Cheikh Nefzaoui - La Prairie Parfumée - 17

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
La Prairie parfumée où s’ébattent les plaisirs (الروض العاطر في نزهة الخاطر)
Traduction par Baron R***.
(p. 204-207).

Chapitre Xe

Concernant les organes de la génération
chez les Animaux


Séparateur


Sache, ô vizir, que Dieu te fasse miséricorde ! que les organes sexuels des mâles des divers animaux ne ressemblent pas aux différentes natures de membre viril que j’ai mentionnées.

Les membres des animaux se classent d’après les espèces auxquelles ils se rapportent, et qui sont au nombre de quatre :

1o Les membres des animaux à sabots, tels que le cheval, le mulet, l’âne, membres qui sont de grande taille[nde 1].

[texte arabe]

يل ريرموول El Rermoul Le colosse.
يل كاسس El Kass[1] Le serpent enroulé.
يل فيللاع El Fellag[2] Le fendeur.
يز زيللاتي Ez Zellate Le gourdin.
يل هيورماك El Heurmak L’indomptable.
يل ميونيفووكه El Meunefoukh Le gonflé.
ابوو دوممار Abou dommar Celui qui a une caboche[3].
ابوو بيورنيتا Abou Beurnita Celui qui a un chapeau[3].
يل كيوركيتي El Keurkite[4] Le bâton pointu.

|يل كيونترا||El Keuntra||Le pont. |- |ير ريزاما||Er Rezama||Le maillet. |- |ابوو سيللا||Abou Sella||Celui qui dégaine[3]. |}


2o Les membres des animaux qui ont les pieds dit Akhefaf[nde 2], comme le chameau.

يل مالووم El Mâloum Le connu.
يل توويل El Touil Le long.
يچه چهيريتا Ech Cherita Le ruban[nde 3].
يل موستاكيني El Mostakine Le ferme.
يل هيوركال El Heurkal Le balançant.
يل موكهيوببي El Mokheubbi Le caché.
يچه چهآف Ech châaf Le toupet[nde 4].
تسيقويل يل يفاكا Tsequil el ifaka Le lent à se réveiller.

3o Les membres des animaux ayant le pied fourchu comme le bœuf, le mouton, etc.,

pour le bœuf :

يل اچيوب El Âceub Le nerf.
يل كيوربادج El Keurbadj La cravache.
يس سووتي Es soute Le fouet.
ريعويع ير راس Reguig er ras Le mince de tête.
يل توويل El touil Le long.

pour le bélier :

يل ايسووب El Aïçoub Le nerveux.

et autres noms analogues ;

Et enfin, 4o les membres des animaux à griffes, comme le lion, le renard, le chien et d’autres animaux de même espèce : [texte arabe]

يل كيديب El Kedib La verge.
يل كيبووسس El Kibouss Le développé de gland.
يل ميتيميروتي El Metemerote Le susceptible d’allongement.


On prétend que, de tous les animaux de la création de Dieu, le lion est celui qui est le plus grand connaisseur en fait de coït. Lorsqu’il rencontre la lionne, il l’examine avant de s’accoupler à elle. Il reconnaît si elle a été déjà couverte par le mâle. Lorsqu’elle vient à lui, il la flaire, et si un sanglier l’a croisée, il distingue immédiatement sur elle l’odeur de cet animal ; puis il sent son urine, et si le résultat de l’examen n’est pas favorable, il entre en fureur et se met à tourner de tous côtés en balançant sa queue à droite et à gauche. Malheur à l’être qui vient à passer à ce moment à sa portée, car, infailliblement il le met aussitôt en pièces ; cela fait, il revient vers la lionne qui, se sentant dévoilée, s’arrête de frayeur : il la flaire une seconde fois, pousse un rugissement qui fait trembler la montagne et s’élançant sur elle, lui lacère le dos à coups de griffes. Il va même jusqu’à la tuer et à uriner ensuite sur son corps.

On dit que parmi les animaux, il n’en existe pas qui soit à la fois plus jaloux et plus intelligent que le lion. On assure aussi qu’il se montre soumis et se retire devant celui qui le circonvient par de belles paroles.

Celui qui, rencontrant le lion, découvre ses parties sexuelles, le fait fuir aussitôt.

Quiconque prononce devant lui le nom de Daniel, que le salut soit sur lui[5] ! le met en fuite également, parce que ce Prophète, que le salut soit sur lui ! a exigé de lui cette promesse au sujet de l’invocation de son nom. Aussi, quand ce nom est prononcé, le lion s’écarte-t-il sans faire aucun mal. On cite plusieurs exemples de ce fait.

Nefzaoui p253.jpg
  1. (o’) Note de l’éditeur. Littéralement : création magnifique.
  2. (p’) Note de l’éditeur. Akhefaf n’a pas d’équivalent en français. C’est le pied à sabots rudimentaires et à doigts réunis en dessous par une peau à épiderme épais et calleux formant une large semelle, particulier au chameau.
  3. (q’) Note de l’éditeur. Cherita veut dire ruban tressé, ou corde plate tressée en palmier ou en sparte.
  4. (r’) Note de l’éditeur. Le seul sens acceptable, qui ait été trouvé à Chaâf, est celui de mèche de cheveux qui frise, toupet, et en général, cheveux.
  1. (128) Le mot Kass vient de la racine kass, qui signifie percer une femme dans le coït, s’enrouler comme un serpent.
  2. (129) Ce nom vient de la racine felleg, qui veut dire fendre, partager en deux. »
  3. a, b et c (86) Le mot Abou veut dire père et Abou âïne traduit littéralement, signifierait le père de l’œil. Mais en réalité, ce mot employé de cette façon indique la possession, et il signifie « qui a ». Voir à ce sujet la Chrestomathie arabe de Bresnier page 67 de la 2e édition, note 2 du no XV.

    Il se joint ainsi à un grand nombre de mots pour former des surnoms ou des sobriquets. Il se reproduira fréquemment, employé dans ce sens, dans le cours de cet ouvrage.

  4. (130) Keurkite est le nom d’un bâton garni d’une longue pointe de fer que portent les marabouts. Dans certains textes ce nom est remplacé par Keurnite, qui est le nom arabe de la langouste et du homard et serait aussi celui d’une variété de poulpe abondante sur la côte d’Afrique.
  5. (131) Il est probable que cette croyance tire son origine du séjour de Daniel dans la fosse aux lions.