Chansons populaires de la Basse-Bretagne/La chanson du tailleur

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche


LA CHANSON DU TAILLEUR
____


_____Tailleurs, gens de couture,
_______Roule dira lan lire !
_____C’est un triste état que le vôtre,
_______Roule dira lan lire.
_______Roule dira lan lire !

   C’est un triste état que le vôtre,
D’être (ainsi), chaque jour, de maison en maison !...

   Lorsque entrera le tailleur dans la maison,
Il cherchera affaire au chien ;

   En sorte que le chien dira, pour sa raison :
— « Gare, mon maître ! voici les voleurs ! »

   Quand va le tailleur pourri à son dîner,
Il frotte son ventre, gratte son dos :



   Ses menottes seront recroquevillées,
Çomme les pattes d’un crapaud ;

   Le tailleur, après coudre,
Mangera de la bouillie comme trois,

   En sorte que la ménagère dira à sa servante :
— « Fais à celui-ci de la soupe au lait ! »

   Quand il se sera assis à croppetons,
Alors il jasera, le coquin !

   Il ne cessera pas un instant, de tout le jour,
De médire des uns ou des autres ;

   Il ne cessera pas un instant, de toute la semaine,
De se plaindre de son argent-de-tabac (pourboire).

   Le tailleur, dans une bonne maison,
Ne fait que chanter et siffler,

   Fourrer sa tête aux fenêtres,
Héler les filles à la danse.

   Quand va le tailleur aux danses,
Il charge sa poche de dés à coudre :

   Alors diront les filles jolies :
— « Voici venir l’homme à l’argent ! »

   En sorte que l’une dira à l’autre :
— « Le tailleur sera mon homme ! »

   Le tailleur n’est pas un homme
C’est un tailleur, et voilà tout ;

   Et il ne mérite d’être enterré
Ni dans le champ, ni dans le cimetière,

   Tout au plus dans un coin de terre d’avoine,
Avec les chiens de la paroisse à ses trousses ;

   L’eau qui s’égoutte des arbres
Servira d’eau bénite sur sa tombe !


Marie Yanno,
Au manoir de Kercabin, en Plouëc.
__________