Correspondance 1812-1876, 6/1870/DCCLVII

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Texte établi par Calmann-Lévy,  (Correspondance Tome 6 : 1870-1876p. 29-30).


DCCLVII

À MADAME EDMOND ADAM, À PARIS


Nohant, lundi 5 septembre 1870.


Oui, oui, ayons au moins un jour de bonheur au milieu de nos désespoirs. Vive la république quand même ! J’écrivais il y a quelques jours « Attendez ! » Paris n’a pas attendu, Paris a conquis sa liberté sans coup férir ; j’espère que, plantée ainsi, elle est viable. À présent, il faut reconquérir la patrie !

Je vous embrasse, nous vous embrassons tous tendrement.

G. SAND.