Chançon legiere a entendre

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

I. — Chançon legiere a entendre


I.Chançon legiere a entendre
Ferai, car bien m’est mestiers
Ke chascuns le puist aprendre
4Et c’on le chant volentiers ;
Ne par autres messaigiers
N’iert ja ma dolors mostree
7A la millor ki soit nee.

II.Tant es sa valors doblee
C’orgeus et hardemans fiers
Seroit, se ja ma pensee
11Li descovroie premiers ;
Mais besoins et desiriers
Et çou c’on ne puet atendre
14Fait maint hardement emprendre.

III.Tant ai celé mon martire
Tos jors a tote la gent
Ke bien le devroie dire
18A ma Dame solement

K’Amors ne li dit noient ;
Ne por quant, s’ele m’oblie,
21Ne l’oublierai je mie.

IV.Por quant, se je n’ai aïe
De li et retenement,
Bien fera et cortoisie
25S’aucune pitiés l’em prent.
Au descovrir mon talent
Se gart bien de l’escondire,
28S’ele ne me velt ochirre.

V.Fols sui ki ne li ai dite
Ma dolor, ki est si grans.
Bien deüst estre petite
32Par droit, tant sui fins amans ;
Mais je sui si meschaans
Ke quanques drois m’i avance,
35Me retaut ma mescheance.

VI.Tous i morrai en soffrance,
Mais sa beautés m’est garans,
De ma Dame, et la samblance
39Ki tos mes maus fait plaisans,
Si ke je muir tous joians ;
Ke tant desir sa merite
42Ke ceste mors me delite.

VII.Noblet, je suis fins amans,
Si aim la millor eslite
45Dont onques cançons fust dite.