de la province, et d’Esdras, prêtre et docteur de la loi.

27 Au temps de la dédicace du mur de Jérusalem, on rechercha les Lévites dans tous les lieux où ils demeuraient, pour les faire venir à Jérusalem : afin qu’ils fissent cette dédicace avec joie et actions de grâces, en chantant des cantiques, et en jouant des timbales, des lyres et des harpes.

28 Les enfants des chantres s’assemblèrent donc de la campagne des environs de Jérusalem, et des villages de Néthuphati,

29 et de la maison de Galgal, et des cantons de Géba et d’Azmaveth ; parce que les chantres s’étaient bâti des villages tout autour de Jérusalem.

30 Et les prêtres s’étant purifiés avec les Lévites, ils purifièrent le peuple, les portes et les murailles de la ville.

31 Quant aux princes de Juda, je les fis monter sur la muraille, et j’établis deux grands chœurs de chantres qui chantaient les louanges du Seigneur. Les uns marchèrent à main droite sur le mur, vers la porte du fumier.

32 Osaïas marcha après eux, et la moitié des princes de Juda,

33 et Azarias, Esdras, Mosollam, Judas, Benjamin, Seméia, et Jérémie.

34 Et des enfants des prêtres suivaient avec leurs trompettes, Zacharie, fils de Jonathan, fils de Seméia, fils de Mathanias, fils de Michaïa, fils de Zéchur, fils d’Asaph ;

35 et ses frères, Seméia, Azaréel, Malalaï, Galalaï, Maaï, Nathanaël, Judas et Hanani, avec les instruments ordonnés par David, l’homme de Dieu, pour chanter les saints cantiques ; et Esdras, docteur de la loi, était devant eux à la porte de la fontaine.

36 Ils montèrent à l’opposite des autres sur les degrés de la ville de David, à l’endroit où le mur s’élève au-dessus de la maison de David, et jusqu’à la porte des eaux vers l’orient.

37 Le second chœur de ceux qui rendaient grâces à Dieu, marchait à l’opposite du premier ; et je le suivais avec la moitié du peuple sur le mur, et sur la tour des fourneaux, jusqu’à l’endroit où le mur est le plus large,

38 et sur la porte d’Éphraïm, et sur la porte ancienne, et sur la porte des poissons, et sur la tour d’Hananéel, et sur la tour d’Émath, et jusqu’à la porte du troupeau ; et ils s’arrêtèrent à la porte de la prison.

39 Et les deux chœurs de ceux qui chantaient les louanges du Seigneur, s’arrêtèrent vis-à-vis l’un de l’autre, devant la maison de Dieu, aussi bien que moi, et la moitié des magistrats qui étaient avec moi.

40 Les prêtres aussi, savoir, Éliachim, Maasia, Miamin, Michéa, Élioénaï, Zacharie et Hanania, avec leurs trompettes,

41 et Maasia, Seméia, Éléazar, Azzi, Johanan, Melchia, Élam et Ézer. Et les chantres firent retentir bien haut leur voix en chantant, avec Jezraïa qui était leur chef.

42 Ils immolèrent en ce jour-là de grandes victimes dans des transports de joie : car Dieu les avait remplis d’une joie très-grande. Leurs femmes mêmes et leurs enfants se réjouirent comme eux ; et la joie de Jérusalem se fit entendre fort loin.

43 On choisit aussi ce jour-là entre les prêtres et les Lévites, des hommes pour les établir sur les chambres du trésor ; afin que les principaux de la ville se servissent d’eux pour recevoir avec de dignes actions de grâces, et renfermer dans ces chambres les offrandes de liqueurs, les prémices et les décimes : car Juda était dans une grande joie de voir les prêtres et les Lévites ainsi rassemblés.

44 Et ils observèrent l’ordonnance de leur Dieu, et celle de l’expiation, et de même les chantres et les portiers, suivant ce qui avait été prescrit par David et par Salomon, son fils.

45 Car dès le commencement, au temps de David et d’Asaph, il y eut des chefs établis sur les chantres, qui louaient Dieu par de saints cantiques, et qui chantaient des hymnes à sa gloire.

46 Tout le peuple d’Israël eut donc soin du temps de Zorobabel et du temps de Néhémias, de donner aux chantres et aux portiers leur portion chaque jour. Ils donnaient aussi aux Lévites ce qui leur était dû des choses saintes ; et les Lévites donnaient de même aux enfants d’Aaron la part sainte qui leur était destinée.



EN ce jour-là on fit lecture du livre de Moïse devant le peuple, et on y trouva écrit : Que les Ammonites et les Moabites ne doivent jamais entrer dans l’Église de Dieu,

2 parce qu’ils ne vinrent pas au-devant des enfants d’Israël avec du pain et de l’eau, et qu’ils corrompirent par argent Balaam pour les maudire ; mais notre Dieu changea en bénédiction les malédictions que Balaam voulait nous donner.

3 Lors donc qu’ils eurent entendu ces paroles de la loi, ils séparèrent d’Israël tous les étrangers.

4 Le prêtre Éliasib était aussi coupable de ce crime. Il avait eu l’intendance du trésor de la maison de notre Dieu, et il était allié de Tobie.

5 Or il lui avait fait une grande chambre dans le lieu du trésor, où l’on portait, avant qu’il y fût, les présents, l’encens, les vases, les dîmes du blé, du vin et de l’huile, la part des Lévites, des chantres et des portiers, et les prémices qu’on offrait aux prêtres.

