Chansons populaires de la Basse-Bretagne/Perrina Coat

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche


PERRINA COAT
____


_________S’il vous plait, vous écouterez
Une chanson nouvellement composée,
_________Diguedon ma dondaine
_____________ié, ié,
_________Digue don ma don dé !

   Une chanson nouvellement composée,
A une jeune fille elle est faite.

   A une jeune fille elle est faite :
Perrina Coat on la nomme.

   Perrina Coat certes pleurait,
Ne trouvait personne pour la consoler ;

   Ne trouvait personne pour la consoler,
Si ce n’est Tersec ; celui-là le faisait.

   — « Taisez-vous, Perrine, ne pleurez pas,
Je vous fournirai mari, quand il vous plaira ! »

   Perrina Coat, de Buhulien,
(Au teint) plus clair que de l’eau dans un verre,


   Un tablier bleu sur son giron,
Un (châle de) mérinos autour de ses épaules,

   Un collier d’or autour de son cou,
Et c’est Tersec qui a tout payé !

   Quand va Perrine dans les petits coins,
Tersec est (par derrière) qui tire sur sa jupe ;

   Tersec est par derrière qui tire sur sa jupe :
— « Perrine, il est temps de s’aller reposer ! »

   De la Tour d’Auvergne, on la voit
Aller avec lui dans sa chambre coucher ;

   En sorte que l’on crie après Tersec
— « Tu es à coup sûr le coq des filles ! »

   — « Taisez-vous, Perrine, ne pleurez pas,
Je vous épouserai, quand il vous plaira ! »

   Les voilà fiancés et mariés,
Et allés dans un lit se coucher.


Anna Trutot. Pédernec.
__________