Biographie nationale de Belgique/Tome 1/ARNOUL II (comte de Flandre)

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
◄  - Tome 1 Tome 2  ►



ARNOUL II, comte de Flandre, surnommé le Jeune, décédé le 30 mars 989. Il avait à peine perdu son grand-père et son tuteur, que le roi de France se rendit maître de Douai et d’Arras, tandis que, par ses ordres, le comte de Ponthieu s’emparait dupays de Thérouanne. Mais le comte de Cambrai, qu’Arnoul le Vieux avait nommé tuteur, de son petit-fils, repoussa bientôt Lothaire, le força à restituer les villes conquises et à recevoir l’hommage d’Arnoul II. Le jeune comte épousa ensuite Suzanne, fille de Bérenger, roi d’Italie, et prit lui-même les rênes du gouvernement. Il reprit des moines de Saint-Bertin la ville de Calais, nommée alors Pétresse, ainsi que le comté de Guines, s’empara de la citadelle impériale de Gand, mais ne put longtemps la garder, et fit la guerre dans le Hainaut comme allié du duc de Brabant. Bien que son gouvernement fût faible et indécis, Arnoul II avait su se rendre populaire : il était aimé du peuple et des grands.

J.-J. De Smet.