6 Pendant tout ce temps-là je n’étais point à Jérusalem ; parce que la trente-deuxième année du règne d’Artaxerxès, roi de Babylone, j’étais allé le retrouver, et j’obtins enfin mon congé du roi.

7 Étant revenu à Jérusalem, je reconnus le mal qu’Éliasib avait fait en la personne de Tobie, de lui faire un appartement dans le parvis de la maison de Dieu.

8 Le mal me parut extrêmement grand. C’est pourquoi je jetai les meubles de la maison de Tobie hors du trésor ;

9 et je donnai ordre qu’on purifiât le trésor : ce qui fut fait : et j’y apportai les vases de la maison de Dieu, le sacrifice et l’encens.

10 Je reconnus aussi que la part des Lévites ne leur avait point été donnée, et que chacun d’eux, des chantres, et de ceux qui servaient au temple, s’en était fui et retiré en son pays.

11 Alors je parlai avec force aux magistrats, et je leur dis : Pourquoi avons-nous abandonné la maison de Dieu ? Après cela je rassemblai les Lévites, et je les fis demeurer chacun dans les fonctions de son ministère.

12 Tout Juda apportait dans les greniers les dîmes du blé, du vin et de l’huile ;

13 et nous établîmes pour avoir soin des greniers, Sélémias, prêtre, Sadoc, docteur de la loi, et Phadaïas, d’entre les Lévites, et avec eux Hanan, fils de Zachur, fils de Mathanias ; parce qu’ils avaient été reconnus fidèles : et la part de leurs frères leur fut confiée.

14 Souvenez-vous de moi, Seigneur mon Dieu ! pour ces choses, et n’effacez pas de votre souvenir les bonnes œuvres que j’ai faites dans la maison de mon Dieu, et à l’égard de ses cérémonies.

15 En ce temps-là je vis des gens en Juda qui foulaient le pressoir au jour du sabbat ; qui portaient des gerbes, et qui mettaient sur des ânes du vin, des raisins, des figues, et toutes sortes de charges, et les apportaient à Jérusalem au jour du sabbat. Et je leur ordonnai expressément de ne plus rien vendre que dans les jours où il était permis de vendre.

16 Les Tyriens aussi demeuraient dans la ville, et y portaient du poisson et toutes sortes de choses à vendre, et les vendaient dans Jérusalem aux enfants de Juda les jours de sabbat.

17 C’est pourquoi j’en fis des reproches aux premiers de Juda, et je leur dis : Quel est ce désordre que vous faites ? et pourquoi profanez-vous le jour du sabbat ?

18 N’est-ce pas ainsi qu’ont agi nos pères, ensuite de quoi notre Dieu a fait tomber sur nous et sur cette ville tous les maux que vous voyez ? Et après cela vous attirez encore sa colère sur Israël en violant le sabbat.

19 Lors donc que les portes de Jérusalem commençaient à être en repos au jour du sabbat, je commandai qu’on les fermât, et qu’on ne les ouvrît point jusqu’après le jour du sabbat, et j’ordonnai à quelques-uns de mes gens de se tenir aux portes, afin que personne ne fît entrer aucun fardeau au jour du sabbat.

20 Et les marchands, et ceux qui portaient toutes sortes de choses à vendre, demeurèrent une fois ou deux hors de Jérusalem ;

21 et ensuite je leur fis cette déclaration, et je leur dis . Pourquoi demeurez-vous ainsi près des murailles ? Si cela vous arrive encore une fois, je vous en ferai punir. Depuis ce temps-là ils ne vinrent plus au jour du sabbat.

22 J’ordonnai aussi aux Lévites de s’armer, et de venir garder les portes, et de sanctifier le jour du sabbat. Souvenez-vous de moi, ô mon Dieu ! pour ces choses, et pardonnez-moi, selon la multitude de vos miséricordes.

23 En ce même temps je vis des Juifs qui épousaient des femmes d’Azot, d’Ammon et de Moab ;

24 et leurs enfants parlaient à demi la langue d’Azot, et ne pouvaient parler juif, en sorte que leur langage tenait de la langue de ces deux peuples.

25 Je les repris donc fortement, et leur donnai ma malédiction. J’en battis quelques-uns : je leur fis raser les cheveux ; je leur fis jurer devant Dieu qu’ils ne donneraient point leurs filles aux fils des étrangers, et qu’ils ne prendraient point de leurs filles pour les épouser eux-mêmes, ou pour les donner a leurs fils ; et je leur dis :

26 N’est-ce pas ainsi que pécha Salomon, roi d’Israël ? Cependant il n’y avait point de roi qui pût l’égaler dans tous les peuples : il était aimé de son Dieu, et Dieu l’avait établi roi sur tout Israël ; et après cela néanmoins des femmes étrangères le firent tomber dans le péché.

27 Serons-nous donc aussi désobéissants ? et nous rendrons-nous coupables d’un si grand crime ? et violerons-nous la loi de notre Dieu, en épousant des femmes étrangères ?

28 Or entre les fils de Joïada, fils d’Eliasib, grand prêtre, il y en avait un qui était gendre de Sanaballat, Horonite, et je le chassai.

29 Seigneur mon Dieu ! souvenez-vous dans votre indignation de ceux qui violent le sacerdoce, et la loi des prêtres et des Lévites.

30 Je les purifiai donc de toutes les femmes étrangères ; et j’établis les prêtres et les Lévites chacun dans son ordre et dans son ministère,

31 et pour présider à l’offrande des bois, qui devait se faire dans les temps marqués, et à l’offrande des prémices. Ô mon Dieu! souvenez-vous de moi, pour me faire miséricorde. Amen !


◄   Esdras Sommaire Esther   ►