Chansons populaires de la Basse-Bretagne/Testament de la vieille truie

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche


LE TESTAMENT DE LA VIEILLE TRUIE
____


   S’il vous plaît, écoutez, et vous entendrez chanter
Une chanson divertissante, qui a été levée cette année.

   Il fallait voir Marie Le Bonniec aller, en petite coiffe,
Courir après son cochon, jusqu’au bourg de Penvénan...

   La vieille disait, cette nuit-là, au mari :
— Il faudra envoyer le cochon à Pommerit-la-Roche.

   La vieille truie disait, en passant le Pont-neuf :
— Moi je vais à Pommerit-la-Roche, perdre la vie ! »

   La vieille truie disait, quand elle grimpait la côte :
— « Moi je vais perdre la vie, chez Jeannette Colas.

   La vieille truie disait, quand on l’étendait sur le banc :
— Donnez-moi un peu de temps, que je fasse mon testament.

Donnez un morceau de mon poumon à ma maîtresse Yvonne [1],
Pour qu’elle ait l’intelligence, quand elle aura des cochons,
______________________________________ de les enfermer ;

Pour qu’elle ait l’intelligence, une autre fois, quand elle
______________________________________aura des cochons,
De venir les renfermer, un peu avant la nuit.


   Donnez un petit boudin à mon maître le plus jeune,
Et un peu de mon foie à ma maîtresse Louise.

   Donnez un petit boudin à monsieur le recteur,
Et, au vicaire, Le Torec, un morceau de ma hure.

   L’homme qui cherchait (le cochon volé) disait, en entrant
______________________________________ dans la maison :
— Mon cochon, à ce que j’ai appris, est logé en votre maison ?

   La vieille lui répondit, et si rudement, en pleine face :
— Il y a quatre cochons dans ma crèche, il n’y a aucun d’eux
______________________________________ qui soit à vous !

   — Et un (autre) sous l’escalier, dit la fille ;
Si vous étiez une femme honnête, vous ne devriez pas le nier.

   Le recteur disait, revêtu de son surplis :
— D’après ce que j’ai entendu dire, c’est Goasdoué l’homme
______________________________________ à la truie ;

   D’après ce que j’ai entendu dire, c’est Goasdoué l’homme
______________________________________ à la truie,
Lequel est, ce me semble, le gouverneur de mon église.

   Et si vous avez envie d’entendre qui est l’homme au cochon,
Eh bien ! c’est Yves Goasdoué, de Landebaëron.

   Goasdoué aura beau se glorifier de ses titres,
Il n’en a pas moins volé une charrue, manche et avant-train ;

   Il n’en a pas moins volé une charrue, manche et avant-train,
Et quatorze paires de bas, dans la ville de Saint-Malo.

   Le recteur disait, du haut de la chaire :
— Je vous prie, jeunes hommes, apprenez la chanson du cochon !

   Je vous prie, jeunes hommes, apprenez la chanson du cochon,
Celui qui ne saura la chanter, en sifflera l’air !


Chanté par Jeannette Le Thao, à Tonquédec.
__________



TESTAMENT DE LA VIEILLE TRUIE
VARIANTE
____


   Mon grand-père, Pierre Chato, est un honnête homme.
Pour le mois des foins passé, il a perdu son cochon...

   La vieille truie disait, comme elle approchait du banc ;
— Donnez-moi un peu de temps, que je fasse mon testament.

   Un boudin au recteur et un autre au vicaire, (Je donne)
Afin qu’ils se souviennent de moi, pour passer les gras.

   Un morceau de mon foie à Henri Lèche-son-bec,
Et un morceau de mon cœur sera donné à sa femme ;

   Un morceau de mon poumon sera donné au vieux Chato,
Pour qu’il ramasse son cochon, quand on sera proche de la nuit.

   Cette chanson a été composée par Henri Lèche-son-bec,
Et madame Se-laisse-jeter-bas est le nom qu’on donne à sa femme.

Madame Selaisse-jeter-bas, de l’autre bout du village...


M. M. Le Braz.Penvénan.
__________


  1. Il y a, en breton, un jeu de mots intraduisible sur Skeven, poumon, et Skiant, intelligence, esprit.