Biographie nationale de Belgique/Tome 3/BUYENS, Jacques

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
◄  Tome 2 Tome 3 Tome 4  ►



BUYENS (Jacques), écrivain ecclésiastique de l’ordre de Saint-Dominique, né à Moll, en Campine, vivait pendant la dernière moitié du XVIe siècle. On ne connaît guère des détails sur la vie de ce religieux. Il entra chez les Dominicains au couvent d’Anvers, y passa sa vie, et mourut le 12 juin 1604. Il enseigna pendant assez longtemps la théologie, et se distingua comme prédicateur. On a de lui les ouvrages suivants :

Gheestelycke oeffeninghe om eenigheydt met Godt te cryghen. Antwerpen en ’S Hertogenbosch. Ce titre est ainsi donné par Paquot. Goyers (Suppl. Bibliothecæ Belgicæ J. Francisci Foppens, ms. de la Bibliothèque royale, n° 17607) cite un titre un peu différent du précédent, mais qui pourrait bien être le titre véritable. — 2° Den costelycken Schadt des Broederschap van het H. Roosen-Kransken van de alderweerdichste Moeder Godts in de Predic-heeren Oorden inghestelt; door P. Jacobus Buyens van Mol, prefect van het H. Roosen-Kransken tot Antwerpen. Antwerpen, Hieronymus Verdussen, 1600; vol. in-12. Réimprimé à Anvers, in- 8°, chez le même imprimeur, en 1614, et, en 1605, chez Corneille Verschueren, en caractères gothiques; cet opuscule ne compte que 16 pages. — 3° Le P. Buyens prépara les matériaux pour une édition du traité de Jean Nider ou Nyder, intitulé : De reformatione religiosorum. Sa mort prématurée ne lui permit pas de mettre la dernière main à cet ouvrage, qui fut publié, en 1611, par le P. Boucquet. (Voyez ci-dessus la notice sur cet écrivain.) — 4° Den Beginnenden mensch, etc. Réimprimé à Louvain, chez J. Vander Haert (1743); vol. in-12 de 69 pages.

Le P. Buyens laissa en manuscrit :

1° Une Vie du bienheureux Zegher, écrite en latin et conservée à Lillers, en Artois, jusqu’à la révolution du siècle dernier. — 2° Les Vies des hommes illustres de l’ordre de Saint-Dominique en Angleterre, en Écosse, en Saxe et dans les Pays-Bas. Cet ouvrage, rédigé en flamand, se trouvait autrefois dans la bibliothèque du couvent des Dominicains, à Anvers.

E.-H.-J. Reusens.

Paquot, Mémoires, éd. in-fol., III. p. 408. — De Jonghe, Belgium Dominicanum, p. 224.